Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Rosaire au Cœur Immaculé de Marie

Si vous voulez consoler le Coeur Immaculé de Marie, prier pour les pécheurs et réparer les offenses faites au Coeur de Jésus, priez le rosaire.

Voici le rosaire au Coeur Immaculé de Marie:

Rosaire au Cœur Immaculé de Marie 

Introduction : Etoile Notre Dame vous propose ce rosaire au Cœur Immaculé de Marie, car Marie est la toute pure, la très sainte mais aussi la toute puissante et miséricordieuse. Soyons assurés que ce rosaire sera très fécond dans vos vies et dans toute l’humanité.

Le "Cœur immaculé de Marie" est célébré le samedi de la troisième semaine après la Pentecôte, le lendemain de la solennité du Sacré Cœur de Jésus.

Le "Cœur immaculé de Marie" est une expression qui concerne toute la personne de Marie.

Les lectures liturgiques sont :
Is 61, 9-11 : Leur race sera célèbre parmi les nations, et leur descendance au milieu des peuples; tous ceux qui les verront les reconnaîtront comme une race que Yahvé a bénie.

Je suis plein d'allégresse en Yahvé, mon âme exulte en mon Dieu, car il m'a revêtu de vêtements de salut, il m'a drapé dans un manteau de justice, comme l'époux qui se coiffe d'un diadème, comme la fiancée qui se pare de ses bijoux.Car de même que la terre fait éclore ses germes et qu'un jardin fait germer sa semence, ainsi le Seigneur Yahvé fait germer la justice et la louange devant toutes les nations.

Luc 2, 41-51 :Ses parents se rendaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Et lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent, comme c'était la coutume pour la fête.

Une fois les jours écoulés, alors qu'ils s'en retournaient, l'enfant Jésus resta à Jérusalem à l'insu de ses parents.Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le rechercher parmi leurs parents et connaissances. Ne l'ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem. Et il advint, au bout de trois jours, qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ;

et tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses. À sa vue, ils furent saisis d'émotion, et sa mère lui dit : " Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! Ton père et moi, nous te cherchons, angoissés. " Et il leur dit : " Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? " Mais eux ne comprirent pas la parole qu'il venait de leur dire. Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son coeur.

L'Evangile Luc 2, 41-51 : « le recouvrement de Jésus au temple », révèle le cœur de Marie parce qu'il montre comment Marie a cherché et suivi Jésus : la pureté du cœur, c'est de suivre Jésus !
Marie n'a pas compris immédiatement, mais a médité ce qu'elle n'a pas compris, avec un cœur ouvert, attendant de mieux comprendre : son cœur est humble, docile, ouvert à une révélation toujours plus profonde, ouvert à une lumière toujours plus forte. 

Un peu d'histoire :
La dévotion au Cœur immaculé de Marie est fondée sur la théologie mariale de saint Bernard, les révélations privées à sainte Gertrude et à sainte Mechtilde, les visions de sainte Marguerite-Marie Alacoque au XVII° siècle, et elle fut largement répandue par saint Jean Eudes.

Au XIX° siècle, l'ordre des Augustins puis le diocèse de Rome en célèbrent la fête. Et finalement, la fête entre dans le calendrier liturgique universel.

Après les apparitions de Fatima (1917), la dévotion au cœur immaculé de Marie augmente partout dans le monde. Le pape Pie XII institue une autre fête en 1954, celle de Marie Reine, (initialement prévue le 31 mai puis déplacée par Paul VI au 22 août), en ordonnant que "ce jour-là, on renouvelle la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie." (Pie XII, Ad Cœli Reginam § 34).

On peut donc dire qu'il y a une croissance dans la liturgie, de l'attention portée au Cœur Immaculé de Marie.
Cependant, dans sa réforme liturgique de 1969, Paul VI fait descendre la fête du Cœur Immaculé de Marie au rang de simple mémoire.

Mais depuis 1986, dans la Messe votive en l'honneur de la Vierge Marie (n°28) « Le cœur immaculé de Marie », la préface eucharistique s'adresse à Dieu le Père en lui rendant gloire car : Tu as donné à la Vierge Marie un cœur sage et docile pour qu'elle accomplisse parfaitement ta volonté ; un cœur nouveau et doux, où tu pourrais graver la loi de l'Alliance nouvelle ; un cœur simple et pur, pour qu'elle puisse concevoir ton Fils en sa virginité et te voir à jamais ; un cœur ferme et vigilant pour supporter sans faiblir l'épée de douleur et attendre avec foi la résurrection de ton Fils.

Rose mystique, ô Marie, votre très aimable Cœur, brûlant des flammes de la plus vive charité, voulut bien nous adopter pour enfants au pied de la croix, et devenir ainsi notre mère la plus tendre. Ah ! faites-moi éprouver la douceur de votre Cœur maternel et la grandeur de votre pouvoir auprès de Jésus, dans tous les dangers de la vie, et particulièrement au moment terrible de la mort, et de cette manière, mon cœur, toujours uni au vôtre, aimera Jésus à présent et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

MYSTERES JOYEUX

Les apparitions de Notre Dame du rosaire de Fatima à Lucie, alors qu’elle est devenue religieuse, seront une théologie de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie, donnée par la Très Sainte Vierge elle-même. Nous allons donc les revisiter.

Premier mystère joyeux:

L’ANNONCIATION

Fruit du mystère: Demandons une grande humilité 

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour obtenir toutes les vertus de Marie. 

En particulier de savoir dire oui inconditionnellement aux demandes du ciel. Comme Marie sut si bien le faire quand Gabriel vint lui rendre visite à Nazareth.

Lucie entra en religion très jeune. C'est le 25 octobre 1925 qu'elle arriva au couvent des sœurs Dorothées, à Pontevedra, où elle allait être de nouveau témoin d'apparitions de la Très Sainte Vierge.

Dans la soirée du 10 décembre 1925, la jeune postulante s'étant retirée dans sa cellule, reçut la visite de la Vierge et à côté d'Elle, portée par une nuée lumineuse, l'Enfant-Jésus. La Sainte Vierge lui montra un Cœur entouré d'épines qu'Elle tenait dans Sa main. L'Enfant-Jésus dit :

« Aie compassion du Cœur de ta Très Sainte Mère entouré des épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout moment, sans qu'il y ait personne pour faire acte de réparation afin de les en retirer. »
Puis, notre Mère du Ciel lui dit : « Vois, ma fille, mon Cœur entouré d'épines que les hommes ingrats m'enfoncent à chaque instant par leurs blasphèmes et leurs ingratitudes. Toi, du moins, tâche de me consoler et dis que tous ceux qui, pendant cinq mois, le premier samedi, se confesseront, recevront la sainte Communion, réciteront un chapelet, et me tiendront compagnie pendant quinze minutes en méditant sur les quinze mystères du Rosaire, en esprit de réparation, je promets de les assister à l'heure de la mort avec toutes les grâces nécessaires pour le salut de leur âme. »

Remarquons que cette demande de communion pour les premiers samedis est parallèle à celle du Sacré-Coeur à sainte Marguerite-Marie pour les premiers vendredis. Aussi, il faut bien comprendre que l'intention première de la dévotion réparatrice des cinq premiers samedis n'est pas d'obtenir la grâce de la persévérance finale, à savoir : être assisté à l'heure de notre mort pour aller au Ciel ; mais de consoler le Cœur de Notre Mère du Ciel en lui retirant les épines que nous même nous lui enfonçons par notre tiédeur, ainsi celles que les hérétiques, les impies, les apostats enfoncent dans Son divin Cœur ; moyennant quoi, la Sainte Vierge promet assistance au moment où notre âme comparaîtra devant Dieu. 

