14 août 2021 : Mois d’août du Cœur Immaculé de Marie

Cadeau de la miséricorde du Père. L’Eglise décrit le Cœur de Marie comme très pur, intact, non atteint par le péché, bref un cœur vide de lui-même et plein de Dieu. Car il y a toujours une hâte dans la miséricorde. Elle devance, comme le Père du fils prodigue. Dans sa grande bonté, le Père a devancé le mystère de la croix pour envelopper le Cœur de Marie de sa miséricorde.

Il a constitué son Cœur Immaculé pour pouvoir être la digne mère de Jésus. Grâce à ce cadeau, Marie peut être tournée vers Jésus d’un cœur sans partage, vivre le mystère de sa maternité dans la limpidité de la contemplation. Il fallait un cœur immaculé pour qu’elle soit la première à contempler ce mystère de Dieu fait homme, qu’il n’y ait rien d’elle-même et de la faute originelle qui fasse écran au dessein de Dieu. Le cœur de Marie est immaculé pour pouvoir pleinement vivre le mystère de la croix. Au pied de la croix, la douleur de Marie est vécue dans la contemplation. Ecrasée de douleur, elle est cependant retenue par le « fil » de la foi, confiance totale en Dieu qui tient ses promesses. Elle sait qu’elle est à sa place. Sa douleur n’est pas repli sur soi, elle est tout absorbée dans ce regard de foi. Elle lui est, pour ainsi dire, soumise. Par son cœur immaculé Marie est unie à ce point au sacrifice de son Fils.

La bonté et la miséricorde président parmi les vertus dont Dieu a orné le Cœur Immaculé de Sa Mère. Aussi tout pécheur trouve en Elle un refuge assuré. Ce Cœur qui nous a tant aimé n'a pas été flétri dans le tombeau comme celui des autres mortels. Ses mouvements n'ont été qu'un seul instant suspendu sous le souffle de la mort. Il vit aujourd'hui palpitant d'un amour infini, inondé de célestes délices au sein de la gloire immortelle où il continue de nous aimer avec prédilection.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.