Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Circulation d’amour – Episode 91

« Si tu as oublié le nom du village de Bosnie-Herzégovine, je peux te le donner il s’agit de Medjugorje. Et confidence pour confidence, je peux te dire, Marc, que je suis allé dans ce village il y a trois ans et que j’ai été touché par la grâce. J’ai mis en ordre par écrit ce qui m’est arrivé, et après plusieurs hésitations, j’ai décidé de témoigner sur cet événement.

Tout en continuant mes explications, je cherchai dans la poche centrale de ma serviette de travail un exemplaire de mon premier témoignage que je lui tendis avec un commentaire :

- « Voici le document Marc. Tu es une des premières personnes au niveau professionnel à qui je le transmets, seule ma famille a eu l’occasion de le lire en dehors des abonnés de la revue dans lequel il a été édité. Je m’étais pourtant bien dit qu’au niveau des affaires, je n’en parlerai pas, puisque cette aventure est bien trop intime. Mais la pierre que tu as failli perdre représente une telle coïncidence, que toutes mes décisions s’en trouvent bouleversées. Je te demande simplement de ne pas lire ce témoignage maintenant, seulement lorsque tu seras seul, ce soir ou un autre jour, comme tu l’entends. Je pense important de te le dire. »

- « Ecoute Michael, je respecte ton désir, mais je sais déjà que dès ce soir, rentré à l’hôtel je le lirai en détail. Je voudrais surtout te remercier pour la confiance que tu m’accordes, elle a été en ligne directe avec l’histoire de ma pierre. Jamais je n’aurai de mon côté évoqué mon voyage en Bosnie. Comment appelles-tu ce village ? »                                                                                                                                                                  -« Medjugorje ! »                                                                                                                                                        - « Jamais je n’aurais parlé de mes prières à Medjugorje. Cette pierre qui est sortie de mon portefeuille, alors qu’elle y était depuis plus de trois ans, a été le facteur déclenchant de nos révélations mutuelles, c’est vraiment étonnant, mais cela nous rapproche forcément. Je suis assez content de vivre cela. »

Marc était un homme qui vivait passionnément. Son accident cardiaque lui avait certainement modifié sa façon de vivre, les émotions chez lui n’étaient pas filtrées ce qui en faisait professionnellement quelqu’un de difficile à côtoyer. Il était capable d’alterner inquiétude et pessimisme avec engouement et euphorie. L’équilibre dans ces conditions était difficile à trouver mais l’empathie qu’il dégageait le rendait touchant, et me portait à vouloir l’aider un peu plus que certains autres. Marc venait de céder une partie de sa clientèle constituée de magasins en Belgique, liés par contrat avec sa société spécialisée dans la réalisation d’ambiances musicales. Concomitamment à la vente de cette activité, il était venu nous rendre visite afin de savoir si nous étions d’accord pour lui donner l’exclusivité de la distribution de nos produits olfactifs sur le territoire belge. De par mon expérience acquise, je pensais que la création d’un réseau d’entreprises au niveau international serait une bonne solution de développement pour Sentum et par conséquent pour le devenir de Maxime. Marc avec notre partenaire brésilien représenterait le début de la création du noyau dur de notre réseau qui ne pourrait que s’agrandir au fur et à mesure des années.

Mais cette stratégie commerciale n’était valable que dans le cas d’une économie de marché florissante alors que la crise économique avait commencé, hasard oblige, en 2007, c’est à dire dans les mois qui suivirent la vente de Vestaplus. Nos clients traditionnels avaient tendance à réduire fortement leurs budgets de communication dont nous dépendions directement...

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.