Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Se préparer à Noël pendant l'Avent

L’Avent (du latin Adventus : événement, arrivée) est un temps liturgique dense qui marque le début de l’année liturgique. L’Avent commence quatre dimanches avant Noël et nous conduit sur le chemin vers Noël.

Le fait que le Seigneur soit né précisément à Noël – qu'il soit devenu vrai homme – est une très ancienne convention. Le pape Grégoire le Grand a créé le tempus adventūs Domini sous sa forme actuelle au VIIe siècle.

 

On trouve des traces sur l’Avent dès le IV° siècle. Il s’agissait surtout d’un Avent «eschatologique » : tourné vers la parousie (c’est-à-dire la fin des temps, dans le christianisme), il avait pour but d’orienter le regard des chrétiens vers le retour du Christ, et de le leur rappeler. Le Concile Vatican II a voulu honorer ces deux aspects : un aspect eschatologique et un aspect de préparation à Noël.

 

L’Avent est donc un temps de préparation, de prière, de jeûne et de pénitence.

 

Les méditations et les prières pendant l’Avent nous aideront à :

  • refaire mémoire du passé,
  • raviver notre foi dans le présent,
  • faire grandir notre espérance pour l’avenir.

 

L’Avent est aussi ce temps de dépouillement et de conversion où l’Église tout entière est invitée à devenir « l’Israël de Dieu » (Ga 6,16). « C’est la race de ceux qui te cherchent, Seigneur. Portes, levez vos frontons, élevez-vous, portes éternelles, et qu’il entre, le Roi de gloire » (Ps 24,6‑7). Quatre semaines durant, la liturgie va nous appeler à nous tourner vers la venue de Jésus. Isaïe nous invite à renouveler notre espérance en lui. La voix de Jean Baptiste nous exhorte à nous convertir au Christ. Et Marie, qui porte en elle celui doit venir, à l’accueillir en nous. « N’ayez pas peur, nous a-t-il été dit, ouvrez toutes grandes les portes au Christ. » Voici revenue l’heure de son Avènement.

Les jours de l’Avent nous procurent paix, joie, lumière puisque l’Avent est le temps de l’Attente du Sauveur. Mais il faut être vigilants, persévérants, car l’évangéliste nous le rappelle : « Veillez donc car vous ne connaissez pas le jour où le Seigneur viendra. C’est à l’heure où vous n’y pensez pas que le Fils de l’homme viendra. » (Mt 24,42.47).

« Venez, marchons à la lumière du Seigneur », nous dit le prophète Isaïe (2,5). « La nuit est bientôt finie, le jour est proche, revêtons-nous pour le combat de la lumière », nous déclare l’apôtre Paul (Rm 13,13-14).

 

Viens Seigneur, viens nous sauver !

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.