J'admire, ô Marie, la profonde humilité qui trouble votre Cœur béni lorsque, l'archange Gabriel vous annonçant l'honneur qui vous était offert de devenir la Mère du Fils du Tout-Puissant, vous acceptiez d'être sa très humble servante. Confus à la vue de mon orgueil, je vous demande la grâce d'avoir un cœur contrit et humilié, afin que, connaissant mes misères, je puisse arriver à la possession de la gloire promise à ceux qui sont véritablement humbles de cœur.

Deuxième mystère joyeux :

LA VISITE DE MARIE A SA COUSINE ELIZABETH

Fruit du mystère: Demandons une grande charité

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que nous sachions servir, aimer les autres puisque c’est Jésus lui-même que nous aimons en faisant cela. 

En particulier, demandons la grâce d’aimer et de servir ceux vers qui le Seigneur nous envoie, comme Marie le fit en allant chez Elisabeth.

Au cours de l'apparition du 13 juillet 1917, la Très Sainte Vierge avait dit : « Pour empêcher la guerre je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la Communion réparatrice des Premiers Samedis ».

Jésus, les deux années suivantes — le 15 février 1926 et le 17 décembre 1927 — a insisté sur la propagation de cette dévotion. Lucie a écrit : « De la pratique de la dévotion des Premiers Samedis unie à la consécration au Cœur Immaculé de Marie dépend la guerre ou la paix du monde ».

CINQ : POURQUOI ?

IL s'agit en effet de Cinq Samedis parce que, selon une révélation de Jésus, il y a cinq espèces d'offenses et de blasphèmes contre le Cœur Immaculé de Marie :
1) les blasphèmes contre l'Immaculée Conception ;
2) contre la Virginité de Marie ;
3) contre sa Maternité divine et contre le refus de la reconnaître également comme Mère des hommes ;
4) Il y a des gens qui cherchent à mettre dans le cœur des enfants l'indifférence, le mépris, et même la haine, contre cette Mère immaculée ;
5) Il y a ceux qui l'outragent directement dans ses saintes images.

Troisième mystère joyeux:

LA NAISSANCE DE JESUS

Fruit du mystère: Demandons l’amour des pauvres et de la pauvreté, le détachement des richesses 

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que le brouhaha du monde ne nous cache pas l’essentiel.

En particulier, demandons la grâce de reconnaître dans les plus petits, le Seigneur notre Dieu, comme ceux qui sont venus L’adorer dans la crèche.

IL y a quatre conditions pour gagner le privilège des Cinq Premiers Samedis du mois.
1. La confession
- Pour chaque Premier Samedi une confession est requise avec une intention réparatrice ; elle peut être faite n'importe quel jour avant ou après le Premier Samedi à condition de communier en état de grâce ce jour-là.
- La voyante a demandé à Notre Seigneur : « O mon Jésus ! Et les personnes qui oublieront de former cette intention réparatrice ? » ; Jésus répondit : « Elles peuvent la former dans la confession suivante en profitant de la première occasion pour se confesser ».
Les trois autres conditions doivent être réalisées le jour du Premier Samedi ; ce sont :

  1. La communion réparatrice;

  2. Le chapelet
    Ce fut là le message souvent renouvelé de la Mère de Dieu aux petits bergers. En plus de la récitation du chapelet, les cinq premiers samedis, récitez-le chaque jour de votre vie. Plus que cela, imitez, l'exemple de la petite Jacinthe et efforcez-vous de le faire réciter chaque jour le soir en famille. Notre-Dame tenait toujours un chapelet entre ses mains lors des apparitions.
    Elle demanda aussi aux trois enfants de réciter une prière spéciale après chaque dizaine : « Vous réciterez aussi après chaque "Gloire soit au Père" de chaque dizaine la prière suivante : « O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer et conduisez toutes les âmes au Ciel, surtout celles qui ont le plus besoin de Votre Miséricorde. » 
  1. La méditationpendant 15 minutes d'un seul mystère, de plusieurs mystères du rosaire, ou de tous. Il suffit aussi d'une méditation ou d'une explication de trois minutes avant chacune des cinq dizaines du chapelet.
    Dans ces quatre actes on doit avoir l'intention de faire amende honorable au Cœur Immaculé de Marie.

Quatrième mystère joyeux:

LA PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE

Fruit du mystère: Demandons une grande pureté

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que nous nous sentions appeler à la sainteté.

En particulier, sachons prier Dieu, comme Siméon, à qui Dieu montra, dan le temple, celui qui est la Lumière des nations et la gloire du peuple de Dieu.

Cependant, l'esprit de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie implique autre chose. Ses exigences vont plus loin. Vous en trouverez, maintes fois l'expression au cours des entretiens entre le Sainte Vierge et les enfants de Fatima.
Pour les âmes généreuses — et nous savons qu'il en existe beaucoup — qui désirent aller "jusqu'au bout" de cette sublime dévotion, nous croyons qu'il est utile d'ajouter ceci : 

1-La Consécration au Cœur Immaculé de Marie
Une formule quelconque de consécration suffit. Vous devez, cependant vous confier à Marie sans réserve.

Voici celle de saint Louis Marie Grignion de Montfort

Je vous choisis, aujourd'hui, ô Marie, en présence de toute la Cour Céleste, 
pour ma Mère et ma Reine. Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour, mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures, vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m'appartient, sans exception, selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l'éternité. Amen 

Cinquième mystère joyeux:

LE RECOUVREMENT DE JESUS AU TEMPLE

Fruit du mystère: Demandons la recherche de Dieu en toute chose. 

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, afin que nous sachions mettre Dieu au centre de notre vie.

En particulier, demandons la grâce de l’écouter avec u cœur grand ouvert, comme les docteurs de la loi à Jérusalem.

  1. Sacrifiez-vous pour les pécheurs.
    Le sacrifice et la réparation requis par la Sainte Vierge ont été définis très spécialement par Lucie elle-même. Notre Sainte Mère demanda que ses enfants soient prêts à faire n'importe quel sacrifice requis par la pratique de leurs devoirs chrétiens. « Notre Seigneur se laisse apaiser »lui dit la Sainte Vierge dans une révélation privée, « mais Il s'est plaint Lui-même très amèrement et avec douleur du petit nombre d'âmes en état de grâce, qui consentent à renoncer à tout ce qu'exige l'observance de Sa loi. »Beaucoup de gens, explique Lucie, pensant que le mot pénitence implique des austérités héroïques et ne se sentant pas la force nécessaire aux grands sacrifices, se découragent et continuent de vivre dans la tiédeur et le péché. Elle rapporte que Notre Seigneur lui a dit : « Le sacrifice que Je demande de chaque personne c'est l'accomplissement de leurs devoirs d'état et l'observance de Ma loi. Voilà la pénitence que Je demande et requiers maintenant. 

