Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

23 février : saint Polycarpe de Smyrne

Né vers 69 ou 89 et mort (brûlé vif) vers 155, Polycarpe était un disciple direct de l'apôtre Jean et premier évêque de Smyrne, aujourd'hui Izmir en Turquie. Mort martyr pour la foi, ce saint est liturgiquement commémoré le 26 janvier ou le 23 février.

Né à Smyrne de parents chrétiens, Polycarpe est un disciple de l'apôtre Jean qui, vers la fin de sa vie, s'est établi à Éphèse (d'après la tradition) après avoir été exilé sur l'île de Patmos, puis libéré après la mort de Domitien. Nommé évêque de Smyrne au tournant du siècle (vers 100), il remplit les fonctions de son ministère durant une cinquantaine d'années.

En 154 il se rend à Rome pour discuter avec l'évêque de Rome, Anicet, de la date de Pâques, déjà sujet de tension entre les chrétiens d'Orient et d'Occident. Ils se séparent sans accord mais « dans l'amitié ».

Polycarpe combattit de nombreuses sectes qu'il jugeait hérétiques, en particulier certains gnostiques et notamment Marcion. Il accueillit en sa ville de Smyrne l'évêque d'Antioche, Ignace, condamné ad bestias dans les arènes de Rome. Les deux évêques deviennent amis et Ignace d'Antioche lui écrit de Troas une lettre le remerciant de son accueil et lui demandant d'envoyer des missionnaires affermir sa communauté dans la foi chrétienne. C'est vraisemblablement grâce à Polycarpe que l'on a conservé le corpus des sept lettres d'Ignace, car il les fit circuler dans les communautés d'Asie mineure.

Lorsqu'éclate la persécution commandée par l'empereur et philosophe Marc Aurèle, Polycarpe est très âgé. Il tient tête au proconsul qui l'interroge. Il est brûlé vif à une date inconnue située vers 155.

Dans sa Lettre à Florinus, Irénée de Lyon le reconnait comme étant celui dont il a reçu la foi ; de lui il a reçu la tradition johannique.

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.