Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Neuvaine à Jeanne d'Arc du 22 au 30 mai 2018

Jeanne d'Arc, née en 1412 à Domrémy village du duché de Bar dont une partie relevait du royaume de France pour le temporel et de l'évêché de Toul pour le spirituel, est morte sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen, capitale du duché de Normandie alors possession du royaume d'Angleterre.

Jeanne de Domrémy est une héroïne de l'histoire de France, chef de guerre et sainte de l'Église catholique, surnommée depuis le XVI° siècle « la Pucelle d'Orléans » et, depuis le XIX° siècle, « Mère de la nation française ».

Au début du XV° siècle, cette jeune fille de dix-sept ans d'origine paysanne affirme avoir reçu de la part des saints Michel, Marguerite d'Antioche et Catherine, la mission de délivrer la France de l'occupation anglaise. Elle parvient à rencontrer Charles VII, à conduire victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, à lever le siège d'Orléans et à conduire le roi au sacre à Reims, contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans.

Capturée par les Bourguignons à Compiègne en 1430, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg, comte de Ligny, pour la somme de dix mille livres. Elle est condamnée à être brûlée vive en 1431 après un procès en hérésie conduit par Pierre Cauchon, évêque de Beauvais. Entaché de nombreuses irrégularités, ce procès voit sa révision ordonnée par le pape Calixte III en 1455. Un second procès est instruit qui conclut, en 1456, à l'innocence de Jeanne et la réhabilite entièrement. Grâce à ces deux procès dont les minutes ont été conservées, elle est l'une des personnalités les mieux connues du Moyen Âge.

Béatifiée en 1909 puis canonisée en 1920, Jeanne d'Arc est devenue une des saintes patronnes secondaires de la France. Sa fête nationale est instituée par la loi en 1920 et fixée au 30 mai.

Cette neuvaine va nous faire revivre l’épopée de celle qui est devenue la seconde patronne de la France, avec sainte Thérèse de Lisieux. C’est par les humbles et les petits que le Seigneur gagne les victoires et libère la France.

Voir la neuvaine

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.