La pénitence est en effet le retour de l'âme vers Dieu, une sorte de marche en arrière pour retrouver l'innocence baptismale. Se rattache à la vertu et au devoir de la pénitence tout ce qui contribue à nous purifier du péché, à nous délivrer des obstacles qui retardent notre montée vers Dieu. Elle appartient donc à la vie purgative et passe logiquement avant la prière qui est l'acte principal de la vie unitive. Comment d'ailleurs notre prière pourrait-elle être acceptée de Dieu si nous vivons dans le péché qui l'offense ? Comment oser s'adresser à Lui si on n'est pas en amitié avec Lui, à moins que ce soit pour implorer son pardon ?

MYSTERES LUMINEUX

Premier mystère lumineux:

LE BAPTEME DE JESUS

Fruit du mystère: Demandons de devenir enfant de Dieu à l’exemple de Jésus

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que chaque homme ait la joie de recevoir le baptême.

En particulier prions pour que nous soyons digne des promesses données à notre baptême. 

Depuis 1912 le Saint-Siège avait porté l'attention des âmes pieuses sur le jour dédié au Cœur Immaculé de Marie en accordant une indulgence plénière aux conditions ordinaires aux fidèles qui auront accompli, le premier samedi de n'importe quel mois, des exercices spéciaux de dévotion en l'honneur de la Bienheureuse Vierge Marie Immaculée, en réparation des blasphèmes dont son nom et ses prérogatives sont l'objet (Preces et Pia Opera 1938, n° 335).

La demande de la Sainte Vierge Marie à Lucie ne fait donc qu'approuver et sanctionner une dévotion déjà existante et encouragée par l'Eglise. Ainsi ceux qui observeront les pratiques des premiers samedis proposés par Notre-Dame de Fatima rempliront par le fait même les conditions voulues pour gagner l'indulgence plénière promulguée en 1912.
Pour mériter la grande promesse des grâces nécessaires au salut, Notre-Dame demande encore la récitation d'un chapelet ce jour du premier samedi. Aux chrétiens et aux religieux qui ont la pieuse habitude du chapelet quotidien, tant recommandé par Notre-Dame de Fatima, il leur suffira de l'offrir ce jour-là aux intentions du Cœur Immaculé.

Deuxième mystère lumineux:

LES NOCES DE CANA

Fruit du mystère: Demandons la confiance en Dieu

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que les vies de chaque homme débordent en surabondance de grâces obtenues par Marie, comme à Cana.

En 1805, le Pape Pie VII d'abord, et Pie IX ensuite, accordèrent à plusieurs églises une fête du "Cœur Très Pur de Marie" fixée au Dimanche dans l'Octave de l'Assomption. 

Acte de consécration au Cœur Immaculé de Marie

O Marie, Vierge puissante et Mère de miséricorde, Reine du Ciel et refuge des pécheurs, nous nous consacrons à votre Cœur immaculé. Nous vous consacrons notre être et notre vie tout entière; tout ce que nous avons, tout ce que nous aimons, tout ce que nous sommes. A vous nos corps, nos âmes. A vous nos foyers, nos familles, notre patrie. Nous voulons que tout en nous, tout autour de nous vous appartienne et participe aux bienfaits de vos bénédictions maternelles. Et pour que cette consécration soit vraiment efficace et durable, nous renouvelons aujourd'hui à vos pieds, o Marie, les promesses de notre baptême et de notre première Communion. Nous nous engageons à professer courageusement et toujours les vérités de la Foi, à vivre en catholiques pleinement soumis à toutes les directions du Pape et des Evêques en communion avec lui. Nous nous engageons à observer les commandements de Dieu et de l'Eglise, et particulièrement la sanctification du Dimanche. Nous nous engageons à faire entrer dans notre vie - autant qu'il nous sera possible - les consolantes pratiques de la Religion chrétienne et surtout la sainte Communion. Nous vous promettons enfin, ô glorieuse Mère de Dieu et tendre Mère des hommes, de mettre tout notre cœur au service de votre culte béni, afin de hâter, d'assurer, par le règne de votre Cœur immaculé, le règne du Cœur de votre adorable Fils dans nos âmes et dans toutes les âmes, dans notre cher pays et dans tout l'univers, sur la terre comme au ciel. Ainsi soit-il.

Troisième mystère lumineux:

L’ANNONCE DU ROYAUME ET L’APPEL A LA CONVERSION

Fruit du mystère: Demandons la conversion du cœur

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour la conversion de l’humanité.

En 1944, Pie XII institua - après la consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie - une fête au 22 août, toujours en vigueur.

CONSECRATION PERSONNELLE AU CŒUR DOULOUREUX ET IMMACULE DE MARIE

Sainte Mère de Dieu, je me consacre, je me donne entièrement, et je me confie toujours à votre Cœur Douloureux et Immaculé, en réparation des très graves offenses qui lui sont faites aujourd’hui par les hommes. Je vous demande que sous sa protection et son aide, mon cœur soit éclairé, purifié et dirigé dans l’amour et la reconnaissance à l’égard de votre Divin Fils. Faites donc que mon cœur ne soit plus un cœur égaré, mais que rendu fidèle, il soit conduit par la vraie science de Dieu, et embrasé au feu de cet amour si pur de votre Cœur Immaculé, pour ainsi être déterminé jusqu’au dernier soupir, et à travers les maux de cette vie, à aimer et à servir fidèlement votre Divin Fils. Ainsi soit-il.

Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous maintenant et à l’heure de notre mort !

Quatrième mystère lumineux:

LA TRANSFIGURATION

Fruit du mystère: Demandons la lumière intérieure

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que les familles du monde entier reçoivent la lumière du Fils de Dieu.

Le mystère du cœur immaculé de Marie, refuge des pécheurs, est incomparablement au-dessus de ce qu’en peuvent dire les paroles humaines. Il reste un secret entre la Vierge et son Fils.

L’Ecriture, comme dépôt révélé, contient le peu qui en ait été divinement communiqué aux hommes. L’Eglise ose l’interpréter en le célébrant dans la liturgie et en le proposant à notre dévotion.

Consécration du pape Pie XII

Le monde a été consacré au Cœur immaculé de Marie, pendant la seconde guerre mondiale, par le pape Pie XII, le 31 octobre 1942, par cette prière:

 "Mère du Très saint rosaire, secours des chrétiens, refuge du genre humain, victorieuse de toutes les batailles de Dieu, nous voici prosternés suppliants aux pieds de votre trône, dans la certitude de recevoir les grâces, l’aide et la protection opportunes dans les calamités présentes, non en vertu de nos mérites, dont nous ne saurions nous prévaloir, mais uniquement par l’effet de l’immense bonté de votre cœur maternel.

