Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Neuvaine aux Martyres de la Pureté

La neuvaine aux Martyres de la Pureté peut se prier à n'importe quel moment  de l'année

Introduction

Martyre de la pureté est un terme parfois employé par l’Eglise catholique, pour désigner les vierges martyres.

En général, il s'applique aux saintes et bienheureuses préférant rester fidèle à leur foi que céder à la concupiscence de leur bourreau. Elles sont souvent mortes très jeunes.

Le terme est employé dès les premiers siècles chrétiens, comme idéal féminin de vie évangélique, en corrélation avec le renoncement monastique à la vie, dans le monde.

Pour la foi catholique, il y a martyre (ce qui veut dire « témoin » en grec) en cas de mort violente, si celle-ci est une volonté de témoignage du Christ et de l'Evangile.

Le martyre de la pureté est considéré comme tel car : « le corps n’est pas une marchandise, c’est le Temple de l’Esprit. » Celui qui fait violence au corps d’un être « s’attaque à sa personne même », à son intériorité même.

La neuvaine aux martyres de la pureté, que vous propose Etoile Notre Dame, nous fera découvrir plusieurs femmes, souvent jeunes, qui préférèrent mourir plutôt que de renoncer à leur virginité, qu’elles avaient offerte à Jésus.

Nous demanderons leur intercession pour tous les jeunes d’aujourd’hui qui ont perdu le sens de la valeur de la virginité.

Les fêtes de ces Martyres de la pureté s’étalent de janvier à décembre. Cette neuvaine peut se prier à tout moment de l’année. 

Prières quotidiennes

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Je crois en Dieu

Prière à l’Esprit Saint

Viens Esprit Saint, envoie-nous du ciel un rayon de ta lumière.
Viens, père des pauvres, viens, toi qui donnes les dons.
Viens, lumière des cœurs, parfait consolateur,
doux hôte de l’âme, très doux soulagement.
Dans la fatigue, le repos, dans la chaleur, un abri
dans les pleurs, un réconfort.

O lumière bienheureuse, envahis profondément
le cœur de tes fidèles.
Sans ta force, il n’y a rien dans l’homme,
il n’y a rien qui soit sans faute.

Lave ce qui est souillé, mouille ce qui est aride
guéris ce qui saigne, plie ce qui est rigide,
réchauffe ce qui est gelé, redresse ce qui est courbé.

Donne à tes fidèles qui n’ont confiance qu’en toi,
tes saints dons.
Donne la vertu et la récompense.
Donne une sainte mort, donne la joie éternelle. Amen.

Prière aux Martyres de la Pureté

O saintes Martyres de la Pureté, vous êtes l’espoir et le soutien de ceux qui font appel à vous, tournez vos yeux bénis sur nos misères et déployez les ailes de votre protection sur nous.

O épouses immaculées du Christ, implorez la sainteté de notre âme et de notre corps, du ciel où vous êtes.

Daignez prier pour moi pendant cette neuvaine faite en votre honneur.

Vous savez ce que j’espère de votre intercession, (préciser ici, dans les termes que l’on voudra, la faveur que l’on désire).

Vierges saintes et martyres, nous avons confiance en vous, priez pour nous. Amen.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Premier jour de la neuvaine - Sainte Maria Goretti (Fête le 6 juillet)

Sainte Maria Goretti (16 octobre 1890 - 6 juillet 1902) est une vierge martyre catholique.

Maria Goretti - dite "Marietta" - est née à Corinaldo, dans la région des Marches italiennes  dont la capitale est le port d'Ancône sur la Mer Adriatique d'une famille très pauvre, mais très pieuse.

En 1899, le petit lopin de terre que sa famille cultive ne suffisant plus à les nourrir, les Goretti sont contraints de déménager à Le Ferriere di Concadans, le diocèse d'Albano (Italie).

La famille vit dans un minuscule logement qu'elle partage avec Giovanelli Serenelli, un veuf qui a un fils de 17 ans, Alessandro.

