Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Neuvaine à sainte Bernadette Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette

Neuvaine à sainte Bernadette - Du 10 au 18 février - Fête de sainte Bernadette

Introduction

 Fille aînée d’une famille de meunier que l’arrivée des moulins à vapeur jettera dans une extrême pauvreté, Bernadette Soubirous est accueillie en janvier 1858 à l’Hospice de Lourdes, dirigé par les Sœurs de la Charité de Nevers, pour y apprendre à lire et à écrire afin de préparer sa première communion.

En février 1858, alors qu’elle ramassait du bois avec deux autres petites filles, la Vierge Marie lui apparaît au creux du rocher de Massabielle, près de Lourdes. Dix huit Apparitions auront ainsi lieu entre février et juillet 1858.

Chargée de transmettre le message de la Vierge Marie, et non de le faire croire, Bernadette résistera aux accusations multiples de ses contemporains.

En juillet 1866, voulant réaliser son désir de vie religieuse, elle entre chez les Sœurs de la Charité de Nevers à Saint-Gildard, Maison-Mère de la Congrégation. Elle y mène une vie humble et cachée. Bien que de plus en plus malade, elle remplit avec amour les tâches qui lui sont confiées. Elle meurt le 16 avril 1879. Elle est béatifiée le 14 juin 1925 puis canonisée le 8 décembre 1933. Son corps, retrouvé intact, repose depuis 1925 dans une châsse en verre dans la Chapelle. Chaque année, venant du monde entier, des milliers de pèlerins et de visiteurs se rendent à Nevers pour accueillir le message de Bernadette. 

Que cette neuvaine avec Bernadette nous encourage à ne pas craindre d’être malade, faible, la plus pauvre. Car c’est précisément ce genre d’âme que le ciel choisit. 

Prières quotidiennes

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Je crois en Dieu

Prière à l’Esprit Saint

Qui es-tu, douce lumière, qui me remplis et illumines les ténèbres de mon cœur ?

Comme la main d’une mère, tu me conduis et, si tu me lâchais,

je ne saurais faire un pas de plus.

Tu es l’espace enveloppant mon être et l’abritant en toi.

Le rejetterais-tu ? Il coulerait à pic dans l’abîme du néant 
d’où tu le tiras pour l’élever vers la lumière.

Toi, qui m’es plus proche que je ne le suis moi-même, qui m’es plus intérieur que mon propre cœur, et pourtant insaisissable, inconcevable, au-delà de tout nom, 
Saint-Esprit, éternel Amour !

Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix 

Prière à Jésus pour la neuvaine

Seigneur, je te remercie pour ta Mère bien aimée qui est venue 18 fois à Lourdes.

Seigneur, je te remercie pour sainte Bernadette, choisie car elle était la plus pauvre, la plus malade, la plus ignorante ; mais aussi la plus obéissante, la plus simple, la plus aimante, la plus priante.

Je confie ma prière à leurs intercessions (préciser la demande). Je sais que tu as besoin, Seigneur, que j’exprime du fond du cœur ma prière et que je crois fermement que tu peux l’exaucer.

Que Marie, ta Mère et sainte Bernadette comblent les imperfections de ma prière.

Fais Seigneur, que je devienne à leur modèle, confiante en ta miséricordieuse bonté. Pour qu’un jour je puisse aller la contempler, avec elles, dans ton royaume de gloire. Amen.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Premier jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, toujours malade

Bernadette Soubirous naquit au moulin de Boly, au pied du château fort de Lourdes, le 7 janvier 1844, de François Soubirous, meunier, et de Louise Castérot.

Au XIX° siècle, la France est marquée par des épidémies de choléra récurrentes. Celle de 1854-1855 aurait fait 150 000 morts en France dont une trentaine à Lourdes. Tout le monde craint cette maladie et lorsqu’à l’automne 1855, Bernadette âgée de 11 ans tombe malade, ses parents sont persuadés qu’elle a contracté le choléra.