"C’est à vous, c'est à votre Cœur immaculé qu’en cette heure tragique de l’histoire humaine, nous nous confions et nous nous consacrons, non seulement en union avec la Sainte Église - corps mystique de Votre Fils Jésus - qui souffre et verse son sang, en proie aux tribulations en tant de lieux et de tant de manières, mais en union aussi avec le monde entier, déchiré par de farouches discordes, embrasé d’un incendie de haine et victime de ses propres iniquités. Laissez-vous toucher par tant de ruines matérielles et morales, par tant de douleurs, tant d’angoisses de pères et de mères, de frères, d'enfants innocents, par tant de vies fauchées dans la fleur de l’âge, tant d’âmes torturées et agonisantes, tant d’autres en péril de se perdre éternellement.

"Ô Mère de Miséricorde, obtenez-nous de Dieu la paix, et surtout les grâces qui peuvent en un instant convertir le cœur des hommes, ces grâces qui préparent, concilient, assurent la paix !

Reine de la paix, priez pour nous et donnez au monde en guerre la paix après laquelle les peuples soupirent, la paix dans la Vérité, dans la justice, dans la charité du Christ. Donnez-lui la paix des armes et la paix des âmes, afin que dans la tranquillité de l’ordre s’étende le règne de Dieu. Accordez votre protection aux infidèles et à tous ceux qui gisent encore dans les ombres de la mort; donnez-leur la paix, faites que se lève pour eux la soleil de la Vérité et qu’ils puissent avec nous, devant l’unique Sauveur du monde, répéter : Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur terre aux hommes de bonne volonté !

"Aux peuples séparés par l’erreur ou par la discorde, particulièrement à ceux qui professent pour vous une singulière dévotion et chez lesquels il n’y avait pas de maison qui n’honorât votre vénérable icône (peut-être aujourd’hui cachée et réservée pour des jours meilleurs), donnez la paix et reconduisez-les à l’unique bercail du Christ, sous l’unique vrai Pasteur. Obtenez à la Sainte Église de Dieu une paix et une liberté complètes; arrêtez les débordements du déluge néo-païen; développez dans le cœur des fidèles l’amour de la pureté, la pratique de la vie chrétienne et le zèle apostolique, afin que le peuple des serviteurs de Dieu augmente en mérite et en nombre.

"Enfin, de même qu'au Cœur de votre Fils Jésus furent consacrés l’Église et le genre humain tout entier, afin que, toutes les espérances étant placées en lui, il devînt pour eux signe et gage de victoire et de salut, ainsi et pour toujours nous nous consacrons à vous, à votre Cœur immaculé, ô notre Mère et Reine du monde, pour que votre amour et votre protection hâtent le triomphe du règne de Dieu et que toutes les nations, en paix entre elles et avec Dieu, vous proclament bienheureuse et entonnent avec vous, d’une extrémité du monde à l’autre, l’éternel Magnificat de gloire à celui en qui seul elles peuvent trouver la Vérité, la vie et la paix." 

Cinquième mystère lumineux:

L’INSTITUTION DE L’EUCHARISTIE

Fruit du mystère: Demandons l’amour de l’Eucharistie

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour que tous les hommes, enfants de Dieu, reconnaissent le don sublime que leur fait leur créateur en se donnant à eux dans l’eucharistie.

Consécration par Jean-Paul II

Jean-Paul II a renouvelé cette consécration en 1982, un an après l'attentat du 13 mai 1981. Il la prononcera de nouveau lors du synode des évêques, le 16 octobre 1983.

Le pape Jean-Paul II a renouvelé une troisième fois cette consécration lors de cette longue prière le 25 mars 1984, après avoir appelé les évêques du monde entier à s'unir à lui dans cette démarche:

C'est pourquoi, ô Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d'une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde contemporain, reçoit l'appel que, mus par l'Esprit Saint, nous adressons directement à ton Cœur, et avec ton amour de mère et de servante du Seigneur, embrasse notre monde humain, que nous t'offrons et te consacrons, pleins d'inquiétude pour le sort terrestre et éternel des hommes et des peuples. Nous t'offrons et te consacrons d'une manière spéciale les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration.

Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu! " " Ne rejette pas nos prières alors que nous sommes dans l'épreuve!

Devant toi, Mère du Christ, devant ton Cœur immaculé, nous voulons aujourd'hui, avec toute l'Église, nous unir à la consécration que ton Fils a faite de lui-même à son Père, par amour pour nous : "Pour eux, a-t-il dit, je me consacre moi-même, afin qu'ils soient eux aussi consacrés en vérité". Nous voulons nous unir à notre Rédempteur en cette consécration pour le monde et pour les hommes, laquelle, dans le cœur divin, a le pouvoir d'obtenir le pardon et de procurer la réparation.

La puissance de cette consécration dure dans tous les temps, elle embrasse tous les hommes, peuples et nations, elle surpasse tout mal que l'esprit des ténèbres est capable de réveiller dans le cœur de l'homme et dans son histoire, et que, de fait, il a réveillé à notre époque.

Combien profondément nous sentons le besoin de consécration pour l'humanité et pour le monde, pour notre monde contemporain, dans l'unité du Christ lui-même! À l'œuvre rédemptrice du Christ, en effet, doit participer le monde par l'intermédiaire de l'Église.

C'est ce que manifeste la présente Année de la Rédemption, le Jubilé extraordinaire de toute l'Église.

En cette Année sainte, bénie sois-tu par-dessus toute créature, toi, la servante du Seigneur, qui as obéi de la manière la plus pleine à ce divin appel!

Sois saluée, toi qui t'es entièrement unie à la consécration rédemptrice de ton Fils!

Mère de l'Église! Enseigne au Peuple de Dieu les chemins de la foi, de l'espérance et de la charité! Éclaire spécialement les peuples dont tu attends de nous la consécration et l'offrande! Aide-nous à vivre dans la vérité de la consécration du Christ pour toute la famille humaine du monde contemporain!

En te confiant, ô Mère, le monde, tous les hommes et tous les peuples, nous te confions aussi la consécration même du monde et nous la mettons dans ton cœur maternel.

Ô Cœur Immaculé! Aide-nous à vaincre la menace du mal qui s'enracine si facilement dans le cœur des hommes d'aujourd'hui et qui, avec ses effets incommensurables, pèse déjà sur la vie actuelle et semble fermer les voies vers l'avenir!

De la faim et de la guerre, délivre-nous!

De la guerre nucléaire, d'une autodestruction incalculable, de toutes sortes de guerres, délivre-nous!

Des péchés contre la vie de l'homme depuis ses premiers moments, délivre-nous!

De la haine et de la dégradation de la dignité des fils de Dieu, délivre-nous!

De tous les genres d'injustice dans la vie sociale, nationale et internationale, délivre-nous!

De la facilité avec laquelle on piétine les commandements de Dieu, délivre-nous!

De la tentative d'éteindre dans les cœurs humains la vérité même de Dieu, délivre-nous!

De la perte de la conscience du bien et du mal, délivre-nous!

Des péchés contre l'Esprit Saint, délivre-nous! Délivre-nous!

Écoute, ô Mère du Christ, ce cri chargé de la souffrance de tous les hommes! Chargé de la souffrance de sociétés entières!

