23 JANVIER 2021 : Cantique de Syméon

Luc 2, 25-32 : « Il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. Il avait été divinement averti par le Saint Esprit qu'il ne mourrait point avant d'avoir vu le Christ du Seigneur.

Il vint au temple, poussé par l'Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu'ordonnait la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit : Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S'en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d'Israël, ton peuple. »

Le vieux prophète Siméon est la figure de l’attente d’Israël. Israël attend son Messie et, avec lui, l’accomplissement de toutes les promesses divines. Siméon a eu l’immense grâce d’accueillir Jésus, le Messie, dans ses bras, là dans le Temple de Jérusalem. Quelle immense joie n’a-t-il pas ressentie pour lui-même et pour son peuple ? Cela représentait tant. On peut facilement imaginer que les larmes lui montaient aux yeux devant un tel événement. Mais combien de temps avait-t-il attendu avant que cela ne se réalise ? A la manière de Siméon, nous sommes, nous aussi, toujours dans l’attente de Dieu, dans l’attente de ses dons, de ses prévenances. Son exemple nous invite à demeurer dans une attitude d’attente ou de veille, sans perdre patience ou courage. Dieu vient et ne nous oublie pas.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.