Peu de temps après, Maria, âgée de neuf ans, perd son père, emporté par la malaria.

Etant l'aînée, c'est elle qui doit s'occuper de ses frères et sœurs, de la cuisine, du ménage.

Très sérieuse et extrêmement pieuse, elle est préparée à sa première communion par les pères passionnistes de Nettuno. Les gens du village se cotisent pour lui offrir la robe de première communion que sa mère serait bien en peine, de pouvoir lui payer.

D'ailleurs, sa mère Assunta et son frère Angelo (neuf ans) travaillent aux champs toute la journée. Le propriétaire leur a fait signer à eux (comme à ses autres employés illettrés), un contrat d'embauche qui les désavantage.

A l'âge de onze ans, Maria Goretti est déjà jolie. Précoce, elle fait aussi plus que son âge, d'où son surnom de « petite femme ».

Le jeune Alessandro Serenelli, vingt ans, profitant du fait qu'elle est souvent seule, se met à la poursuivre de ses assiduités. La jeune fille, n'osant en parler à sa mère, se réfugie dans la prière, son seul recours, tout en prenant garde, à ne jamais rester seule avec le jeune homme.

Cependant, le 5 juillet 1902, vers quinze heures, alors qu'elle reprise une chemise sur le palier de l'escalier, seule avec sa petite sœur Teresa qui fait la sieste sur une couverture ; le reste de la famille étant non loin de là occupé à broyer le grain ; Alessandro arrive et entraîne de force la jeune fille, à l'intérieur, dans la grande cuisine. Cette dernière se débat en s'exclamant :

« Alessandro, Dieu ne veut pas ces choses là ! Si tu fais cela tu iras en enfer ! ».

Vexé et fou de rage de ne pas parvenir à vaincre la résistance de Marietta, il l'attaque avec un poinçon de vingt-sept centimètres de long, à quatorze reprises.

Marietta est transportée à l'hôpital Orsenigo de Nettuno où elle meurt le lendemain, après avoir reçu la Communion pour la dernière fois. Avant de lui donner la sainte hostie, le prêtre lui demande si elle pardonne à son agresseur. Elle répond :

« Oui, pour l'amour de Jésus, je pardonne. Je veux qu'il vienne lui aussi avec moi au Paradis. Que Dieu lui pardonne, car moi, je lui ai déjà pardonné ».

Elle meurt le 6 juillet 1902 à quinze heures quarante-cinq.Alessandro Serenelli en 1950.

Alessandro Serenelli fut condamné à une peine de trente ans de prison.

Après huit années d'incarcération, une nuit de 1910, il rêva que Maria lui offrait des lys, qui se transformaient en lumières scintillantes. Ce rêve lui fit réaliser le mal qu'il avait fait et il se repentit.

Il fut libéré en 1929, après vingt-sept années de détention.

Dans la nuit de Noël 1934, il alla jusqu'à Corinaldo, où était retournée la mère de Marietta, Assunta Goretti, qui à cette époque était au service du curé, et la supplia de lui pardonner. Elle accepta en disant : « Dieu vous a pardonné, ma Marietta vous a pardonné, moi aussi je vous pardonne. »

Tous deux assistèrent à la messe ensemble le lendemain, recevant la Sainte Communion, l'un à côté de l'autre, sous le regard très étonné des paroissiens.

C'est ensemble également qu'ils assistèrent le 27 avril 1947, aux cérémonies de la béatification et à celles de la canonisation de Marietta le 24 juin 1950, par le Pape Pie XII qui la déclara sainte martyre de l'Eglise catholique romaine.

Ce fut la première fois qu'une mère assistait à la canonisation de sa fille.

Alessandro Serenelli, devenu membre du Tiers-Ordre franciscain, travaillait depuis 1936 en tant que jardinier du Couvent des Pères Capucins d'Ascoli Piceno. Il mourut au Couvent de Macerata, le 6 mai 1970, à l'âge de 87 ans, après avoir rédigé un testament des plus édifiants.

