Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Circulation d’amour – Episode 88

 

J’étais tellement surpris d’avoir entendu de tels faits rapportés par quatre personnes différentes et de manière concomitante. J’étais donc prévenu que la bataille serait difficile, sans pour autant imaginer qu’elle allait prendre une telle ampleur par la suite.

Sa volonté de s’approprier la marque, le nom de mon entreprise, mes idées, l’amitié de mon fils, représentaient en final un package qui n’avait d’autre but, après appropriation éventuelle, que la destruction de l’ensemble pour le plaisir de l’anéantissement. Cette théorie correspondait bien à la pathologie du pervers narcissique. Par ailleurs, Je commençais aussi à comprendre pourquoi ses assauts me procuraient autant de mal, le mot était prononcé.

J’avais l’impression parfois qu’il savait atteindre les profondeurs de mon être, ce qui me procurait des troubles allant jusqu’à la souffrance de l’âme, sentiments tellement difficiles à expliquer, difficiles à exprimer, inquiétants à vivre.

En y réfléchissant bien, je venais de subir en seulement quelques mois deux tsunamis psychologiques qui finalement étaient peut être liés. Le premier consistait en résumé à une révélation qui s’était traduite en une fraction de temps par une conversion durable et définitive, touché par une grâce que je ne sais pas qualifier autrement que divine. L’amour engendré par le faisceau lumineux d’une intensité telle que mon âme serait marquée à jamais, je sentais poindre un désir de purification de mon être, tout en sachant en filigrane que cela nécessiterait du temps mais que ce n’était pas un problème, il suffisait simplement d’apprécier d’être sur le chemin. Le Seigneur avait œuvré pour une ouverture de cœur, mon codeur, sans que ce ne soit une métaphore.

Il s’agissait en somme de la manifestation d’une protection quelque part, protection qui m’avait peut être permis de tenir et de résister aux attaques du mal matérialisé en partie par Ahriman

En pleine réflexion sur le sujet, je ne pouvais pas éliminer certaines phrases fortes prononcées par Bridget à plusieurs reprises qui venaient secouer mes certitudes :

- « Tu nies l’existence du mal, en partant du principe qu’il n’est qu’invention de l’homme afin d’asservir d’autres hommes. Tu as tort. Le mal existe depuis la nuit des temps il fait partie intégrante de l’homme. »

Si le mal est nécessaire pour permettre à l’homme de découvrir le bien, existe-t-il un ordre préférentiel dans la découverte du mal et du bien ? Si l’on considère l’innocence et la fragilité de la prime enfance, je serai tenté de dire que fondamentalement le bien fait partie intégrante de l’homme, et que le mal s’il est déjà inscrit ne domine pas. Pour autant et de manière concomitante, le libre arbitre se met en place, avec toutes les conséquences dont tout homme se doit d’assumer. Je pensais que l’intensité et la force des attaques que j’avais subies de la part d’Ahriman étaient tellement importantes que si je n’avais pas été touché par la grâce dans un premier temps, protégé en quelque sorte, je n’aurais jamais pu résister au mal, sans en connaître de dramatiques conséquences.

Le fait d’avoir réussi à baisser la voilure de la société Sentum par le non renouvellement du contrat de Léa, l’assistante commerciale, par le licenciement économique de Abid le technicien, par le déménagement de l’entreprise dans les petits locaux appartenant à ma famille, commençait à porter ses fruits par le fait de nous envelopper Bridget, Stéphane et moi dans un sentiment de sécurité. La tourmente économique ne pourrait tout de même pas tout emporter sur son passage, il suffisait que l’on se protège en attendant des jours meilleurs...

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.