15 octobre 2021 : Octobre mois du rosaire

La manière de réciter le rosaire comme exercice spirituel a été décrite par saint Louis Marie Grignion de Montfort dans «Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire». Cette pratique nous conduit à notre propre conversion et au salut de notre âme.

Ce n'est pas proprement la longueur, mais la ferveur de la prière, qui plaît à Dieu et qui lui gagne le cœur. Un seul Ave Maria bien dit est d'un plus grand mérite que cent cinquante mal dits. (§116)

Il faut que la personne qui récite le saint rosaire soit en état de grâce ou du moins dans la résolution de sortir de son péché, parce que toute la théologie nous enseigne que les bonnes œuvres et les prières faites en état de péché mortel, sont des œuvres mortes. (§117)

Le rosaire est avant tout une école d’oraison et de contemplation, ce qui implique qu'il soit pratiqué régulièrement: «La confrérie du rosaire quotidien demande qu'on le dise tous les jours tout entier, c'est-à-dire 150 Ave Maria. (§21)

Le rosaire ne se réduit pas à la récitation, ce que Grignon de Montfort appelle l'oraison vocale. (§9)

Le rosaire doit éviter toute distraction volontaire. Mais vous ne pouvez pas, à la vérité, réciter votre rosaire sans avoir quelques distractions involontaires. Il doit s'accompagner d'une oraison mentale. (§120)

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.