Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Parole et méditation pour le 6 janvier

Isaïe 12, 1 – 6 : « Exultant de joie vous puiserez les eaux aux sources du salut »

Texte de méditation : SAINT JEAN-PAUL II (Audience)

Le salut donné par Dieu, capable de faire naître la joie et la confiance également au jour sombre de l'épreuve, est représenté à travers l'image de l'eau, classique dans la Bible: "Dans l'allégresse vous puiserez de l'eau aux sources du salut" (Is 12,3). Nous revenons en esprit à l'épisode de la Samaritaine, lorsque Jésus offre la possibilité de posséder en soi une "source d'eau jaillissante en vie éternelle" (Jn 4,14). A ce propos, Cyrille d'Alexandrie commente de façon suggestive: ”Jésus appelle eau vive le don vivifiant de l'Esprit, au moyen duquel seule l'humanité, bien que complètement abandonnée, comme les troncs sur les montagnes, sèche et privée de toute espèce de vertu par les pièges du diable, est restituée à l'antique beauté de la nature... Le Sauveur appelle eau la grâce de l'Esprit Saint, et si quelqu'un se laisse saisir par lui, il trouvera en lui-même la source des enseignements divins, au point de ne plus avoir besoin des conseils des autres, et de pouvoir exhorter ceux auxquels il arrive d'avoir soif de la Parole de Dieu. Telle était la condition, lorsqu'ils se trouvaient dans cette vie et sur cette terre, des saints prophètes, des apôtres et de leurs successeurs. Il est écrit à leur sujet: Vous puiserez de l'eau avec joie aux sources du salut". L'humanité s'éloigne malheureusement souvent de cette source qui désaltère toute la personne, comme le remarque avec amertume le prophète Jérémie: ”Ils m'ont abandonné, moi la source d'eau vive, pour se creuser des citernes, citernes lézardées qui ne tiennent pas l'eau" (Jr 2,13). Quelques pages auparavant, Isaïe avait également exalté "les eaux de Siloé qui coulent doucement", symbole du Seigneur présent à Sion, et il avait menacé du châtiment de l'inondation des "eaux du Fleuve - c'est-à-dire l'Euphrate - puissantes et abondantes" (Is 8, 6-7), symbole de la puissance militaire et économique ainsi que de l'idolâtrie; des eaux qui fascinaient alors la Judée, mais qui devaient la submerger.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.