Bernadette est de santé fragile depuis l’enfance, elle souffre en particulier de fréquentes crises d’asthme.

Elle avait 14 ans quand l’Immaculée l’appellera à être sa confidente et sa messagère, en février 1858. Elle rentrait alors de Bartrès, où elle avait passé quatre mois chez sa nourrice. Elle habitait alors avec ses parents, ses frères et sœur dans une profonde misère au Cachot.

Petite Bernadette, en taille, en santé, en culture, prie pour moi et pour le monde entier.

Grande Bernadette en humilité, en goût du service des pauvres, en acceptation de toutes sortes de souffrances, prie pour moi et pour le monde entier.

Que les pécheurs deviennent plus généreux, plus ouverts au Christ. Amen.

Prières quotidiennes

Deuxième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, choisie car la plus pauvre

Lors de la troisième apparition, le 18 février, Bernadette promet de venir à la grotte pendant quinze jours, s'ensuivra ce qu'il est convenu d'appeler « la quinzaine des apparitions », du 19 février au 4 mars 1858, au cours desquelles Bernadette ira tous les jours à la grotte.

L'apparition ne se produit cependant que douze fois au cours de cette quinzaine. Ce temps est aussi celui du début d'une affluence grandissante de pèlerins et de curieux vers la grotte, ce qui provoque quelques articles dans la presse locale, l'ouverture d'enquêtes par le commissaire puis par le procureur impérial de Lourdes, ainsi que l'embarras du conseil municipal et du curé.

A la suite de cette quinzaine, Bernadette reste un long temps sans revenir à la grotte. Elle y retournera ponctuellement les 25 mars, 7 avril et 16 juillet pour les trois dernières apparitions. Pendant cette période, de mars à juillet 1858, la police, le procureur et le préfet tentent de mettre fin à l'affluence des pèlerins vers la grotte tandis que le conseil municipal se demande quelle attitude adopter et que le clergé reste sur la réserve. 

Prière de Bernadette – mai 1866

« Que mon âme était heureuse, ô bonne Mère, quand j'avais le bonheur de vous contempler!

Que j'aime à me rappeler ces doux moments passés sous vos yeux pleins de bonté et de miséricorde pour nous.
Oui, tendre Mère, vous vous êtes abaissée jusqu'à terre pour apparaître à une faible enfant et lui communiquer certaines choses, malgré sa grande indignité.
Aussi, quel sujet d'humilité n'a-t-elle pas. Vous, la Reine du Ciel et de la terre, avez bien voulu vous servir de ce qu'il y avait de plus faible selon le monde.
O Marie, donnez à celle qui ose se dire votre enfant cette précieuse vertu d'humilité.
Faites, ô tendre Mère, que votre enfant vous imite en tout et pour tout, en un mot que je sois une enfant selon votre Cœur et Celui de votre cher Fils.

Prières quotidiennes

Troisième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, « tout pour les pécheurs » 

L’Immaculée Conception a dit à Bernadette : « Pénitence ! Priez Dieu pour les pécheurs ! Allez baiser la terre en pénitence pour les pécheur !»

 Au cours d’une de ces apparitions, Bernadette a creusé le sol pour y prendre de l’eau. L’eau de cette source est rapidement réputée miraculeuse et il commence à être question de guérisons. S'en tenant à ce qu'elle avait vu et entendu, Bernadette niera avoir été témoin de guérisons ou y avoir contribué. Elle dira : « On m'a dit qu'il y avait eu des miracles, mais à ma connaissance, non», déclare-t-elle en septembre 1858. 

Cantique de Lourdes

Bienheureux les pauvres en esprit, Bienheureux les cœurs purs et les âmes,
Car ils verront la terre promise, Et Dieu leur ouvrira son Royaume.
Joie pour les pauvres ! Gloire à Bernadette ! Elle a vécu l’Evangile en plénitude.
Aimer, il suffit d’aimer.

