Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

21 janvier, mois de la divine enfance de Jésus

Luc 2, 41-42 :« Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. »

Ce ne fut pas seulement pour favoriser la piété du saint Enfant que Joseph et Marie le menèrent au temple, mais encore pour faire comprendre à ceux qui sont chargés de l’éducation des enfants, que leur devoir principal est de leur inspirer de bonne heure du goût pour le service de Dieu, l’observation de sa loi et la pratique de la piété. Des parents chrétiens comprennent combien il est avantageux de porter le joug du Seigneur dès la plus tendre enfance. Ils savent que la perte de l’innocence est un mal irréparable, qu’une mauvaise habitude est un mal difficile à guérir, qu’il importe extrêmement de bien commencer une affaire aussi importante que le salut.

Quel bonheur pour les enfants que le Seigneur a donnés à cette famille ! Elevés dans la foi et la piété, s’ils meurent jeunes, ils se sanctifient en peu d’années ; s’ils vivent plus longtemps, la vertu leur est plus facile, leur vie est sainte et leur mort précieuse. Une telle éducation produit des fruits de salut dans ceux qui la reçoivent, et dans ceux qui la donnent. Car l’enfant vertueux fait sur la terre la gloire de son père et la joie de sa mère, il fera aussi leur couronne dans le ciel.

Avec quel zèle on doit soigner l’éducation chrétienne des enfants ! Si les principes qu’on a reçus dans la jeunesse exercent tant d’influence sur toute la vie, comprenons combien est grand le service que rend à la religion les parents qui travaillent à donner à leurs enfants une éducation chrétienne.

Combien, au contraire, se rendraient responsables, ceux qui, tout appliqués à leur donner des connaissances humaines, négligeraient la science des sciences, celle qui fait les saints ! Autant l’une plaît à Dieu et contribue au salut des âmes, autant l’autre afflige le Seigneur, se rend indigne de sa vocation et perd les âmes, en bornant ses soins à élever et à instruire ses enfants selon le monde. Cette famille se sanctifiera, celle-ci se perdra par sa vanité.

L’instruction chrétienne des enfants est le plus essentiel et le plus important des devoirs. Ce devoir doit toujours être rempli avec une nouvelle ardeur.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.