Prières

Sainte Maria Goretti, vous qui fortifiée par la Grâce de Dieu, n'avez pas hésité, même à l'âge de 12 ans, à répandre votre sang et à sacrifier votre vie, pour défendre votre pureté virginale, jetez un regard sur la malheureuse race humaine qui s'est égarée loin du chemin du salut éternel.

Enseignez-nous à tous, et spécialement aux jeunes, avec quel courage et promptitude nous devons fuir, pour l'amour de Jésus, tout ce qui peut L'offenser ou souiller nos âmes par le péché.

Obtenez-nous du Seigneur, la victoire dans la tentation, le réconfort dans les peines de la vie et la grâce que nous vous demandons avec ferveur (nommer les intentions). Puissions-nous un jour jouir avec vous de la Gloire éternelle du ciel. Amen.

"Regardez sainte Maria Goretti, surtout vous les adolescents, vous les jeunes.

Soyez, comme elle, capables de défendre la pureté du cœur et du corps.

Efforcez-vous de lutter contre le mal et le péché, en alimentant votre communion avec le Seigneur par la prière, l'exercice quotidien de la mortification et la scrupuleuse observance des commandements.

N’ayez pas peur d'aller à contre-courant, de rejeter les idoles du monde, lorsqu'il s'agit de témoigner par une conduite courageuse, de l'adhésion au Christ chaste et pauvre.

Sachez toujours valoriser et aimer la pureté et la virginité." Jean-Paul II, le 29 septembre 1991 

Prières quotidiennes

Deuxième jour de la neuvaine - Sainte Agnès (Fête le 21 janvier )

Agnès de Rome (290-303) est une sainte, vierge et martyr, fêtée le 21 janvier.

Ses principaux attributs sont un agneau blanc, la palme du martyre, un rameau ou une couronne d'olivier, une épée ou un poignard et un bûcher en flammes. Son prénom vient du grec Agnos qui signifie chaste ou pur.

Née au iiie siècle à Rome, Agnès, dont le martyre fut rapporté par saint Damase, mourut en 303 à l'âge de treize ans. 

Jacques de Voragine rapporte aussi son histoire, dans la Légende dorée.

Elle serait la sœur de lait de sainte Emérentienne.

A l'âge de douze ans, elle rejeta les avances du fils du préfet de Rome qui la courtisait avec empressement, lui déclarant qu'elle était déjà fiancée,à quelqu'un de bien plus noble que lui. Le jeune homme tomba malade d'amour.

Lorsque son père en connut la raison, il convoqua Agnès qui lui confia qu'elle était chrétienne et promise à Jésus-Christ. Le préfet lui ordonna alors de sacrifier aux dieux romains, sous peine d'être enfermée dans un lupanar. Refusant de lui céder, Agnès fut dépouillée de ses vêtements et conduite, nue, à travers la ville, jusqu'au lieu de prostitution, mais ses cheveux se mirent à pousser miraculeusement, recouvrant entièrement son corps.

Arrivée dans le lupanar, un ange apparut et l'enveloppa d'une lumière éblouissante, et le lupanar devint un lieu de prière.

Alors que le fils du préfet lui rendait visite, bien décidé à la conquérir, un démon l'étrangla et il mourut. Fou de colère, le préfet ordonna qu'Agnès soit brûlée en place publique comme une sorcière, mais le feu épargna la jeune fille et détruisit ses bourreaux ; finalement, Agnès fut égorgée. Avant que le bourreau ne frappe, Agnès lui aurait dit : « Celui qui le premier m'a choisie, c'est Lui qui me recevra. »

Très confiante Sainte Agnès, qui vous êtes entièrement offerte au divin Rédempteur et avez choisi le martyre, contrairement aux richesses de la terre, daignez lui présenter nos supplications, afin qu’il jette un regard miséricordieux sur la jeunesse tant détournée par le malin. Que par votre grâce, à votre exemple, elle s’adonne fermement à la prière, pour brandir avec vous la palme de la victoire.

