Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Construction du rosaire : XV° siècle

Au début du XV° siècle, le Pater fut réintroduit dans le chapelet afin de grouper les Ave par dizaines, ce qui permettait de compter encore plus facilement.

Le Chartreux Dominique de Prusse,au début du XV° siècle, eut l'idée d'achever chaque Ave Maria par l'évocation d'un fait de la vie de Jésus (ce sont les différents mystères). Le jeune chartreux Dominique rédige alors 50 courtes méditations, non seulement en latin mais aussi en allemand. Son prieur est séduit par cette proposition nouvelle et l'envoie à divers monastères de son ordre. Puis Dominique rédige une série de trois fois 50 clausules, en parallèle avec les 150 psaumes.

Il exposera lui-même l’esprit de sa méthode : « Il ne faut pas trop s’arrêter aux mots employés ici ou là dans l’énoncé des points de méditation. Chacun peut à son gré, selon sa dévotion, prolonger, écourter, ou même modifier la matière, tantôt d’une façon, tantôt d’une autre ; cela dépend pour chacun du temps que l’on a et des dispositions dans lesquelles on se trouve. Difficilement pourrait-on faire quelque chose de mieux pendant la petite heure consacrée à ce Rosaire ».

Le Rosaire tend à s’éloigner le plus possible de la prière vocale, pour devenir une véritable introduction à l’oraison silencieuse. 

Notre-Dame des Roses de San Damiano, le 20 septembre 1968 : « Partout où je vais, je prêche le Rosaire. Le saint Rosaire est la chaîne pour arriver au Ciel. Récitez-le souvent, mes enfants, dans vos familles ! »

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.