Je viens vous préparer - Le livre événement de Damien Sanchez - Interview

Damien, ton amour de la Vierge Marie t’a amené à t’engager dans l’annonce de ses messages. Tu as été particulièrement actif pour la réalisation et la sortie du film Garabandal, Dieu seul le sait.

Damien Sanchez : Cela fait de nombreuses années que j’étudie les messages de la Sainte Vierge. Ma formation théologique, mon origine espagnole et mes liens avec d’autres Eglises que française, là où j’habite, font un mélange assez riche. Je me suis mis à la disposition de Marie et Elle se sert de moi comme Elle le veut. Je suis sollicité pour donner des conférences, rencontrer des communautés, participer à un film sur Garabandal et maintenant la publication de ce livre. Ce ne sont pas mes projets.

 

Tu publies un nouveau livre : « Je viens vous préparer ». Il est particulièrement précis et bien documenté. Pourquoi ce livre ? Pourquoi maintenant ?

Parce qu’il fallait un récit serein et dépassionné pour éclairer tous ceux qui ne connaissent rien sur ce sujet, la « Fin des Temps » et pour qu’ils soient prévenus, avec tact, évidemment, mais il est important qu’eux aussi puissent s’y préparer. C’est ce que la Vierge Marie veut. Quand Elle apparaît, Elle transmet un message à TOUS ses enfants et pas uniquement à une « élite spirituelle privilégiée ». Ce livre veut agrandir le cercle, toucher ceux qui sont en dehors du vocal. Il a été écrit pour eux, adapté et pensé pour ceux qui ne sont pas au courant des événements. C’est un livre pédagogique et dynamique à la fois, avec des anecdotes et même des vidéos pour approfondir tel ou tel sujet (vidéos à scanner avec son téléphone). J’avais commencé à écrire ce livre il y a six ans mais il ne sort que maintenant : c’est la Sainte Vierge qui gère le « timing » !

 

En quatrième de couverture, il est écrit que c’est un récit paisible sur ce qu’on appelle les « derniers temps ». Il est vrai qu’en parlant de ces temps, beaucoup ont peur ou se font peur en imaginant des catastrophes. Ont-ils raison ou bien proposes-tu d’autres clés de lecture ?

Je propose d’aller voir d’abord ce que nous disent les Saintes Écritures. De cette façon le lecteur découvre que la Sainte Vierge ne fait que nous rappeler ce que nous trouvons dans la Bible et notamment dans certains passages de l’Apocalypse.
« Priez et lisez les Saintes Écritures pour découvrir en elles le message que Je vous apporte dans mes apparitions. » Medjugorje, 25 juin 1991
Marie nous demande de nous convertir et nous donne les moyens pour nous préparer. Jean Baptiste fut le précurseur du Christ et il prêchait dans le désert ; on peut dire qu’avec ses apparitions et ses messages, la Vierge Marie est le nouveau précurseur de la dernière venue du Christ. En effet, certains messages ne sont pas réjouissants. L’Apocalypse nous parle de chevaliers, de trompettes, de sceaux… Et Marie, comme une bonne Mère, veut que nous soyons prêts. Mais n’oublions pas que le Christ à Gethsémani avait un futur un peu sombre avec la Passion et la Croix, mais un devenir merveilleux et réjouissant avec la Résurrection, l’Ascension et la Pentecôte. Il en est de même pour nous, la « fin des temps », c’est la fin du temps du prince de ce monde. Adviendra ensuite la Nouvelle Pentecôte. Mais auparavant, nous devons traverser quelques épreuves. La Vierge Marie compte sur nous en cette période qui précède le Triomphe de son Cœur Immaculé.

 

Le lecteur découvrira au fil des pages un travail précis, avec de nombreuses clés de lecture. Tu remontes à la source : les Écritures, le catéchisme, le rôle important de l’apparition du Sacré Cœur et ses messages destinés au Roi de France, les apparitions de Notre-Dame et ses messages depuis la Salette jusqu’à aujourd’hui. Existe-t- un fil conducteur ?

Absolument. Il existe un lien entre toutes les apparitions où la Sainte Vierge donne un message au monde, contrairement à d’autres apparitions plus « locales », dont nous pouvons dire qu’elles sont indépendantes (Lourdes, l’Ile Bouchard…). Par exemple, entre Fatima et Garabandal il y a un lien très fort, puis Akita, Medjugorje…
Saint Jean-Paul II disait que Medjugorje est la continuation de Fatima. Bref, le lien est si fort, je l’explique dans le livre, que très probablement la Sainte Vierge adapte son plan en fonction de l’accueil reçu. Parfois Elle se sentira « obligée » d’apparaître à nouveau ailleurs pour répéter la même chose en espérant un meilleur accueil et un relais ecclésial pour que son message soit divulgué et mis en pratique. A Akita, l’évêque a approuvé et divulgué le message. Nous pressentons ces dernières années que le temps s’accélère pour la Vierge Marie. Comme dans un compte à rebours : « Je suis venue appeler le monde à sa conversion pour la dernière fois. » Medjugorje 23 juin 1982.

 

Une anecdote à partager avec nous pendant la préparation de ton livre ?

J’avais mis pour la Sainte Vierge une « condition » à la sortie de mon livre : avoir le soutien d’un évêque, car certains messages qu’Elle nous a laissés sont un peu « salés »… Mgr. Aillet a accepté et nous livre une très belle préface. Il s’est impliqué pleinement dans le sujet du livre !

 

Un dernier mot pour terminer ?

"Que le Message de la Mère de Dieu soit accueilli dans les cœurs avant qu’il ne soit trop tard". Saint Jean-Paul II à Albretch Weber, auteur d’un livre sur Garabandal. ● Damien Sanchez

 

Accédez au livre dans la librairie : Je viens vous préparer - Apparitions et Messages de la Vierge Marie pour ...

 

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.