Aide-nous, par la puissance de l'Esprit Saint, à vaincre tout péché: le péché de l'homme et le "péché du monde", le péché sous toutes ses formes.

Que se révèle encore une fois dans l'histoire du monde l'infinie puissance salvifique de la Rédemption, la puissance de l'amour miséricordieux! Qu'il arrête le mal! Qu'il transforme les consciences! Que dans ton Cœur immaculé se manifeste pour tous, la lumière de l'espérance! ". 

MYSTERES DOULOUREUX

Premier mystère douloureux:

L’AGONIE DE JESUS A GETHSEMANI

Fruit du mystère: Demandons la contrition de nos péchés

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour les isolés, les souffrants de la solitude.

Que de le secours vienne toujours du ciel comme il est survenu ce soir là à Gethsémani par la venue de l’ange

Dans la Bible, le « cœur » ne dit pas « quelque chose » de l’homme mais il signifie l’homme intégral, le « dedans » de l’homme. Le cœur est la partie de l’homme la plus profonde, le siège de sa volonté, de sa pensée. Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur " (Matthieu 6, 21). Un texte biblique nous donne des éclairages précieux sur ce cœur de Marie. La prophétie de Siméon (Luc 2, 34-35) lui annonce que son Fils sera « un signe de contradiction » et que son âme, con cœur « sera transpercé d’un glaive. » Marie est sûre désormais d’être divinement associée à la souffrance de son Fils. Elle ignore encore tout de ce glaive, mais elle comprend cette communauté de destin entre Elle-même et son Fils.

Le pape Benoît XVI a pour sa part prononcé une prière de consécration de tous les prêtres au Cœur Immaculé de Marie, à Fatima, le 12 mai 2010, lors de son voyage pour le 10e anniversaire de la béatification de Jacinta et Francisco.

Mère Immaculée, en ce lieu de grâce, convoqués par l’amour de ton Fils Jésus,
Grand et Eternel Prêtre, nous, fils dans le Fils et ses prêtres, nous nous consacrons à ton Cœur maternel, pour accomplir fidèlement la Volonté du Père.

Nous sommes conscients que, sans Jésus, nous ne pouvons rien faire de bon (Jn 15, 5)
et que, seulement par Lui, avec Lui et en Lui, nous serons pour le monde des instruments de salut.

Épouse de l’Esprit Saint, obtiens-nous l’inestimable don d’être transformés dans le Christ.
Par la puissance même de l’Esprit qui, étendant sur Toi son ombre, t’a rendue Mère du Sauveur, aide-nous afin que le Christ, ton Fils, naisse aussi en nous.
Que l’Église puisse ainsi être renouvelée par de saints prêtres, transfigurée par la grâce de Celui qui fait toutes choses nouvelles.

Mère de Miséricorde, c’est ton Fils Jésus qui nous a appelés à devenir comme Lui :
lumière du monde et sel de la terre (Mt 5, 13-14).

Aide-nous, par ta puissante intercession, à ne jamais trahir cette sublime vocation, à ne pas céder à nos égoïsmes, aux séductions du monde et aux suggestions du Malin.

Préserve-nous par ta pureté, garde-nous par ton humilité et enveloppe-nous de ton amour maternel, qui se reflète en de nombreuses âmes consacrées à toi, devenues pour nous
d’authentiques mères spirituelles.

Mère de l’Église, nous, prêtres, nous voulons être des pasteurs qui ne paissent pas pour eux-mêmes, mais qui se donnent à Dieu pour leurs frères, trouvant en cela leur bonheur.
Non seulement en paroles, mais par notre vie.
Nous voulons répéter humblement, jour après jour, notre « me voici ».

Guidés par toi, nous voulons être des Apôtres de la Miséricorde Divine, heureux de célébrer chaque jour le Saint Sacrifice de l’Autel et d’offrir à tous ceux qui nous le demandent le Sacrement de la Réconciliation.

Avocate et Médiatrice de la grâce, Toi qui es entièrement immergée dans l’unique médiation universelle du Christ, demande à Dieu, pour nous, un cœur complètement renouvelé, qui aime Dieu de toutes ses forces et serve l’humanité comme toi-même tu l’as fait.

Redis au Seigneur cette parole efficace : « ils n’ont pas de vin » (Jn 2,3), afin que le Père et le Fils répandent sur nous, comme dans une nouvelle effusion l’Esprit Saint.

Plein d’émerveillement et de gratitude pour ta présence continuelle au milieu de nous,
au nom de tous les prêtres, moi aussi je veux m’exclamer :« Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » (Lc 1,43)

Notre Mère depuis toujours, ne te lasse pas de « nous visiter », de nous consoler, de nous soutenir.
Viens à notre secours et libère-nous des dangers qui nous menacent.
Par cet acte d’abandon et de consécration, nous voulons t’accueillir de façon plus profonde et radicale, pour toujours et pleinement, dans notre existence humaine et sacerdotale.

Que ta présence fasse refleurir le désert de nos solitudes et briller le soleil sur nos obscurités, qu’elle fasse revenir le calme après la tempête, afin que chaque homme voie le salut du Seigneur, qui a le nom et le visage de Jésus, réfléchi dans nos cœurs, pour toujours unis au tien ! Ainsi soit-il !

Deuxième mystère douloureux:

LA FLAGELLATION

Fruit du mystère: Demandons le pardon de nos sensualités et la mortification

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour les martyrs, les victimes et leurs bourreaux.

Le dimanche 16 juin 2013, le Liban et le Moyen-Orient ont été consacrés au cœur Immaculé de Marie, au cours d’une cérémonie solennelle sur la colline de Harissa, au sanctuaire de Notre-Dame du Liban, au cours d’une messe en présence de représentants de l’épiscopat libanais et de Mgr Gabriele Giordano Caccia, nonce apostolique. Le président libanais, le général Michel Sleimane, et le Premier ministre désigné, Tammam Salam, étaient également présents.

Prière du pape François

Bienheureuse Vierge Marie de Fatima,
avec une reconnaissance renouvelée pour ta présence maternelle
nous unissons notre voix à celle de toutes les générations
qui te disent bienheureuse.

Nous célébrons en toi les grandes œuvres de Dieu,
qui jamais ne se lasse de se pencher avec miséricorde
sur l’humanité, affligée par le mal et blessée par le péché,
pour la guérir et pour la sauver.
Accueille avec ta bienveillance de Mère
l’acte de consécration qu'aujourd'hui nous faisons avec confiance,
devant ta statue qui nous est si chère.

Nous sommes certains que chacun de nous est précieux à tes yeux 
et que rien de ce qui habite nos cœurs ne t'est étranger.
Nous nous laissons toucher par ton regard très doux
et nous recevons la caresse consolante de ton sourire.

Garde notre vie entre tes bras ;
bénis et renforce tout désir de bien ;
ravive et nourris la foi ;
soutiens et éclaire l'espérance ;
suscite et anime la charité ;
guide-nous tous sur le chemin de la sainteté.