Prières quotidiennes

 Quatrième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, confidente de la Vierge

Bernadette dit à son curé, l’abbé Peyramale : « Monsieur le curé, Aqueró (Cela) demande qu'on vienne en procession à la grotte. Elle veut aussi qu’on construise une chapelle, même si elle n’est pas grande » 

Jeudi 25 mars, c'est le jour de l'Annonciation. L'apparition lui dit : « Que soy era Immaculada Councepciou». Je suis l'Immaculée Conception.

Marie vient ainsi confirmer à Lourdes le dogme proclamé 4 ans plus tôt par le pape Pie IX.

Marie demandera aussi souvent la prière, celle du chapelet. De même que les pénitences, les sacrifices pour sauver les âmes des pécheurs.

Cantique de Lourdes

Allez boire à la fontaine et vous y laver, avec joie puiser de l’eau vive, à la source du salut.

La bonne nouvelle est annoncée aux pauvres, le Seigneur sauve son peuple, Alléluia !

Bernadette, ta foi a grandi dans l'Eglise, l'Eglise, ce fut ta famille, ta paroisse, ta communauté religieuse.

Courageusement, tu es allée dire aux Prêtres d'organiser la procession et de bâtir une chapelle.

Une fois ta mission accomplie, tu es entrée dans le silence et dans l'humilité.

A l'image de Marie, présente au jour de la Pentecôte, et silencieuse jusqu'à son entrée dans le ciel, Bernadette, inspire-moi ton amour de l'Eglise.

Que j'aie confiance en elle et que j'y apporte ma pierre. Amen.

Prières quotidiennes

Cinquième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, ange du ciel

Lorsque, le 3 juin 1858, Bernadette fait sa première communion dans la chapelle de l'hospice, elle est très observée par les fervents des apparitions.

Des admirateurs s'épanchent sur leur adulation : « Il fallait la voir, Monsieur l'abbé ! C'est un ange du ciel. Je la vois tous les jours et je n'en suis pas satisfait, car je voudrais sans cesse l'étreindre dans mes bras, elle aussi est une petite rose mystique qui nous enivre de ses parfums d'innocence et de candeur. »

Le 16 juillet, fête de Notre Dame du Mont Carmel, Bernadette qui ne voulait pas avoir de permission à demander, ni enfreindre une interdiction quelle qu'elle soit, se sentait néanmoins attirée d'aller prier à la grotte. Sans en parler au reste de sa famille, elle convient avec sa tante, Lucile Castérot, d'enfiler une pèlerine sous laquelle elle se cache. Elles vont dans le pré de Ribère, en face de la grotte, de l'autre côté du Gave. Elles se mettent à genoux pour dire le chapelet. Bernadette dira qu'elle a été comme transportée vers la grotte, « sans plus de distance qu'autrefois », et qu'elle ne voyait que la sainte Vierge qui ne lui a rien dit. Ce fut la dernière apparition sur cette terre.

Bernadette,  tu  désirais très fort l'Eucharistie, tu as tout fait pour communier, enfin, au Corps du Christ. Tu aimais adorer le Saint Sacrement, pou unir ta vie à l'offrande de Jésus, le Sauveur.

La sainte Vierge a attendu que tu aies fait ta première communion pour t’apparaître une dernière fois.

A  l'image  de  Marie,  la  Femme Eucharistique, inspire-moi  ta  faim  de l'Eucharistie, elle est nourriture, présence et offrande d'amour.

Seigneur, éclaire-moi sur ma route et donne-moi la force de dire « oui » quand j'entends tes appels.

Seigneur, Tu donnes à chacun une place dans Ton Eglise.

Fais-moi répondre à ma vocation avec la même simplicité et la même générosité que Marie et Bernadette. Amen.