Nous implorons de vous le courage et la persévérance dans les épreuves de la vie pour enfin jouir des merveilles célestes dont vous êtes comblées, par le Christ notre seigneur.

Ainsi soit-il.

Prières quotidiennes 

Troisième jour de la neuvaine - Sainte Philomène (Fête le 11 août)

Philomène aurait été la fille unique d’un roi en Grèce, du temps de l’empereur Dioclétien, au IIIème siècle.

Pour mettre un terme à la guerre entre son royaume et l’empereur romain, les parents de Philomène se rendent à Rome, avec leur fille unique.

A la vue de Philomène alors âgée de 13 ans, l’empereur tombe amoureux d’elle et lui propose de l’épouser, de la couronner impératrice. Mais elle refuse car elle s’est consacrée à Jésus dès l’âge de 11 ans. Malgré les pressions tant de la part de ses parents que de Dioclétien, Philomène maintient son refus. Elle sera alors torturée : emprisonnée, flagellée, transpercée par des flèches. Pour finir, elle sera décapitée.

Illustre vierge et martyre, sainte Philomène, dont le nom et les miracles sont connus jusqu’aux extrémités du monde, soyez sensible à ma confiance en votre intercession, et au désir que j’ai de voir votre culte s’étendre dans tout l’univers.

Glorieuse vierge et martyre, je me réjouis avec vous de la puissance que le Seigneur vous a donnée, pour la gloire de son nom et pour l’édification de son Eglise. J’aime à vous voir si pure, si généreuse, si fidèle à Jésus, si élevée dans la gloire.
Attirée par vos exemples à la pratique de la vertu, plein d’espoir à la vue des récompenses accordées à vos mérites, je veux fuir le péché, et accomplir tout ce que Dieu me commande.

Aidez-moi, grande sainte, à obtenir une pureté à jamais inviolable, une générosité qui ne se refuse pour l’amour de Dieu à aucun sacrifice, un dévouement sans bornes à la foi catholique, et . . . (nommez la faveur spéciale que vous désirez).

Ce Dieu si bon pour lequel vous avez donné votre sang et votre vie, ce Dieu qui m’a tant aimé, ne refusera rien à vos prières. Amen.

Prières quotidiennes 

Quatrième jour de la neuvaine - Sainte Dymphna (Fête le 15 mai)

Sainte Dymphna de Geel est une sainte martyr, du VIIème siècle, née en Angleterre. Elle est la sainte patronne de la ville de Geel dans la Province d'Anvers en Belgique. Elle est aussi la patronne des malades mentaux et des professionnels de ce type de maladie.

D'après la tradition, Dymphna était la fille du roi païen irlandais Damon et d'une mère chrétienne d'une grande beauté.

Sa mère fit baptiser secrètement Dymphna. La reine mourut alors que la princesse Dymphna était encore enfant. Le roi en fut désespéré et rechercha une nouvelle épouse, aussi belle que l'était sa femme défunte. Mais aucune femme ou jeune fille n'était en mesure de pouvoir égaler en beauté la feue reine.

Fou de chagrin et sur l'avis de ses conseillers, il se résolut à épouser sa propre fille laquelle avait hérité des traits parfaits de sa mère.

Dymphna fuit, avec son confesseur, le Père Gerebernus, vers le continent européen. Ils arrivèrent en Flandre et s'établirent dans une petite chapelle dans les forêts de la Campine. Tous deux s'installèrent là et s'occupèrent des pauvres et des nécessiteux. La chapelle de Martinus de Geel devint alors vite connue.

