Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

2° Douleur du chapelet des sept Douleurs de Marie : Marie doit fuir en Egypte

En ce mois de février, dédié aux Douleurs de Marie, nous méditons sur ce tragique moment où la Sainte Famille dut fuir pour sauver la vie de l'Enfant Jésus.

Voyez comment la Vierge Marie a souffert, quand Joseph Lui a dit qu’ils devaient prendre immédiatement l’Enfant et se réfugier en Égypte, comme l’ange venait de le lui révéler en songe, pour que le roi Hérode ne le tue pas.

Regardez Marie, cherchant quoi prendre et quoi laisser, et Elle prend sans hésiter l’Enfant Jésus et abandonne tout, pour s’enfuir avec Joseph.

Comme c'était l'hiver, il fallut supporter le froid, la pluie, le vent, par des chemins raides et boueux. Marie, alors âgée de quinze ans, était une vierge délicate, nullement habituée à de pareilles fatigues. La sainte famille n'avait personne pour la servir. Elle a beaucoup souffert en fuyant. Alors que l’Enfant frissonnait dans la nuit, les parents eux étaient, pris de fatigue, écrasés par la faim et la fuite, et préoccupés par le voyage vers un pays inconnu, sans aucune connaissance de quelqu’un pour les accueillir. Dans cette fuite, ils ne pensaient qu’à sauver l’Enfant Jésus. Quelles angoisses ils n’ont-ils pas éprouvées en voyant leur Enfant, l’Enfant de Dieu, qu’ils aimaient tant, pourchassé par des ennemis si cruels. D’ailleurs, ce nouveau Né de qui était-Il victime ? De quoi est-Il victime ?

Cette seconde douleur de la Mère des Douleurs est la douleur de la mort des innocents, douleur de l'injustice, douleur d'être mêlés à l'injustice puisque l'élément déclencheur de la fureur du tyran a été la naissance de Jésus, douleur d'être impuissant et de devoir fuir pour protéger Jésus.

Prière 

Mère de douleurs, affligée de cruelles angoisses pendant la fuite en Egypte, une douleur amère vous habitait tout le long du chemin vers l’exil, lorsqu’il fallut soustraire le divin Enfant à la fureur d’Hérode, je désire vous consoler en offrant à votre Fils un asile dans mon cœur.

Mère de Douleurs, consolez les mères qui ont été gravement blessées en voyant leurs enfants poignardés comme des bêtes à abattre, percés par la lance comme ceux qui ont offensé le roi.

Consolez les mères qui sont affligées par l’immense chagrin provoqué par le fait de perdre leurs enfants qui leur souriaient si tendrement et qui les comblaient de joie. Consolez les enfants qui sont victimes d’un jugement comme celui de Pilate avant même qu’ils ne sachent ce qu’est le péché. Consolez les enfants qui ont porté les lourdes croix de la vie alors qu’ils étaient encore très jeunes. Consolez ceux qui sont accusés injustement et portent sur leur tête beaucoup de maux.

Apprenez-nous à accueillir nos souffrances quotidiennes. Apprenez-nous à être courageux pour que nous ne nous découragions jamais quand le monde nous rejette ou nous persécute. Aidez-nous à protéger la vie de Jésus qui habite en nos cœurs, puisque la jalousie du diable fait tout pour nous arracher de cette vie avec Jésus.

Marie, votre cœur compatissant fut vivement affligé par le massacre des Innocents, protégez tous les innocents d’aujourd’hui ; délivrez-nous et préservez-nous de tous les dangers qui nous entourent, par la vertu de Jésus-Christ. Apprenez-nous à embrasser courageusement les croix, car on ne peut vivre en ce monde sans souffrir.

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.