Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Prière quotidienne, 23 décembre, saint Jean de Kenty (1390-1473)

Prêtre polonais, il enseigna la théologie à Cracovie. Très doux, d’une grande charité envers les pauvres, il donnait ses propres habits et chaussures aux plus pauvres.

Saint Jean priez pour les âmes du purgatoire, les plus pauvres parmi les pauvres. Que la lumière sans déclin brille sur elles ! Qu’elles reposent en paix !

C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : «  j’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux que Dieu avait préparés pour la vie éternelle devinrent croyants. Actes 13, 47-48.

Les prédicateurs et les directeurs ne font de bien aux âmes qu’à proportion de leur union avec Jésus, c’est à dire de leur esprit d’oraison et de la vigilance qu’ils mettent à garder leur intérieur calme, à tenir toujours les yeux de l’âme ouverts sur Jésus, prêts à tout faire et à tout sacrifier pour le salut des personnes qui leur sont confiées.

Jésus, grand prêtre, je vous adore avec tous les Anges, les Martyrs, les Patriarches, les Prophètes, les Apôtres, les Docteurs, les Confesseurs, les Vierges et avec toute l’Eglise. Je vous reconnais pour mon souverain. Faites qu’un jour, je vous bénisse dans votre céleste Sion avec toutes les âmes du purgatoire.

Témoignage

Il ne faut pas trop compter sur les parents et amis, pour nous délivrer du purgatoire, mais plutôt, prendre nous-mêmes les plus grands soins pour ne pas y aller.

Si l’on pouvait entendre les gémissements du purgatoire, combien plus on prierait pour les malheureux qui y sont tourmentés ! Combien de pères, de mères, d’époux, d‘épouses, de frères, de sœurs y poussent, du milieu des flammes, de douloureux gémissements, qui ne sont pas entendus !

Une mère, oubliée de son enfant, lui fit entendre, par la permission de Dieu « Mon fils, pensez un peu à votre mère ! Ecoutez mes gémissements et prêtez attention à mes prières ! Hâtez-vous de me secourir dans ce feu dont aucun esprit ne peut comprendre la chaleur ! Priez, faites des aumônes, faites dire des messes ! Pourquoi retardez-vous tant à venir à mon aide ? A mon lit de mort, vous pleuriez, promettiez de prier pour moi ! Si une seule étincelle du feu qui me dévore tombait sur vous, elle vous causerait la mort ! Si vous ne voulez pas me secourir.

Extrait du livre « Au fil des jours avec les âmes du purgatoire », Parvis 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.