Cependant le roi faisait rechercher les deux fugitifs et, après quelques années, ses sbires les découvrirent dans les marais. Le roi voulut à nouveau obliger Dymphna à l'épouser. Mais la réponse de la jeune fille fut un non clair et net. Cette réponse rendit le roi furieux et il décapita sa propre fille. Ses soldats décapitèrent également le Père Gerebernus.

Ses reliques auraient été transférées vers Geel. Sur sa tombe, des guérisons miraculeuses se seraient réalisées et cela a attiré des pèlerins, surtout des malades mentaux, vers Geel. Cette dévotion se trouve à la base du centre de soins familial, pour les patients psychiatriques à Geel.

Au cours du xxe siècle, ce système de soin fut repris par l'état et s'est fort étendu. En 1970, il y avait environ 1700 patients à Geel, 1350 chez les familles d'accueil et 350 en centre de soins fermé.

Pour échapper à la folie des pécheurs, tu t'en allas sur les flots de la mer
Avec le prêtre Géréberne, pour trouver un asile où louer le Christ.
Et tu couronnas par le martyre, une vie toute tournée vers le Seigneur.
Aujourd'hui nous te prions, vierge Dymphna, d'intercéder auprès de Dieu pour le Salut de nos âmes.

Faites, Seigneur, que ces prières que nous vous adressons soient accompagnées de l’intercession de sainte Dymphna, et que nous obtenions, par son entremise, les grâces que nous espérons avec confiance de votre bonté. Nous vous en prions par Notre Seigneur Jésus Christ. Amen.

Prières quotidiennes

Cinquième jour de la neuvaine - Bienheureuse Anuarite (Fête le 1er décembre)

Marie-Clémentine Anuarite Nengapeta dite aussi Anuarite du Zaïre, est née en 1939 et morte assassinée en 1964. Elle est une religieuse congolaise des sœurs de la Sainte Famille. Elle est morte « martyre de la pureté »

Née dans une famille de tradition animiste, Anuarite est baptisée à l'âge de deux ans en même temps que sa mère.

Malgré l'opposition de celle-ci, elle entre à seize ans dans la Congrégation zaïroise des Sœurs de la Sainte Famille ; elle fait sa profession religieuse sous le nom de sœur Marie-Clémentine.

Après avoir enseigné aux petits enfants, elle est élève à l'Ecole normale lorsqu'éclate la rébellion Simba ("Lions") contre le gouvernement. Des rebelles se saisissent d'elle et des autres religieuses. Leur chef veut abuser d'elle; exaspéré par son refus et sa résistance, il lui transperce le cœur de sa lance. Sœur Anuarite pardonne à son assassin avant de mourir.

Sœur Marie-Clémentine a été béatifiée par le pape Jean-Paul II le 15 août 1985 lors de son voyage au Zaïre. A cette occasion, elle a été déclarée « martyre de la pureté », et le pape s'est associé au nom de l'Eglise, au pardon accordé au meurtrier par la sœur. L'assassin était présent dans la foule.

O Dieu, Père de miséricorde et de tendresse, vous nous avez créés à ton image et vous avez fait de nous vos enfants en Jésus, votre Fils bien-aimé. 

Comme au Zaïre, beaucoup de nos frères et sœurs vivent dans l’insécurité, dans la misère et dans la résignation.

Par l’intercession de la Bienheureuse Anuarite, accordez-nous de devenir des témoins de la paix, de la justice et de la réconciliation.

Disposez nos cœurs à la charité, au pardon, à la fidélité à nos engagements baptismaux.

Nous vous le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec vous et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. 

Prières quotidiennes 

Sixième jour de la neuvaine - Bienheureuse Karolina de Pologne (Fête le 18 novembre)

Karolina Kózkówna est née le 2 août 1898 à Wal-Ruda en Pologne et morte au même endroit le 18 novembre 1914.

Elle naît quatrième d'une famille paysanne de onze enfants, de Jan et Maria Borzechka Kózka. Elle est adolescente, le 18 novembre 1914, lorsque les Russes occupent le village. Elle refuse les avances d'un soldat russe, qui l'enlève dans un bois. Il tente de la violer et la tue.