Enseigne-nous ton amour de prédilection
pour les petits et les pauvres,
pour les exclus et les souffrants,
pour les pécheurs et ceux qui sont égarés dans leur cœur :
rassemble tous sous ta protection
et remets-nous tous à ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus.

Amen.

Troisième mystère douloureux:

LE COURONNEMENT D’EPINES

Fruit du mystère: Demandons le pardon de nos vanités et de nos mauvais désirs

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour les pauvres pécheurs.

Le Père a constitué le Cœur de Marie immaculé pour pouvoir être la digne mère de Jésus. Grâce à ce cadeau, Marie peut être tournée vers Jésus d’un cœur sans partage, vivre le mystère de sa maternité dans la limpidité de la contemplation. Il fallait un cœur immaculé pour qu’elle soit la première à contempler ce mystère de Dieu fait homme, qu’il n’y ait rien d’elle-même et de la faute originelle qui fasse écran au dessein de Dieu. Le cœur de Marie est immaculé pour pouvoir pleinement vivre le mystère de la croix. Au pied de la croix, la douleur de Marie est vécue dans la contemplation. Ecrasée de douleur, elle est cependant retenue par le « fil » de la foi, confiance totale en Dieu qui tient ses promesses. Elle sait qu’elle est à sa place. Sa douleur n’est pas repli sur soi, elle est tout absorbée dans ce regard de foi. Elle lui est, pour ainsi dire, soumise. Par son cœur immaculé Marie est unie à ce point au sacrifice de son Fils.

CONSECRATION AU COEUR DOULOUREUX ET IMMACULE DE MARIE

Cœur de Jésus, percé par la lance, qui nous aimez tant et qui voulez tant nous sauver,

faites que je vous aime à mon tour.

(Pour cela, ô mon Sauveur tout aimant, et immaculé de votre Mère bien-aimée, et que je vous sois fidèle.)

Je viens me consacrer au Cœur douloureux

Oui, sainte Mère de Dieu; je me consacre à vous entièrement, pour toujours et je me confie à votre Cœur douloureux et immaculé, pour que vous m'inspiriez et me dirigiez dans l'amour et la reconnaissance à l'égard de votre divin Fils.

Faites que mon cœur ne soit plus un cœur égaré, mais qu'il soit embrasé au feu de votre propre Cœur, pour s'attacher par-dessus tout à aimer et à servir votre divin Fils.

O vous, les deux saints Cœurs de Jésus et de Marie, qui avez toujours été unis pour opérer notre rédemption: sauvez-moi, sauvez-nous, sauvez l’Eglise et le monde et rendez mon cœur semblable aux vôtres. Amen.

Quatrième mystère douloureux:

LE PORTEMENT DE CROIX

Fruit du mystère: Demandons le courage dans les épreuves

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, pour tous ceux qui ont besoin de trouver du courage pour porter leurs lourds fardeaux.

Ce mystère nous fait découvrir quelque chose de nouveau de la miséricorde du Père. En effet, elle enveloppe tout, elle est capable de se servir de toutes les conséquences du péché pour réaliser une intimité plus profonde avec Lui. Nous avons contemplé Marie comme chef d’œuvre de la miséricorde du Père en tant qu’elle vit de cette miséricorde pour elle.

O glorieuse Reine des martyrs, votre Cœur sacré fut cruellement transpercé dans la Passion de votre Fils, par ce glaive de douleur que vous avait prédit le saint vieillard Siméon. Obtenez à mon cœur une constance à toute épreuve et une sainte patience, pour supporter les tribulations et les adversités de cette misérable vie, afin que, crucifiant ma chair avec ses convoitises, et imitant la mortification de la croix, je me montre votre fils véritable.

Cinquième mystère douloureux:

LE CRUCIFIEMENT ET LA MORT DE JESUS

Fruit du mystère: Demandons l’Amour de Jésus et de Marie

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, tellement crucifié lui aussi, pour tous ceux qui ne connaissent pas encore l’amour de Jésus et Marie.

Marie s’est employée à faire fructifier ce trésor que Dieu avait déposé en elle. Nous le voyons au calvaire, Dieu lui demande plus qu’à tous les autres. C’est ainsi qu’il fera grandir en elle l’amour. Cette ascension de l’amour est la réponse à la docilité totale de la Vierge. Cette docilité, voilà la part de Marie dans cette relation.

Saint Jean de la Croix a parlé de la ressemblance ultime du cœur, la transfixion, comme d’une grâce concédée aux âmes fidèles jusqu’au bout à l’amour. Le cœur est comme percé pour que les flots de la grâce s’en échappent et se répandent sur les autres. C’est en ce sens que les souffrances de Jésus sur la croix sont mêlées à celles de Marie et comptées avec les siennes pour compenser notre iniquité.

Recevez, ô très sainte Vierge, cette petite offrande de mon esclavage, en l’honneur et union de la soumission que la Sagesse éternelle a bien voulu avoir de votre maternité, en hommage de la puissance que vous avez tous deux sur moi, et en action de grâces des privilèges dont la sainte Trinité vous a favorisée.
Je veux désormais, comme votre véritable esclave, chercher votre honneur et vous obéir en toutes choses.

O Mère admirable, présentez-moi à votre cher Fils, en qualité d’esclave éternel, afin que, m’ayant racheté par vous, il me reçoive par vous.

O Mère de miséricorde, faites-moi la grâce d’obtenir la vraie Sagesse de Dieu et de me mettre, pour cela, au nombre de ceux que vous aimez, que vous enseignez, que vous nourrissez et protégez comme vos enfants et vos esclaves.

O Vierge fidèle! Rendez-moi en toutes choses un si parfait disciple, imitateur et esclave de la Sagesse incarnée, Jésus-Christ votre Fils, que j’arrive par votre intercession et à votre exemple, à la plénitude de son âge sur la terre et de sa gloire dans les cieux. Ainsi soit-il !
St Louis Marie Grignon de Montfort

MYSTERES GLORIEUX

Premier mystère glorieux:

LA RESURRECTION

Fruit du mystère: Demandons une grande foi 

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, tellement heureuse de revoir son Fils vivant pour que ressuscite la foi de tous les hommes.

Dans l’Evangile, quand Jésus rencontre sa mère, c’est souvent pour briser quelque chose en elle. Il semble que Jésus la traite avec une dureté étonnante, inconcevable. Le secret des duretés surprenantes dont Jésus use envers elle paraît à découvert dans l’Evangile. L’épisode de la Cananéenne (Mt. 15, 22-28) est éclairant. « Elle criait en disant : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » « Mais il ne lui répondit pas un mot. » Les disciples sont touchés et intercèdent pour elle. « Mais lui répondant, dit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël ». Voilà donc Jésus plus dur que ses disciples ? « Mais elle, étant venue, se tenait prosternée devant Lui, en disant : Seigneur, viens à mon secours ! Répondant, il dit : il n’est pas bon de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens !« C’est un affront. Mais elle insiste : »Seigneur ! Les petits chiens mangent des miettes qui tombent de la table de leur maître. « Où donc ce cœur offensé, apparemment dédaigné puise-t-il tout l’amour qui inspire cette réplique ? N’est-ce pas Jésus qui fait grandir progressivement en la repoussant, l’amour de cette femme, à la manière dont on barre un fleuve pour en multiplier la puissance ? Oui, c’est Jésus qui opère en elle. Et c’est pourquoi la foi en elle est merveilleuse. A ce point que l’artiste admire ce qu’il a fait et devient captif en quelque sorte de la beauté de son œuvre :

O femme, ta foi est grande ! Qu’il te soit fait comme tu veux. »

C’est en ce sens que nous pouvons saisir le ressort de l’apparente dureté de Jésus envers sa mère, la part de Marie et finalement sa puissance d’intercession.

