Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Le Sacré Cœur de Jésus et la France 23

Dieu aime les Francs, disait saint Grégoire de Tours. C’est par les Francs qu’il aime à se signaler : Gesta Dei per Francos. Jésus aime aussi beaucoup la France. C’est à elle qu’il a voulu révéler les tendresses ineffables et les richesses infinies de son divin Cœur.

Oui, ce Cœur ouvert à tous les hommes, c’est à la France d’abord que Jésus le montre et qu’il le donne. Quel beau et magnifique présent ! Quel honneur insigne !

Nous pouvons dire de Paray Le Monial ce que le prophète disait de Bethléem : elle n’est pas la moindre parmi les cités, à cause de l’événement prodigieux accompli dans son enceinte.

Aux faveurs générales qui regardent tous les pays, le doux Sauveur a bien voulu en ajouter de particulières pour le royaume très chrétien.

« Mon Cœur veut régner dans le palais du roi de France, être peint dans ses étendards et gravé sur ses armes, afin de la rendre victorieuse de tous ses ennemis et de tous les ennemis de la sainte Eglise… Je prépare à la France un déluge de grâces lorsqu’elle sera consacrée à mon divin Cœur et toute la terre se ressentira des bénédictions que je répandra sur elle ».

Jésus lui-même appelle le roi de France : «  le Fils aîné de son Sacré Cœur ! ». Quel nom ! Quel titre ! Il promet à notre chère patrie un déluge de grâces. Quel gage d’espérance !

Enfin, la France qui a été le berceau de la dévotion au Sacré Cœur, a reçu la mission glorieuse d’en être l’apôtre et le soldat, de la propager et de la défendre dans tout l’univers par la voix de ses missionnaires, par les mandements de ses évêques et par le sang de ses martyrs.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.