Jean-Paul II la béatifie le 10 juin 1987 au cours d’une messe célébrée à Tarnów. Elle est considérée « martyre de la pureté » et on la fête le 18 novembre.

Bienheureuse Caroline, prie pour nous tous, prêtres et fidèles du Seigneur, afin que nous demeurions toujours plus conscients de l'immense et éminente dignité de l'homme, image de Dieu.

Bienheureuse Caroline, nous te confions tout particulièrement les jeunes de nos familles,

afin qu' ils se remettent en toute confiance entre les Mains de Dieu qui ne déçoit aucune attente, ce Dieu pour lequel tu t'es montrée aimante et fidèle jusqu'à sacrifier ta jeune vie!

 

Dieu de miséricorde et de tendresse, vous êtes notre force dans la faiblesse. Vous nous avez montré les merveilles de votre grâce dans la vie de la Bienheureuse Caroline qui a versé son sang par amour pour le Christ.

Par son intercession, accordez-nous d’être fidèles à nos engagements et à notre foi chrétienne au milieu de tant d’épreuves, en portant notre croix, jusqu’au jour où nous vous verrons face à face, dans le ciel, notre vraie patrie.

Nous vous le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec vous et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Prières quotidiennes 

Septième jour de la neuvaine, - Bienheureuse Pierina Morosini (Fête le 6 avril)

Pierina Morosini est née à Fiobbio di Albino (Bergame) en Italie le 7 janvier 1931. Elle est morte le 4 avril 1957.

Issue d’une famille pieuse et pauvre, soutien de famille avec sa paye d’ouvrière, elle ne peut réaliser son désir d’être religieuse, mais ayant découvert qu’elle « peut devenir une sainte sans devoir entrer au couvent », elle prend activement part à la vie paroissiale et à l’Action catholique.

Pierina est comme beaucoup de jeunes femmes de Fiobbio, ouvrière à la filature d'Albino. Elle ne quitte son village qu'une fois, pour assister à la béatification de Maria Goretti, en 1947 au Vatican. Elle la prend pour modèle et meurt comme elle dix ans plus tard, en 1957, en pardonnant à son agresseur.

Le 4 avril 1957, des jeunes gens provoquent un certain Julien Schena, chômeur de vingt ans, connu des gendarmes. Ils lui disent en voyant passer Pierina : « On te donnera 5 000 lires si tu réussis à l’avoir. » A plusieurs reprises, il se poste sur son chemin et lui fait des avances qu’elle repousse fermement. Excédé, il finit un jour par la saisir par le bras. Elle se débat, mais il la jette à terre. Pierina saisit une pierre pour se défendre ; c’est lui qui s’en empare et la tue avec.

Son procès en béatification est clos en 1976 par l'évêque Clemente Gaddi. Le pape Jean-Paul II la déclare bienheureuse le 4 octobre1987. On la dit « martyre de la chasteté » ou martyre de la pureté et on la fête le 6 avril.

Bienheureuse Pierina, priez pour nous

Vierge et martyre, ...

Martyre de la virginité, ...                                                

Martyre de la liberté chrétienne, ...                                           

Toujours prête à pardonner et à demander pardon, ...

Source de joie pour le prochain, ...

Soulagement des malades, ...

Vierge obéissante, ...

Vierge sage et prudente, ...

Vierge fidèle à ta consécration, ...

Modèle des jeunes, ...

Modèle de fidélité dans les engagements, ...

Tu as donné ta vie au Père sans condition, ...

Tu as choisi “Jésus Seul” depuis l’enfance, ...

Confiante en la Vierge Marie, ...

Amoureuse véritable du Sacré Coeur de Jésus, ...

Tu t’es réjouie de donner ta vie pour les autres, ...

Tu as pardonné à ton boureau, comme Jésus sur la croix, ...

Force qui nous fait vaincre la peur, ...

