Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Prière quotidienne, 18 décembre, saint Gatien de Tours ( IV° siècle)

Envoyé de Rome à Tours pour être son premier évêque, il fut d’abord traité avec méfiance et dureté par les habitants de la région. Il les convertit peu à peu par sa douceur et sa persévérance. Saint Martin vint en pèlerinage sur son tombeau

Saint Gatien priez pour les âmes du purgatoire. Que la lumière sans déclin brille sur elles ! Qu’elles reposent en paix !

L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. 1 Corinthiens 13, 4-8.

Figurez vous une réunion d’amis. Parmi eux, il y en a souvent un qu’on préfère, qui nous comprend mieux et pour lequel nous n’avons rien de caché. Eh bien ! si cet ami voit que nous ne faisons pas attention à lui, que nous ne lui adressons pas une parole. Il en ressentira de la peine. Voilà comme le Bon Dieu est à notre égard. Il nous aime particulièrement et notre indifférence lui cause une peine d’autant plus sensible, qu’il n’attend que l’amour réciproque de notre cœur, pour nous inonder de grâces. Tout ce que vous faites le touche. Il aime que vous pensiez à Lui, c’est à dire que malgré vos occupations, vos pensées doivent être toujours pour Lui avant tout : avant de parler aux personnes avec qui vous avez affaire, que toujours Il ait votre premier regard ; en un mot, vous devez vivre et respirer pour Lui seul.

Notre-Dame des rues, écoute les rires des vivants et les pleurs des défunts. Ecoute la ronde des heures du désœuvré. Ecoute l’enfant qui sort dans la rue. Ecoute le vieillard sur son banc. Notre-Dame des amoureux entends, comme une prière ces serments d’amour. De ton Noël sans toit au dénuement de nos taudis, de ton angoisse de mère à nos tracas pour nos enfants, de tes menus services aux gestes de notre entraide, de ta vie de pauvre mais joyeuse à nos envies, à nos calculs, je te salue, Marie.

Extrait du livre « Au fil des jours avec les âmes du purgatoire », Parvis

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.