Prières quotidiennes

Sixième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, célébrité internationale

Le 24 septembre 1858, Achille Fould, ministre d'Etat, arrive à Lourdes. Les autorités locales en déduisent que la grotte ne constitue pas une menace aux yeux de l'empereur. Le 5 octobre 1858, elles donnent l'ordre de la rouvrir définitivement.

Dans un contexte post-révolutionnaire de vives polémiques sur les questions religieuses et, quelques années après les apparitions mariales de la rue du Bac et de La Salette, celles de Lourdes suscitent un engouement populaire important et croissant. La presse nationale commence à s'y intéresser, durant l'été 1858, notamment avec la publication, par Louis Veuillot, d'un article très remarqué dans L’Univers.

Le préfet de Tarbes, suivant les consignes du ministère des cultes, maintient une interdiction d'accès à la grotte jusqu'en octobre 1858, tandis qu'une commission d’enquête, mise en place par l'évêque de Tarbes, en juillet 1858, se prononce en faveur de ces apparitions en 1862.

L’aménagement de la grotte et la construction d’une basilique sur le rocher qui la surplombe commencent alors.

En l'espace de quelques mois, Bernadette Soubirous, alors âgée de 14 ans, était devenue une célébrité internationale, tandis que la vie dans cette bourgade des Pyrénées commençait à être transformée par l'affluence de pèlerins, de curieux et de journalistes. 

Pour mettre dans tes pas, mes pas trop hésitants, s’il te plaît, Bernadette, prête-moi tes sabots ! Ils sont pour moi symbole de bon sens, d’esprit d'humilité et de simplicité. Et tu sais bien, hélas, que tout cela me manque.

S’il te plaît Bernadette, prête-moi tes sabots ! Tu allais ramasser le bois qui fait la flamme et réunit les hommes en les réconfortant, pour que je puisse aussi réchauffer ceux qui ont froid et éclairer ceux qui ont besoin d'un sourire.

S’il te plaît Bernadette, prête-moi tes sabots. Peut-être tes sabots seront-ils trop petits pour moi. Ce sera très bien ainsi ! Cela me rappellera que je suis limité, que je ne connais pas tout, que je peux tomber et me relever.

S’il te plaît Bernadette, prête-moi tes sabots. Pour aller vers Marie avec plus de confiance, pour découvrir l'eau vive offerte aux assoiffés, pour accueillir le Pain que Dieu nous donne.

S’il te plaît Bernadette, prête-moi tes sabots, pour monter vers le Père qui m’attend et qui m’aime, pour marcher sur la route avec mes joies et mes peines, pour entrer dans la fête tout au bout du chemin, tout en te demandant de me donner la main, s’il te plaît Bernadette, donne-moi tes sabots ! Amen.

Prières quotidiennes 

Septième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, toujours au service 

En juillet 1858 l'évêque de Lourdes, monseigneur Laurence, a établi une commission d'enquête pour statuer sur les apparitions dont Bernadette Soubirous disait avoir été le témoin.

Lorsqu'en 1862, cette commission rendra son verdict, elle reconnaîtra dix-huit apparitions de la Vierge à Bernadette entre le 11 février et le 16 juillet 1858 dans la grotte de Massabielle.

Entre 1858 et 1866, Bernadette continue de vivre à Lourdes, où sa situation devient, cependant, de moins en moins tenable. Sans cesse sollicitée, tout en refusant de percevoir quoi que ce soit en rapport aux apparitions ou à sa célébrité, elle se pose la question d’une vie religieuse.

Jusqu'en juin 1860, Bernadette vit dans sa famille. Les Soubirous ont quitté le cachot vers septembre 1858 pour vivre dans une pièce plus grande de la maison Deluc. Peu après, début 1859, l'abbé Peyramale s'étant porté caution, François Soubirous peut louer le « Moulin Gras » et reprendre son métier de meunier. Durant cette période, Bernadette travaille comme garde d'enfants, elle tente de combler son retard scolaire avec l'aide d'Augustine Tardhivail qui l'enseigne bénévolement, et elle joue son rôle d'aînée à la maison, dans les tâches ménagères et vis-à-vis de ses frères et de sa sœur. Enfin, elle répond aux innombrables questions sur les apparitions, rencontrant des visiteurs même lorsqu'elle est malade et alitée.

