Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

30ème RENCONTRE INTERNATIONALE DE PRIERE DES JEUNES DE MEDJUGORJE

30ème RENCONTRE INTERNATIONALE DE PRIERE DES JEUNES DE MEDJUGORJE

C’est le cardinal vicaire du pape pour Rome, Angelo De Donatis, qui ouvrit le festival international de la jeunesse à Medjugorje. La trentième édition de la manifestation estivale intitulée « Mladifest » a commencé le 1er août avec la messe de 19h présidée par Mgr De Donatis. Les journées – dont le thème est « Suivez-moi » – qui se concluront le 6 août, seront marquées par la prière, la catéchèse, les témoignages, la récitation du Rosaire, l’Eucharistie.

Homélie du cardinal De Donatis lors de la messe d’ouverture du festival

Remerciez le Seigneur d’être invités ici pour participer à la sainte messe. A vous tous,  je vous apporte les salutations cordiales et la bénédiction du Saint Père François.

Rassemblés à l’Eucharistie sous le regard de la Mère de Dieu, nous sommes étonnés par la grâce que le Seigneur fait couler sans cesse sur nous. Tout est grâce : le don de l’Eglise, le don de la Parole et du pain, la création et le visage des frères. Le bon Père désire que nous allions à la suite du Fils pour trouver les Béatitudes.

Dieu n’est pas quelqu’un qui rejette la personne mais qui s’efforce de donner la vie et veut que nous la vivions en plénitude. Allons à la suite de Dieu, car nous croyons que Lui seul donne la vie.

Pour hériter, il n’y a pas d’âge. Il n’est pas besoin non plus d’être parfait. L’héritage est gratuit. Car le Bon Père aime ce vase en argile que nous sommes.

Cela nous remplit de joie. Toutes les barrières sont enlevées. Personne ne peut dire qu’il ne peut pas être saint parce qu’il a fait des erreurs et a des faiblesses

Bien sûr, si nous entendons l’appel « Suis-moi ! », notre éducateur Jésus nous dit que nous avons besoin que l’Esprit Saint ouvre nos cœurs et qu’il les remplisse avec la Sagesse divine. L’Evangile d’aujourd’hui (Matthieu 13 47-53) nous montre ce scribe devenu disciple du royaume de cieux. Nous pouvons en tirer trois conseils :

  • Le premier conseil est que le royaume des cieux ressemble à ce filet jeté à la mer qui attrape différents poissons. Arrivé sur le rivage il y a le partage entre le bon poisson et le mauvais. Un bon chrétien va rejeter ses mauvaises pensées comme le fait le pécheur professionnel avec ses poissons. Grâce à l’Esprit Saint nous pouvons rejeter ses pensées de peur et de faiblesse. Notre pensée ne doit pas être attaquée sans cesse avec ces informations inutiles ou pire être esclave de ces réseaux sociaux. Nous pouvons aussi être pris complètement par la haine ou l’auto destruction, les pensées comme la jalousie. Mais courage, l’Evangile nous appelle à purifier nos pensées en acceptant la pensée du Christ.
  • Jésus parle d’un jugement c’est ce que nous disons dans le Credo : « Il viendra juger les vivants et les morts ». Ce jugement n’est pas celui d’un tyran. Ce jugement dernier, pour le croyant est le triomphe de l’amour divin. C’est une rencontre avec son fiancé. Pour celui qui a rejeté le Christ ou qui a vécu en haïssant son frère, cette bonté de cette Lumière donne une vie sans fruit où il y aura des pleurs et des grincements de dents. La Sagesse est d’apprendre à vivre en tant que jeune en restant dans la vérité qui ne passe pas. Ne faisons pas l’erreur de faire confiance juste dans les situations faciles, les satisfactions personnelles, tout ce qui nous mène à nos choix égoïstes. Assurons nous dès maintenant d’avoir un bon jugement de Dieu dans la Vérité en devenant un jeune chrétien qui dit et cherche la Vérité et la propose. Le sacrement de la confession est un moyen de grandir dans la vraie sagesse. 
  • Le troisième conseil de cet évangile est que le scribe du royaume des cieux est le chrétien qui tire son trésor du neuf et de l’ancien. C’est donc une belle présentation : un vrai sage est celui qui vit les vieilles choses qui donnent un nouvelle joie. Les nouvelles chose ont un goût de l’ancien.

Un exemple pour comprendre la relation entre le nouveau et l’ancien. L’Ancien Testament prépare le Nouveau qui peut être compris par rapport à l’Ancien. Les deux Testaments ont besoin l’un de l’autre.

La sagesse du monde sépare les deux Testaments. Elle fait le contraire. Elle fuit le passé et montre des situations extrêmes, des inimitiés.

Voilà la troisième direction : le chrétien doit être une nouvelle création qui a ce goût de l’ancien. C’est lui qui a les racines qui fleurit sur cette sainteté dans laquelle est l’Eglise.

Un chrétien digne n’est ni un traditionnaliste, ni un progressiste. Il est une nouvelle création qui a ce bon goût et cette bonne odeur du bon pain car il a été cuit avec une ancienne recette. 

Voilà ces trois perles qui ont été retirées de ce coquillage de l’évangile d’aujourd’hui :

  • Purifier sa raison
  • Anticiper le jugement divin en vivant dans la Vérité
  • Devenir de nouvelles personnes qui ont leurs racines dans la tradition du peuple saint du Seigneur. 

 Chers jeunes, que l’Esprit Saint vous rende saint comme la Mère de Dieu qui pensait à toutes ces choses dans son cœur et comme le grand docteur saint Alphonse-Marie de LIguori qui au XVIIème siècle a évangélisé avec sagesse le peuple de Naples.

Envoie Père ton Esprit et renouvelle nos cœurs à l’image de ton Fils Jésus né de la Vierge Marie. Amen

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.