Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Un mois avec saint Michel - 2e jour

© Extrait du livret Un mois avec Saint Michel

DEUXIÈME JOUR
Place de saint Michel au ciel.


Il est au ciel une hiérarchie. Au firmament les étoiles diffèrent en clarté. Au ciel les anges doivent aussi briller d'un éclat plus ou moins vif, selon qu'ils approchent plus ou moins de la divinité.
Saint Denys et saint Thomas disent qu'il y a trois hiérarchies parmi les anges, et que chacune d'elles est divisée en trois chœurs ou ordres distincts. Dans la première figurent les Séraphins qui possèdent à un degré suréminent le privilège de l'amour, les Chérubins auxquels on attribue la science, les Trônes qui jugent dans la paix et la stabilité. La seconde comprend les Dominations qui représentent le souverain domaine du Créateur, les Vertus qui ont la force pour apanage, les Puissances qui ont pour attribut la justice. Dans la troisième sont les Principautés qui veillent sur les nations, les Archanges qui sont les messagers extraordinaires du Très-Haut et les Anges qui sont ses messagers ordinaires.
Voilà l'admirable armée de Dieu.
Quelle est, parmi ces milliers d'esprits bienheureux, la place de saint Michel ? C'est au sommet des saintes hiérarchies qu'il faut aller le contempler. Il porte, c'est vrai, le nom d'archange, et Hie porte parce qu'il a été dans le monde l'envoyé extraordinaire de Dieu ; toutefois l'Écriture, les Pères, les théologiens nous autorisent à le placer ailleurs que dans la troisième hiérarchie.
Le prophète Daniel appelle l'ange Michel un des premiers princes (1), le grand prince (2). Qu'est-ce à dire, sinon qu'il faut le placer dans l'ordre suprême qui est celui des Séraphins ? Cette locution d'ailleurs, dans le génie de la langue hébraïque, signifie : le premier d'entre les princes.
Saint Jean, parlant du grand combat du ciel, dit que Michel et ses anges luttaient contre Ie Dragon (3). - Preuve évidente, écrit Bellarmin, que Michel est le prince des anges. Michel et ses anges ! c'est-à-dire Michel et la sainte phalange qui le reconnaît pour son général.
A l'autorité de l'Écriture nous pouvons ajouter le sentiment des Docteurs. « O saint Michel, s'écrie saint Basile, je vous adresse mes humbles supplications, à vous le chef des esprits bienheureux, à vous qui par la dignité et les honneurs êtes élevé au-dessus de tous les autres (4).
Nous aurons la pensée des théologiens, quand nous aurons cité le savant commentateur Corneille La Pierre. Il appelle saint Michel le premier des Séraphins, le premier des anges assistants au trône de Dieu.
Enfin l'Église en son office appelle saint Michel le Préposé du Paradis, Celui qu'honorent les concitoyens des anges, le Prince de la milice des anges. Elle indique ainsi sa supériorité sur les autres Anges.
Nous pouvons donc dire avec le pieux diacre de Constantinople, Pantaléon, que saint Michel est le premier et le plus beau de ces anges dont les myriades peuplent le Paradis, la plus grande et la plus radieuse étoile de l'ordre angélique (5).

Pratique. - Honorons saint Michel que Dieu a si grandement glorifié

Histoire.
Saint Michel, formant pendant le jour une nuée obscure et pendant la nuit une colonne lumineuse, a guidé et protégé les Hébreux poursuivis par le Pharaon. Il a ouvert devant eux la mer Rouge, et ils sont arrivés au pied du Sinaï. Une voix appelle Morse, et Morse gravit la montagne. Une nuée épaisse en couvre aussitôt la cime. Le tonnerre gronde, des éclairs sillonnent les nuées, et les sons vibrants de la trompette déchirent les airs. Le mont lui-même se met à frémir. Alors Dieu parle. Tout annonce Dieu : Je suis le Seigneur qui t'ai tiré de la servitude. Or, les commentateurs (6) disent que ce fut saint Michel qui, au milieu de cet appareil de gloire et de majesté, donna la loi au peuple Juif.
Cela nous indique la place de saint Michel dans le plan divin : il est le mandataire de Dieu et son premier ministre.

PRIÈRE
Grand prince qui êtes élevé en grâce et en gloire au-dessus de tous les esprits bienheureux, faites que nous restions nous-mêmes sur ces hauteurs saintes où Dieu nous a placés, en nous créant à son image et ressemblance et en restaurant notre nature déchue. Nous mériterons ainsi de vous admirer et de vous chanter dans le ciel, et d'y contempler face à face l'Auteur de toute perfection et de toute gloire. Ainsi soit-il.

NOTES
Dan., x, 13.
Dan., XII, 1.
Apoc., XII, 7.
Cf. Saint Michel et le Mont Saint Michel, par Mgr Germain, p. 23,
5. Cf. Saint Michel et le Mont Saint Michel, par Mir Gemtain, p. 24.
6. Saint Jérôme, saint Grégoire de Nysse, Nieremberg,
Serrarius, de Vega, etc. .

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.