Au printemps 1860, avec l'augmentation saisonnière du nombre de visiteurs, l'entrée de Bernadette en pension à l'hospice des sœurs de la Charité se décide. Elle y est admise gratuitement comme malade indigente en raison de sa santé fragile tandis que tous les aménagements nécessaires à la poursuite de son éducation scolaire et ménagère pourront être pris au sein de cette institution.

En 1864, suivant la recommandation de l’évêque de Nevers, elle se décide à entrer chez les Sœurs de la Charité.

Bernadette, plante de pleine terre, est repiquée en serre. Ce qu'elle perd notamment à ce moment-là, c'est son rôle d'aînée. Un rôle important dans son milieu social et familial qui lui donnait autorité et responsabilités. Chez les Soubirous, la « grande sœur » avait à s'occuper des plus jeunes au quotidien.

A l'hospice, elle devient celle dont on s'occupe. C'est une excellente camarade de classe. Elle fuit les conversations et les ambiances trop sérieuses, elle rit facilement et bruyamment. Petite pour son âge, elle se plaît à jouer avec les plus jeunes qu'elle. À dix-sept ans elle fait quelques coquetteries. En somme, c'est une élève ordinaire, elle a l'air heureuse, les sœurs en sont contentes et tout se passe bien.

Bernadette, tu as toujours aimé servir les autres. Le 11 février, la Vierge t’est apparue quand tu étais partie chercher du bois.

Chez les Sœurs, tu as appris à soigner les malades et les pensionnaires de l'Hospice.
Plus tard, à Nevers, tu étais excellente infirmière, animée d'une Charité attentive et intelligente.

A l'image de Marie, qui a vu les besoins d'une famille à Cana, Bernadette, inspire-moi ta générosité et ta Foi pour servir le Christ en ses membres souffrants.

Prières quotidiennes 

Huitième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, humble postulante

Le 4 avril 1864, jour de l'inauguration de la statue, est celui auquel Bernadette a annoncé à la mère Alexandrine Roques, supérieure de l'hospice de Lourdes, qu'elle voulait devenir religieuse chez les Sœurs de la Charité de Nevers. « Je vais à Nevers parce qu'on ne m'y a pas attirée. »

Deux ans plus tard, alors que la construction de la basilique est en cours, Bernadette a 22 ans. Le 4 juillet 1866, elle quitte les Pyrénées, qu'elle ne reverra jamais. Elle arrive le 7 à la maison mère, le couvent Saint-Gildard de Nevers.

Le 29 juillet, elle prend l'habit de novice et reçoit le nom de « sœur Marie Bernard ». La mère Vauzous explique ainsi ce choix : « Il était de toute justice que je lui donne le nom de la sainte Vierge dont elle est l'enfant ; d'un autre côté, j'ai voulu lui conserver le nom de son patron, dont Bernadette est un diminutif. »

Les novices sont alors dispersées dans toute la France, sauf Bernadette qui est maintenue à la maison mère.

Sa mère meurt le 8 décembre 1866. La nouvelle surprend Bernadette. Deux mois plus tard, elle écrit à l'abbé Pomian : « Je ne pourrais vous dire la peine que j'ai éprouvée en apprenant subitement la mort de ma mère ; j'ai appris plutôt sa mort que sa maladie.»

A Nevers, Bernadette y mène treize années d'une vie de « religieuse ordinaire », ayant néanmoins la particularité de recevoir la visite de nombre d’évêques, parmi ceux qui souhaitent se faire une opinion sur elle et sur les apparitions.

