Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Douleur de Marie : Marie voit Jésus être trimballé le matin du vendredi saint

Après le procès religieux, on traîna Jésus devant Pilate, le gouverneur civil (Lc 23,1); l'entrevue dut être assez longue. Il y eut d'abord, entre le Préfet romain et les Juifs, une rencontre au cours de laquelle ces derniers présentèrent leurs accusations. Vint ensuite un interrogatoire de Jésus, à huis-clos, puis la déclaration d'innocence par Pilate et, à nouveau, des accusations insistantes de la part des juifs.

Afin de se débarrasser de l'accusé, qu'il estimait innocent, Pilate décida de l'envoyer à Hérode Antipas, gouverneur de Galilée, vu que Jésus, en tant que galiléen, relevait de sa juridiction (Lc 23,7). Cette entrevue dut, elle aussi, se prolonger un certain temps: l'Évangile dit, en effet, qu'Hérode posa beaucoup de questions à Jésus (Lc 23,9), avant de le renvoyer finalement à Pilate (Lc 23,11).

Le gouverneur romain se vit alors contraint de convoquer une nouvelle fois les grands prêtres, les magistrats et tout le peuple. Suite à un second entretien avec Jésus, il décida de soumettre à l'avis du peuple la libération éventuelle de celui-ci ou de Barabbas. Entre-temps, sa femme lui envoya un message, l'invitant à ne rien faire contre Jésus, car, durant la nuit, elle avait eu des cauchemars à propos de ce jugement. Mais, face à l'insistance de la foule, il se résolut à libérer Barabbas (Mt 27, 11-25). Alors, se succédèrent la flagellation, le couronnement d'épines, les dernières tentatives de Pilate pour libérer Jésus et finalement la sentence et le lent cheminement jusqu'au Calvaire (Mt 27, 27-31).

Marie suivait, elle assista du plus près qu’elle put à ces pérégrinations dans Jérusalem, ce matin-là. Quelles souffrances, quels cris de douleur vers le ciel lançait-elle ! Mais à aucun moment, Marie ne perdit son amour pour les autres. Les juges, les bourreaux, la foule haineuse, Marie n’a pas de haine pour eux, seulement un grand amour. « Ils ne comprennent pas ce qu’ils font. » Ils sont les artisans de la volonté du Père. Mais son Cœur de Mère était broyée comme l’olive au pressoir de son Gethsémani (pressoir à huile) et laissait couler l’huile de la Miséricorde. La Passion de Marie était dans son Cœur. Elle était ô combien douloureuse.

Prière

Marie était constamment en lien spirituel avec Jésus: elle savait tout ce qui Lui arrivait, et souffrait avec lui, et, comme Lui, priait pour ses bourreaux. Mais son cœur maternel avait un irrésistible besoin de se rapprocher de son Fils.

De même, Maman du ciel, tu sais tout ce qui nous arrive et tu veux nous amener dans l’arche sûre de ton Cœur Immaculé. Aide-nous à te suivre…..

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.