31 mai 2021 : Fête de la Visitation de la Vierge Marie

La fête de la Visitation commémore l’épisode de l'évangile selon saint Luc : la visite que rend Marie, enceinte du Christ, à sa cousine Élisabeth, enceinte de Jean Baptiste. Cette visite est rapportée par l'évangéliste saint Luc (1, 39-45). Cette parole d'Elisabeth a donné la première partie de l'"Ave Maria", du Chapelet.

Cette fête fut établie en 1263 par saint Bonaventure pour les franciscains. Elle fut étendue à toute l'Église en 1379 par le pape Urbain VI. Le concile de Bâle, lors de sa session du 10 juillet 1441, la confirma. Le calendrier liturgique placé la fête au dernier jour de mai, c'est-à-dire à la fin du mois marial.

Cette fête commémore la fête de deux enfants à naître, Jésus et son cousin Jean-Baptiste. Par la fête de la Visitation, la mission de Jean-Baptiste est confirmée, sa vocation prophétique est de préparer et d'annoncer la venue de Jésus parmi les hommes en tressaillant dans le sein de sa mère. C'est aussi à cette occasion que Marie, remplie de l'Esprit-Saint prononce le Magnificat qui souligne le lien profond entre l’Espérance et la Foi.

Docile et empressée, la toute jeune Mère s’en va, porteuse du Verbe, par les sentiers fleuris du printemps palestinien. La voilà qui entre dans la maison d’Elisabeth. Elle prononce le salut d’usage : Que la paix soit avec vous ! A peine a-t-elle parlé que l’enfant d’Elisabeth tressaille de joie, heureux de se savoir visité et sanctifié par le Verbe fait chair, caché en Marie. Elisabeth pénètre aussi le mystère. Sous l’impulsion de l’Esprit qui l’envahit, elle reprend l’Ave au point où l’avait laissé l’ange et le complète par l’acclamation au Sauveur : « Vous êtres la bénie entre les femmes, et le fruit de votre sein est béni… » (Luc, I, 39).

Vierge Marie, je vous supplie de visiter mon cœur avec Jésus. Purifiez-le de tous mes désordres, de ma froideur, de mon peu d’amour pour Dieu.
Jésus, faites-moi entrer dans la joie de la Visitation et de la Pentecôte, faites-moi tressaillir dans le Saint-Esprit. Laissez partout en moi le souffle Divin de votre passage et transfigurez-moi comme saint Jean-Baptiste. Amen.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.