Pour René Laurentin, la vocation de Bernadette est le fruit « d'une humble délibération au niveau des réalités humaines où elle se trouvait effectivement enracinée, avant tout de son expérience d'infirmière, au service des pauvres les plus déshérités. »

« Je vous donne l'emploi de la prière », lui avait dit Monseigneur en la faisant professe. 

Bernadette, tu as longtemps cherché où le Seigneur t'appelait.

Tu as prié, tu as écouté, tu as fait confiance, tu étais sûre que le Seigneur t'éclairerait, tu t'es remise totalement entre les mains de Dieu.

A l'image de Marie qui t'avait prise pour confidente, Bernadette, inspire-moi ta confiance, ton ouverture et ta patience. Amen. 

Prières quotidiennes 

Neuvième jour de la neuvaine - Sainte Bernadette, 35 ans de souffrances et de prière

Souvent malade et de santé fragile, elle s’occupe de l’infirmerie, quand elle n’y est pas elle-même soignée.

A partir de 1875, elle est constamment malade. Elle est atteinte de tuberculose et souffre de son asthme chronique. Elle prononce ses vœux perpétuels le 22 septembre 1878. Après avoir fait ôter toutes les images pieuses de sa chambre pour ne conserver qu'un crucifix, elle meurt à l'infirmerie Sainte-Croix, le16 avril 1879, à 15 h 30, à l'âge de 35 ans.

Pour les besoins de l'instruction du procès de béatification, son corps doit être exhumé. Le cercueil est ouvert trois fois, en 1909, 1919 et 1925. Le corps est retrouvé dans un état de « conservation extraordinaire». « Il est « intact », dit Mgr Laurentin qui voit là « un véritable mystère. »

Le cardinal Vico signe le décret d'héroïcité des vertus de Bernadette Soubirous en décembre 1923.

Elle est béatifiée par Pie XI le 14 juin 1925.

Le 3 août, son corps, placé dans une châsse de verre et de bronze, est transféré dans la chapelle Saint-Gildard de son couvent, où les pèlerins affluent aussitôt pour le voir.

Elle est canonisée le 8 décembre 1933 par le pape Pie XI, non en raison des apparitions dont elle dit avoir été le témoin, mais eu égard à sa foi et à sa vie religieuse.

O Sainte Bernadette, simple et pure enfant, vous avez dix-huit fois, à Lourdes, contemplé la beauté et reçu les confidences de l'Immaculée.

Vous avez voulu ensuite vous cacher dans le cloître de Nevers et vous y consumer en hostie pour les pécheurs.

Obtenez-nous cet esprit de pureté, de simplicité et de mortification qui nous conduira nous aussi à la vision de Dieu et de Marie au ciel. Amen.

Prière à Notre Dame de Lourdes

Notre Dame de Lourdes, lumière dans le creux du rocher. Vous êtes venue confirmer votre Immaculée Conception, nous apprendre à nous purifier, à faire pénitence et à prier pour les pécheurs. Donnez-nous l’espérance et la joie.

Vous connaissez nos cœurs pleins de douleurs, de souffrances. Vous voyez nos recherches incessantes du bonheur, nos égarements.

Aidez-nous par votre amour, votre prière et votre exemple, Mère toute pure et pleine de bonté, à savoir demander pardon, à avoir un cœur dégagé du péché.

Apprenez-nous à nous ouvrir à l’amour du Père qui ne laisse jamais ses enfants seuls surtout dans la douleur et le désespoir.

Conduisez-nous sur le chemin de la confiance en Jésus, votre Fils, notre doux et miséricordieux Sauveur, rapprochez-nous de Lui, afin qu’Il nous guide jusqu’à la vie éternelle.

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous

Notre Dame de Lourdes, priez pour nous

Sainte Bernadette, priez pour nous.

Prières quotidiennes

 Litanies de sainte Bernadette Soubirous

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

 

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

 

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ...

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ...

 

Notre-Dame de Lourdes,  priez pour nous,

Sainte Bernadette, ...

Sainte Bernadette, enfant du peuple, ...

