Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Notre Dame de La Salette, 170e anniversaire:

Un anniversaire, au cœur du Jubilé de la miséricorde

Le cardinal polonais Stanisław Ryłko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, présidera la messe du 170e anniversaire de l’apparition de Notre Dame à La Salette (France), lundi 19 septembre 2016, à 10h30, dans la basilique du sanctuaire. Des célébrations qui s’inscrivent dans le Jubilé de la miséricorde. Un colloque marial a aussi lieu à La Salette ces 9 et 10 septembre.

La messe du 19 sera concélébrée par Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne, par le père Silvano Marisa, Supérieur général des Missionnaires de Notre-Dame de La Salette, et de nombreux évêques, indique un communiqué du sanctuaire.

C’est le samedi 19 septembre 1846, que la Vierge Marie est apparue, sur une montagne proche du village de La Salette-Fallavaux, à 1800 m d’altitude, à deux jeunes bergers, Mélanie Calvat, 14 ans, et Maximin Giraud, 11 ans: ils dirent avoir rencontré une « belle dame » en pleurs qui s’adressait à eux.

« D’abord assise et toute en larmes, la « Belle Dame » se lève et leur parle longuement, en français et en patois, de « son Fils » tout en citant des exemples tirés du concret de leur vie. Elle leur laisse un Message en les chargeant de le ‘faire bien passer à tout son peuple’ « , rapporte le sanctuaire.

La partie centrale du message est: « Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée de laisser  aller le bras de mon Fils. il est si fort, si pesant que je ne peux plus  le maintenir. Depuis le temps que je souffre pour vous autres ! Si je veux que mon  Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse. Et pour vous autres, vous n’en faites pas cas. Vous aurez beau prier, beau faire, jamais vous ne pourrez récompenser  la peine que j’ai prise pour vous autres. » La Vierge ne parle pas de « punir ».

Le message que saint Jean-Paul II a pu écrire, en 1996, s’accorde aussi avec le ton du Jubilé de la miséricorde: « Le rayonnement de l’événement de La Salette atteste bien que le message de Marie n’est pas tout entier dans la souffrance exprimée par les larmes ; la Vierge appelle à se ressaisir : elle invite à la pénitence, à la persévérance dans la prière et particulièrement à la fidélité de la pratique dominicale ; elle demande que son message « passe à tout son peuple » par le témoignage de deux enfants. Et, de fait, leur voix se fera rapidement entendre. Les pèlerins viendront ; bien des conversions auront lieu. Marie était apparue dans une lumière qui évoque la splendeur de l’humanité transfigurée par la Résurrection du Christ : La Salette est un message d’espérance, car notre espérance est soutenue par l’intercession de Celle qui est la Mère des hommes. Les ruptures ne sont pas irrémédiables. La nuit du péché cède devant la lumière de la miséricorde divine. La souffrance humaine assumée peut contribuer à la purification et au salut. Pour qui marche humblement dans les voies du Seigneur, le bras du Fils de Marie ne pèsera pas pour condamner, mais il saisira la main qui se tend pour faire entrer dans la vie nouvelle les pécheurs réconciliés par la grâce de la Croix. »

Zenit

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.