O Vierge bénie, qui conserviez dans votre Cœur très doux, comme un précieux trésor, les paroles de votre Fils Jésus, et qui, méditant les sublimes mystères qu'elles renfermaient, ne saviez plus vivre que pour Dieu, combien je suis confus de voir mon cœur aussi froid ! Ah ! Mère chérie, faites qu'en repassant dans mon cœur la sainte loi de Dieu, je cherche à vous imiter par la pratique fervente des vertus chrétiennes.

Deuxième mystère glorieux:

L’ASCENSION DE JESUS AU CIEL

Fruit du mystère: Demandons le détachement de la terre et le désir du ciel

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, qui souffrit du départ de Jésus au ciel pour tous ceux qui pleurent un être cher.

Marie ayant fait aussi loin l’expérience de la miséricorde, n’a plus qu’un seul désir : nous faire partager son bonheur, nous donner cette vie divine. A qui ? A ceux qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire à nous tous les pécheurs. Et rien n’arrête Marie dans cette proximité à l’égard des pécheurs. C’est la proximité d’une mère. La mère est celle qui porte la vie, qui porte plus qu’elle ne devrait porter. C’est au nom de l’Amour que Marie exerce cette proximité. Et l’Amour va toujours plus loin. Refuge pour les pécheurs, Marie ne les protège pas seulement ; elle porte leurs misères car elle connaît leur malheur plus profondément qu’eux-mêmes ne le connaissent. Elle les accueille, les protège, leur donne la vie divine pour leur permettre de repartir.

CONSECRATION AU COEUR IMMACULE DE MARIE
Vierge Marie, en ce jour de grâce, mon regard se porte sur toi.

Vierge très pure, apprends-moi, comme toi au jour de l’Annonciation, à dire oui à Dieu, avec tous mes fardeaux et mes fragilités. Par ta prière confiante, donne-moi d’accueillir le Christ sans restriction et sans retard.

Vierge très sainte, enseigne-moi, comme à Bethléem, à me réjouir de l’avènement de l’Emmanuel au milieu de nous.

Mère du Bon Conseil, à l’école de Nazareth, éclaire mon intelligence pour pénétrer dans le mystère de Dieu, dans la fidélité aux petites choses.

Notre-Dame de la Présentation, à ton exemple, accorde-moi l’audace de manifester ton Fils au monde et de révéler sa présence en notre humanité.

Arche d’Alliance, donne-moi la force, comme à Cana, de faire tout ce que ton Fils m’enseignera, et de servir à mes frères le vin nouveau de l’Amour rédempteur.

Reine des Martyrs, place-moi, à tes côtés, au pied de la Croix, afin qu’en contemplant l’amour crucifié de Jésus, mon cœur soit aussi touché par sa miséricorde et que je te choisisse comme ma Mère.

Tabernacle de la Grâce divine, fais-moi partager la joie du matin de Pâques, afin d’accueillir, avec toute l’Eglise, le don de l’Esprit-Saint.

Marie, Etoile de la Nouvelle Evangélisation, je te prie pour que se développe le feu de la nouvelle évangélisation et que, partout, le Christ soit annoncé.

Vierge Marie, je consacre à ton cœur douloureux et immaculé mon âme et mon corps, ma famille et mes biens, mon passé et mon avenir. Que jaillisse, par cette offrande, un nouvel élan de foi, d’espérance et d’amour et que naissent dans l’Eglise de nombreuses vocations sacerdotales et religieuses.

Vierge Marie, en ton âme et en ton corps, tu es déjà parvenue à la gloire du Ciel. Recouvre du manteau de ta paix le chemin qu’il me reste à parcourir. Fais qu’à ta suite, j’entre, avec tous mes frères en humanité, dans la plénitude de l’amour trinitaire et la vision béatifique de Dieu.

Troisième mystère glorieux:

LA PENTECOTE

Fruit du mystère: Demandons le zèle apostolique

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, épouse de l’Esprit Saint pour que l’humanité reçoive les sept dons du paraclet. 

Cœur immaculé de Marie refuge des pécheurs, c’est quand nous avons aimé que nous saisissons avec acuité ce que représente le manque d’amour et, alors, celui-ci nous blesse. Il faut donc être dans une profonde intimité avec Dieu pour pénétrer l’opacité du péché. N’est-ce pas là la mission de Marie ? Marie sans être affectée par le péché est donc liée à l’opacité du pêché. Si Marie est immaculée, c’est donc pour être le refuge des pécheurs. Dans la lumière de la sagesse de Dieu, il fallait un cœur absolument exempt de toute trace du péché pour pouvoir être proche du pécheur.

Prière de consécration au Cœur Immaculé de Marie

Bienheureuse Vierge Marie de Fatima, avec une reconnaissance renouvelée pour ta présence maternelle nous unissons notre voix à celle de toutes les générations qui te disent bienheureuse.

Nous célébrons en toi les grandes œuvres de Dieu, qui jamais ne se lasse de se pencher avec miséricorde sur l’humanité, affligée par le mal et blessée par le péché, pour la guérir et pour la sauver. Accueille avec ta bienveillance de Mère l’acte de confiance qu’aujourd’hui nous faisons avec foi, devant ta statue qui nous est si chère.

Nous sommes certains que chacun de nous est précieux à tes yeux et que rien de ce qui habite nos cœurs ne t’est étranger. Nous nous laissons toucher par ton regard très doux et nous recevons la caresse consolante de ton sourire.

Garde notre vie entre tes bras ; bénis et renforce tout désir de bien ; ravive et nourris la foi ; soutiens et éclaire l’espérance ; suscite et anime la charité ; guide-nous tous sur le chemin de la sainteté.

Enseigne-nous ton amour de prédilection pour les petits et les pauvres, pour les exclus et les souffrants, pour les pécheurs et ceux qui sont égarés dans leur cœur : remets-nous tous à ton Fils bien-aimé, Notre Seigneur Jésus.

Amen.

Quatrième mystère glorieux:

L’ASSOMPTION DE MARIE

Fruit du mystère: Demandons une sainte mort

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, accueilli au ciel par Jésus pour tous les défunts d’aujourd’hui et d’hier.

Marie est la préfiguration de ce que chaque chrétien est appelé à être ? Comme pour elle, notre miséricorde doit jaillir de la surabondance de notre amour pour Son Fils. Elle nous apprend à dépasser notre regard instinctif de justice. En effet, nous divisons facilement l’humanité entre les « bons » et les « méchants ». Avec Marie, nous sommes appelés à ne plus diviser. Dans notre cœur, tous doivent occuper la même place et être présentés pareillement à Jésus.

