Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

22 février : fête de la chaire de saint Pierre

La fête de la chaire de saint Pierre, désigne la charge apostolique de l'apôtre et sa mission dans l'Eglise. Le Siège apostolique était ainsi célébré jadis le 18 janvier à Rome et le 22 février à Antioche où les disciples du Christ reçurent le nom de chrétiens. La liturgie de Vatican II a regroupé ces deux dates au 22 février, fête de la Chaire de saint Pierre, Apôtre, à qui le Seigneur a dit: “Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise”. Au jour où les Romains avaient coutume de faire mémoire de leurs défunts, l’Eglise célèbre la naissance du siège de cet apôtre, qui est glorifié par son monument au Vatican et qui est appelé à présider à la charité dans l’ensemble des Eglises.

Sermon de saint Augustin sur la Chaire de saint Pierre

Honorer la Chaire de saint Pierre, c’est honorer celui-là même qui a le privilège et la charge de pouvoir s’y asseoir. C’est donc honorer, au-delà du ministre, celui que ce dernier représente.

La fête de la Chaire de Saint Pierre se doit d'être pour nous une occasion de joie et d'action de grâce. Car cette Chaire se veut être, de par la Volonté Divine, la Chaire de Vérité, un phare qui aujourd'hui encore éclaire le monde perdu dans les ténèbres de l'erreur et du mensonge. 

C'est bien la Doctrine du Salut qui nous est offerte depuis cette Cathèdre magistrale! Heureux sommes-nous de vivre dans la communion de l'Eglise de Jésus-Christ, seule vraie Eglise, hors de laquelle, il n'y a pas de salut!

Le Christ a donné à Pierre les clefs du royaume des cieux, le pouvoir divin de lier et de délier; mais l'apôtre n'a reçu en sa personne un privilège si étonnant et si personnel, que pour le transmettre d'une manière générale, et en vertu de son autorité, à l'Eglise de Dieu. Aussi avons-nous raison de regarder le jour où il a reçu de la bouche même du Christ sa mission apostolique ou épiscopale, comme celui où la chaire lui a été confiée. Celui qui s'y trouve assis, appelle à la foi les futurs croyants; il rend la santé aux malades, donne des préceptes à ceux qui n'en connaissent pas et impose aux fidèles une règle de vie. L'enseignement tombé du haut de cette chaire, de notre Eglise, c'est-à-dire de l'Eglise catholique, nous le connaissons, nous y puisons notre joie; c'est l'objet de notre croyance et de notre profession de foi; c'est sur cette chair qu'après avoir pris des poissons, le bienheureux Pierre est monté pour prendre des hommes et les sauver ».

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.