Notre avocate auprès de Dieu, ...

Fleur nouvelle et splendide de la jeunesse, ...

Prières quotidiennes

Huitième jour de la neuvaine - Sainte Solange (Fête le 10 mai)

Dans le Berry, une petite bergère d'une grande beauté. Une humble jeune fille qui refusa d'épouser le fils du comte de Poitiers. Elle voulait se consacrer pleinement à Dieu, le jeune comte voulait l'enlever de force. Il la prit sur son cheval mais la belle paysanne était forte. Elle se débattit tellement qu'au passage d'un ruisseau, elle l'y fit tomber avec elle. Il espéra que l'eau lui permettrait de mieux accomplir son forfait. Elle sortit pour s'enfuir, il la poursuivit et, de rage, l'ayant rattrapée, lui trancha la tête.


La légende rapporte que la tête de Solange, bien que séparée du reste du corps, invoqua encore trois fois le saint Nom de Jésus. Toujours selon la légende, Solange, décapitée, prit sa tête dans ses mains et la porta jusqu'à l'église Saint-Martin.


Elle subit ce martyre à la fin du IX° siècle, un 10 mai (peut-être le 10 mai 878...).

Elle fut ensevelie en l'église Saint-Martin du village de Saint-Martin-du-Crot. Une nouvelle église fut édifiée à la place de l'ancienne, placée sous le vocable de Solange, et le bourg lui-même prit le nom de la sainte martyr : Sainte-Solange, qui est la seule commune de France à porter ce nom. Elle est la patronne du Berry.

C’est avec confiance que nous avons recours à vous, glorieuse martyre de Jésus-Christ. Nous vous honorons et à vous invoquons comme notre protectrice. Le souvenir des bienfaits que vous avez répandus sur nous ne s’effacera jamais de nos esprits.

Nous avons nous-mêmes éprouvé bien des fois votre crédit auprès de Dieu ; et nous ne saurions nous rappeler ce que vous avez fait pour nous, sans être pénétrés de la plus vive reconnaissance.

Protégez-nous donc toujours. Ne cessez pas de tenir vos mains élevées sur nous, vers le Père des miséricordes! Si le Tout–Puissant, irrité de nos offenses, se dispose à nous punir, priez-le de ne pas oublier que vous êtes notre sœur. Amen.

Prières quotidiennes

Neuvième jour de la neuvaine - Albertina Berkenbrock (Fête le 15 juin) 

Albertina Berkenbrock, (11 avril 1919 - 15 juin 1931) est une vierge martyre laïque catholique brésilienne.

Elle nait et grandit dans une famille très pieuse. Comme sainte Maria Gorettii, Albertina est harcelée par un des employés de son père qui tente ensuite de la violer. Elle oppose une forte résistance, et son agresseur, réalisant qu'il ne parviendra pas à ses fins et craignant d'être ensuite reconnu, la poignarde au cœur avec un canif.

Assassinée à 12 ans, selon l'Eglise Catholique « en défendant sa pureté », elle est considérée « Martyre de la Pureté ». Son procès en béatification commence en 2000 et elle est déclarée Bienheureuse en 2007 par Benoît XVI. On la fête le 15 juin.

Elle avait deux repères spirituels: la Vierge Mère de Dieu et Saint Louis de Gonzague. Trois mots recourent particulièrement dans les témoignages de ceux qui ont rencontré Albertina: 'délicate', 'modeste' et 'réservée'. Un autre élément qui ressort avec force des témoignages est son grand sens de la charité, jusqu’à partager son pain avec les pauvres...

Père éternel et tout puissant, dont la miséricorde est sans mesure et la bonté infinie,

Vous avez inspiré à Albertina un amour brûlant pour votre Fils Jésus.

Vous avez fait d’elle une jeune fille de paix, courageuse dans les épreuves.

Elle intercède maintenant dans le ciel, pour tous ceux qui se tournent vers elle, avec confiance et simplicité de cœur.