Marie nous enseigne aussi par son exemple à plaider la cause des pécheurs auprès de Jésus. Il n’y a pas là de pieuse condescendance ; c’est une attitude que nous devons recevoir d’elle. Elle nous apprend à envelopper d’amour les plus déshérités. Bien plus, elle nous apprend à leur pardonner. Un pardon divin qui consiste à se mettre à la place du pécheur et à porter en face de Dieu et des hommes la responsabilité du pécheur : à se servir des conséquences du péché pour donner davantage.

 

Consécration au Cœur Immaculé de Marie (Prière de Fatima)

Vierge Marie, Mère de Dieu et notre Mère, nous nous consacrons à votre Cœur Immaculé pour être pleinement offerts et consacrés au Seigneur.

Par Vous, nous serons présentés au Christ, votre Fils et Fils unique de Dieu, et, par Lui et avec Lui, à son Père Eternel.

Nous marcherons à la lumière de la foi, de l’espérance et de l’amour pour que le monde croie que le Christ est l’envoyé du Père dont Il est venu nous transmettre la parole.

Nous serons nous aussi ses envoyés afin de le faire connaitre et aimer jusqu’aux confins de la terre.

Ainsi, sous la maternelle protection de votre Cœur Immaculé, nous serons un seul peuple avec le Christ qui nous a acquis par sa Mort, témoins de sa Résurrection, et par Lui offerts au Père pour la gloire de la Très Sainte Trinité, que nous adorons, louons et bénissons.

Ainsi soit-il.

Cinquième mystère glorieux:

LE COURONNEMENT DE LA VIERGE MARIE

Fruit du mystère: Demandons la persévérance finale

Nous prions par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie couronné au ciel pour toute l’humanité

L’Eglise a saisi à fond ces signes visibles que l’Ecriture nous a laissés. Comprenant cette communauté de destins dont nous avons parlée, elle est remontée en amont pour l’expliciter à la lumière de la miséricorde prévenante du Père. L’Eglise décrit le cœur de Marie comme très pur, intact, non atteint par le péché, bref un cœur vide de lui-même et plein de Dieu. Car il y a toujours une hâte dans la miséricorde. Elle devance, comme le Père du fils prodigue. Dans sa grande bonté, le Père a devancé le mystère de la croix pour envelopper le cœur de Marie de sa miséricorde.

Prière au cœur immaculé de Marie

Refuge maternel, ô Reine de l’univers et Médiatrice entre Dieu et les hommes, Mère d’amour, de douleur et de miséricorde, consolation et refuge de tous nos espoirs, bien qu’ayant le cœur brisé par tant de mépris et d’outrages, Vous daignez encore nous être propice. Obtenez pour nous, fils indignes et ingrats, nous Vous en prions avec une grande foi et une filiale confiance, la grâce d’être délivrés du péché qui tue les âmes et conduit le monde à la ruine.
O clémente et miséricordieuse Mère, nous reconnaissons avoir couronné d’épines Votre divin Fils, Jésus, notre Rédempteur, et avoir déchiré par d’innombrables blessures Votre tendre Cœur. De ce fait, nous avons mérité les fléaux de la Justice divine; mais maintenant repentants, nous invoquons Votre protection et Votre aide en nous réfugiant dans Votre Cœur maternel, seul abri dans le tourbillon qui ravage le monde.
Avec la prière pour notre propre salut, acceptez avec bienveillance notre fervente supplique de réparation pour les nombreuses offenses, que commettent à toutes les heures du jour et de la nuit tant de fils ingrats, afin que, éclairés et attirés par Votre maternel amour, ils puissent trouver eux aussi, refuge et salut.

O Marie, Reine du ciel et de la terre, Mère de Dieu, notre Mère et notre Médiatrice, Vous qui êtes toute-puissante auprès de Dieu et qui voulez notre salut, en cette heure triste et sombre qui submerge cette misérable humanité tourmentée, parmi les forces croissantes et menaçantes du mal, faites descendre, nous Vous en prions avec toute notre foi, la lumière de Votre amour maternel sur le monde entier et, en particulier, dans les cœurs infidèles et endurcis par le péché, afin que tous unis comme en un seul cœur dans la foi et dans l’amour du divin Cœur de Jésus, nous puissions chanter sur toute la terre le triomphe de Votre maternelle Miséricorde. Ainsi soit-il.

http://neuvaines3.centerblog.net/173-priere-au-coeur-immacule-de-marie

 

 

Prière de réparation

O Marie, ma Mère très Sainte, désirant réparer les offenses que reçoit votre Coeur Douloureux et Immaculé et spécialement les blasphèmes dirigés contre Vous, je vous offre ces humbles louanges, dans le but de vous consoler de tant de fils ingrats qui ne vous aiment pas, et de consoler le très saint Coeur de Jésus qui est si offensé et attristé par les injures dirigées contre Vous.

Daignez très douce Mère, recevoir mon humble et pauvre hommage : faites que je vous aime et me sacrifie pour Vous, chaque jour davantage ; et regardez avec des yeux pleins de miséricorde tous ces malheureux, afin qu’ils ne tardent pas à se réfugier, repentis, dans votre sein maternel. Amen.

Daignez, Vierge Sacrée, accepter ma louange.
Donnez-moi la force contre vos ennemis.

Dieu soit béni,
Bénie soit l’Auguste Mère de Dieu, la très Sainte Vierge Marie,
Bénie soit sa sainte et Immaculée Conception,
Bénie soit sa glorieuse Assomption,
Béni soit le nom de Marie, Vierge et Mère,
Béni soit son Coeur Douloureux et Immaculé,
Bénie soit sa pureté virginale,
Bénie soit sa divine maternité,
Bénie soit sa médiation universelle,
Bénies soient ses larmes et ses douleurs,
Bénies soient les grâces avec lesquelles le Seigneur l’a couronnée : Reine des Cieux et de la terre,

Gloire à la Très Sainte Vierge Marie, Fille bien-aimée du Père,
Gloire à la Très Sainte Vierge Marie, Mère immaculée du Fils,
Gloire à la Très Sainte Vierge Marie, Epouse virginale du Saint-Esprit

(Ces louanges peuvent être dites 5x, comme un Rosaire)

Prions :

Vierge très Sainte, ma bonne et tendre Mère, je vous aime pour ceux qui ne vous aiment pas ; je vous loue pour ceux qui vous blasphèment ; je me donne totalement à vous pour ceux qui ne veulent pas vous reconnaître comme leur Mère.

Je vous salue, Marie, pleine de douleurs,
Jésus crucifié est avec vous.
Vous êtes digne de compassion entre toutes les femmes, et digne de compassion est Jésus, le fruit béni de vos entrailles.

Sainte Marie, Mère de Jésus Crucifié,
c’est nous qui avons crucifié votre Fils,
obtenez-nous les larmes du repentir,
maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.
Notre Dame du Rosaire de Fatima, priez pour nous.
Coeur Immaculé de Marie, soyez notre salut !
Coeur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous qui avons recours à Vous.

 

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.