20 janvier 2021 : Jésus grandit en sagesse et en grâce

Luc 2,40 : « Or, l'enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. »

La grâce de Dieu était en Jésus. De quelle manière cette grâce était-elle en Jésus ? Jésus est le principe de toute grâce. Comme Homme-Dieu, il en est la source et le dispensateur de toute les grâces. Cette source divine, aujourd’hui concentrée dans le cœur d’un Enfant, sera bientôt ouverte, pour se répandre de toutes parts. La terre en sera inondée ; l’eau vive qui jaillit pour la vie éternelle en coulera jusqu’à la fin des siècles, et c’est de cette source encore que sortiront, pendant toute l’éternité, les fleuves de délices où s’enivreront les élus.

Nous devons puiser la grâce en Jésus. C’est dans son Cœur que réside la grâce. Cette grâce est en même temps le trésor le plus précieux, le remède le plus efficace, la nourriture la plus douce. Elle réunit tous les biens.

Nous sommes pauvres, allons puiser dans ce trésor ; nous sommes malades, prenons ce remède ; nous sommes faibles, allons prendre cette nourriture délicieuse qui ranime nos forces, et donne la vie éternelle. L’âme fidèle, épouse de Jésus, trouve dans la possession de son Bien-Aimé les mêmes qualités que l’on trouve dans les eaux pures d’un grand fleuve : elles inondent tout ce qu’elles rencontrent en leur cours ; elles remplissent les lieux bas où elles passent. En effet, l’âme intérieure est tellement inondée du torrent des grâces divines et des faveurs du Saint-Esprit, qu’il lui semble que tous les fleuves du monde vont fondre sur elle, sur ses passions et sur ses actions. Cependant la violence de ces fleuves ne la tourmente pas, ce sont des fleuves de paix. Le prophète Isaïe dit : « Je ferai couler sur elle un fleuve de paix, et un torrent de gloire, pour combler l’âme de tranquillité et d’honneur. » L’âme connaît aussi que cette eau divine remplit le fond de son humilité et le vide de ses passions. Saint Luc dit : « Il a comblé de biens ceux qui étaient pressés par la faim. »

C’est en Jésus que réside la grâce, allons la chercher en Jésus. Approchons-nous de lui par une prière fervente, une parfaite confiance et nous ne tarderons pas à recevoir cette grâce qu’il aime tant à répandre.

C’est en Jésus, c’est dans son Cœur que réside la grâce. Cette grâce est en même temps le trésor le plus précieux, le remède le plus efficace, la nourriture la plus douce.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.