Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

10 août 1519, Notre-Dame des Grâces, Cotignac, France

Le 10 août 1519, Jean de la Baume gravit le mont Verdaille pour y couper du bois. Pieux bûcheron, il commence sa journée de travail en priant. Lorsqu’il se relève, quelle n’est pas sa surprise de voir dans la nuée, la Vierge Marie tenant l’Enfant Jésus dans ses bras. A leurs côtés se tiennent l’Archange Saint Michel et Saint Bernard de Clairvaux.

La Dame délivre à Jean ce message : « Je suis la Vierge Marie. Allez dire au clergé et aux Consuls de Cotignac de me bâtir ici même une église, sous le vocable de Notre-Dame de Grâces et qu’on y vienne en procession pour recevoir les dons que je veux y répandre. »  Puis, la vision disparaît.

Jean pense qu’il s’agit d’une hallucination à cause de la chaleur estivale. Il garde donc pour lui le message. Le lendemain, il vient au même endroit pour finir de tailler l’arbre. De nouveau, la même apparition a lieu. Jean se précipite alors au village pour transmettre le message aux autorités de Cotignac.

Le 14 septembre, à peine 1 mois après les apparitions, la première pierre du Sanctuaire est posée. Tout le village vient sur le Mont Verdaille en procession avec clergé en tête.

Notre-Dame de Grâces intervient dans l’Histoire de France

Après 20 ans de mariage, le roi Louis XIII et la reine Anne d’Autriche n’ont toujours pas d’enfant. C’est alors que Frère Fiacre, religieux augustin, a une vision de la Vierge Marie dans la nuit du 3 novembre 1637. Notre Dame s’adresse à lui en ces termes : « N’ayez pas peur, je suis la Mère de Dieu, et l’enfant que vous voyez est le Dauphin que Dieu veut donner à la France. Pour marquer que je veux qu’on avertisse la Reine de faire trois neuvaines en mon honneur, voilà la même image qui est à Notre-Dame de Grâces, en Provence et la façon de l’église. »

Frère Fiacre s’exécute donc et fait ces neuvaines au nom de la Reine : une à Notre-Dame de Grâces, la suivante à Notre-Dame de Paris et la dernière à Notre-Dame des Victoires. Moins d’un an plus tard, le 5 septembre 1638, nait Louis-Dieudonné.

Le 21 février 1660, Louis XIV, accompagné de sa mère, vient à Cotignac rendre grâce de sa naissance.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.