Qu’elle nous obtienne, Seigneur, la grâce que nous vous demandons humblement.

Puissions-nous, comme elle, marcher d’un cœur libre et généreux, sur les chemins de l’évangile, et unir dans la foi, nos souffrances à celles du Christ, afin de nous retrouver un jour avec elle et tous les saints, dans la Joie de la Vie éternelle. Amen.

Prières quotidiennes 

Litanies des Martyres de la Pureté

Seigneur, prenez pitié de nous

O Christ, prenez pitié de nous

Seigneur, prenez pitié de nous

Jésus Christ, écoutez-nous

Jésus Christ, exaucez-nous

 

Père du ciel, notre Dieu, prenez pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde, notre Dieu, prenez pitié de nous

Esprit Saint, notre Dieu, prenez pitié de nous

Trinité Sainte, unique Dieu, prenez pitié de nous

 

Saintes Martyres de la pureté, servantes de Dieu, intercédez pour nous

Saintes Martyres de la pureté, par votre passion pour le Christ, ...                                        

Saintes Martyres de la pureté, par votre confiance dans la miséricorde de Dieu, ...            

Saintes Martyres de la pureté, par votre exemple du service joyeux, ...                               

Saintes Martyres de la pureté, par votre martyre pour la dignité de la femme, ...              

Saintes Martyres de la pureté, par votre fierté dans votre consécration, ...                            Saintes Martyres de la pureté, par votre sérénité à affronter vos bourreaux, ...                  

Saintes Martyres de la pureté, par votre simplicité et votre joie, ...                                        Saintes Martyres de la pureté, par votre pardon sincère, ...                                                

Saintes Martyres de la pureté, par votre foi et votre charité, ...                                              Saintes Martyres de la pureté, par votre sang versé pour le Christ, ...                                  

Saintes Martyres de la pureté, dès votre enfance, bien-aimées du Seigneur, ...

Saintes Martyres de la pureté, chéries de la très sainte Vierge, ...

Saintes Martyres de la pureté, pleines d’amour pour la chasteté, ...

Saintes Martyres de la pureté, vierges d’esprit et de corps, ...

Saintes Martyres de la pureté, supérieures aux séductions de la fortune, ...

Saintes Martyres de la pureté, décorées de la palme du martyre, ...

Saintes Martyres de la pureté, consolatrices des pécheurs qui vous invoquent, ...

Saintes Martyres de la pureté, partageant la passion de Jésus-Christ, ...

Saintes Martyres de la pureté, sauvegardes dans les dangers, ...

Saintes Martyres de la pureté, joie des anges, ...

Saintes Martyres de la pureté, compagnes des martyrs, ...

Saintes Martyres de la pureté, fidèles à la parole donnée, à l’engagement promis, ...

Saintes Martyres de la pureté, qui avez rejeté toutes compromissions, ...

Saintes Martyres de la pureté, a l’existence rayonnante de la sagesse et de la prudence, ..

Saintes Martyres de la pureté, toujours promptes au pardon et à la demande du pardon, ...

Saintes Martyres de la pureté, pleines de vaillance devant et dans les épreuves, ...

Saintes Martyres de la pureté, modèles de vie, donnés à l’humanité, ...

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

 

Priez pour nous, saintes Martyres de la pureté :

Afin que nous soyons dignes des promesses de Dieu.

Prions

Seigneur Jésus, vous avez fixé votre demeure dans les cœurs purs, accordez-nous de marcher sur les traces des saintes Martyres de la pureté, vos vierges et martyres.

Nous honorons leurs mérites de tout notre cœur et désirons imiter la pureté de leur foi et de leur vie.

Nous vous le demandons par Jésus Christ, votre Fils bien aimé, notre Seigneur et notre Dieu, qui vit et règne avec Vous et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. 

Le CD de la neuvaine est disponible à la librairie d’Etoile Notre Dame