Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

25 février 2019,: Marie voit son Fils être crucifié, agoniser et mourir sur la croix

Marie voit son Fils être crucifié, agoniser et mourir sur la croix (5° Douleur du chapelet des sept Douleurs de Marie)

Ps 22, 18-20 ; 23 :« Je peux compter tous mes os, les gens me voient, ils me regardent; ils partagent entre eux mes habits et tirent au sort mon vêtement. Mais toi, YHWH, ne sois pas loin, ô ma force, vite à mon aide. »

Les soldats crucifièrent Jésus aux yeux de la foule. C’est pour la Vierge Marie, comme si elle avait été elle-même clouée sur la croix. Jésus passa ainsi six heures dans une souffrance inqualifiable, d’autant plus qu’il souffrait de voir sa Mère si affligée, debout près de la croix. Ce qui augmenta la douleur de Marie ce fut d’entendre Jésus se plaindre que Son Père Bien-Aimé l’avait abandonné.

Après l’agonie, arriva la mort. Jésus eut son cœur transpercé par la lance de Longin. La lance, dit saint Bernard, en entrant dans le cœur de Jésus, traversa l'âme de Marie, car cette âme bénie ne pouvait se détacher du Cœur de Jésus.

Auparavant, Marie avait son Fils pour compatir à ses souffrances, maintenant elle ne l'a plus. Les disciples détachèrent d'abord les mains, puis les pieds. Ensuite, l'un soutenant le corps d'en haut, l'autre d'en bas, tous deux le descendent de la croix. La Mère de douleurs se dresse sur la pointe des pieds et étend les bras pour recevoir son Fils bien-aimé. Elle l'embrasse et s'assied au pied de la croix. Elle considère la bouche entrouverte de Jésus et ses yeux éteints ; elle parcourt du regard, l'un après l'autre, ses membres déchirés et ses os mis à découverts. Elle ôte la couronne et voit les blessures faites par les épines dans sa tête sacrée...

Marie, votre cœur a été transpercé par le dernier adieu que Jésus vous a adressé du haut de la croix. Peu après vous l’avez vu rendre le dernier soupir. Quelle force surnaturelle est venue soutenir votre âme alors ?

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.