Sainte Bernadette, sourire du ciel, ...

Sainte Bernadette, ramasseuse de branches mortes, ...

Sainte Bernadette, fille du moulin eucharistique, ...

Sainte Bernadette, écolière du catéchisme, ...

Sainte Bernadette, sœur paysanne, ...

Sainte Bernadette, fort dressé contre l’abîme, ...

Sainte Bernadette, gardienne du troupeau, ...

Sainte Bernadette, placidité de l’innocence, ...

Sainte Bernadette, confusion des orgueilleux, ...

Sainte Bernadette, rose de Massabielle, ...

Sainte Bernadette, chapelet des tout petits, ...

Sainte Bernadette, onde qui suit la bonne pente, ...

Sainte Bernadette, buveuse d’eau limpide, ...

Sainte Bernadette, brebis qui goûte à l’herbe de l’obéissance, ...

Sainte Bernadette, conseillère des anciens, ...

Sainte Bernadette, grotte de la terre, ...

Sainte Bernadette, ouverture du ciel, ...

Sainte Bernadette, signe de la Croix, ...

Sainte Bernadette, pauvreté fière, ...

Sainte Bernadette, témoin impartial, ...

Sainte Bernadette, fille de Marie et de saint Joseph, ...

Sainte Bernadette, ruisseau du moulin, ...

Sainte Bernadette, écouteuse du silence, ...

Sainte Bernadette, confidente de l’infini, ...

Sainte Bernadette, bonheur du village, ...

Sainte Bernadette, cœur filial qui s’arrache à sa mère, ...

Sainte Bernadette, pauvre servante de Nevers, ...

Sainte Bernadette, Sœur Marie-Bernard, ...

Sainte Bernadette, fontaine jaillissante du flanc de Jésus, ...

Sainte Bernadette, main levée sur l’Evangile, ...

Sainte Bernadette, morte modeste, ...

Sainte Bernadette, gloire qui s’ignore, ...

Sainte Bernadette, centre du miracle, ...

Sainte Bernadette, remueuse de foules, ...

Sainte Bernadette, dévotion des Papes, ...

Sainte Bernadette, modèle des pèlerins, ...

Sainte Bernadette, mère des orphelins, ...

Sainte Bernadette, baume du bon Samaritain, ...

Sainte Bernadette, joie de ceux qui sont guéris, ...

Sainte Bernadette, joie de ceux qui vont mourir, ...

Sainte Bernadette, espérance de ceux qui espèrent, ...

Sainte Bernadette, grâce cachée, ...

Sainte Bernadette, roche polie par la foi, ...

Sainte Bernadette, Gave où le ciel se mire, ...

Sainte Bernadette, piscine probatique, ...

Sainte Bernadette, credo élevé jusqu’aux étoiles, ...

Sainte Bernadette, douceur de la vallée, ...

Sainte Bernadette, voie du Saint-Sacrement, ...

Sainte Bernadette, profil du ciel, ...

Sainte Bernadette, infirmière des malades, ...

Sainte Bernadette, simplicité du cœur, ...

Sainte Bernadette, regard de l’innocence, ...

Sainte Bernadette, messagère fidèle, ...

Sainte Bernadette, énigme des scribes, ...

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

  1. Priez pour nous, sainte Bernadette.
  2. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Prions

O Dieu, vous avez accordé à sainte Bernadette, simple et pure enfant des Pyrénées, de contempler dix-huit fois à Lourdes, la beauté de Marie et de recevoir les confidences de l’immaculée Conception.

Vous avez ensuite voulu qu’elle se cache dans le cloître de Nevers pour s’y consumer en hostie pour les pécheurs, obtenez-nous cet esprit de pureté, de simplicité et de mortification qui nous conduira, nous aussi, à la vision de Dieu et de Marie au ciel.

Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen. 

Le CD de la neuvaine est disponible à la librairie d’Etoile Notre Dame