Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Carême 2021 - Jour 10 : Le silence des vices

 

Lamentations 3,26 : « Il est bon d'attendre en silence Le secours de l'Éternel. »

Jean de la Croix : « Ne pas regarder les imperfections d'autrui, garder Le silence et une communication continue avec Dieu, qui arracheront de grandes imperfections de l'âme et la rendront dame de grandes vertus. »


On arrive aux étoiles par des sentiers ardus

(Frère Emiliano)* : Comme le veut une tradition iconographique, les corps de ceux qui flagellent et méprisent le Christ ne sont pas représentés ici, mais seuls les simples gestes sont mis en évidence. En fait, dénoncer les auteurs physiques de ces gestes est sans importance ; ce qui compte, c'est le cœur de l'homme qui, nourri de mauvaises pensées, rend visible le mal, l'orgueil, l'envie, la colère et le mépris de la vérité.

Devant ses persécuteurs, le Christ a les yeux bandés : le mal est, par sa nature même, caché dans l'anonymat, il est mystifié, il manque de loyauté et de courage. Il y a un écho clair entre ce Mystère et celui de la cellule précédente, entre le Christ transfiguré et le Christ bafoué : ad astra per aspera (on arrive aux étoiles par des sentiers ardus).

Marie nous invite à rester silencieusement au cœur du sauveur pour freiner nos passions. C'est ce qu'exprime son manteau violet, couleur du changement et de la conversion, qui contraste avec la robe rouge de la douleur. Marie est assise, de face, et, bien qu'affligée, reste en paix. Elle demande de se tenir tranquillement devant l'agitation du cœur et des souffrances, sans tomber dans le découragement ou la tristesse, afin de toujours mettre sa confiance dans le rocher qu'est le Christ.

Saint Dominique aussi nous apprend à vaincre les pensées perverses et destructrices, à nous familiariser avec la Parole de Dieu. Cette conversation quotidienne avec les Écritures nous permettra d'avoir en nous, comme le dit l'apôtre Paul, les mêmes sentiments et la même pensée du Christ (cf. Ph 2,5).

Le Christ ici, au moment de la torture, est assis, blanc, immaculé, au sommet de sa majesté glorieuse malgré le dénigrement qu'ils lui infligent. Rien ne peut l'emporter sur lui, il tient encore dans une main le sceptre du commandement et, dans l'autre, le globe lumineux de la terre. Pour l'homme qui est en proie aux mauvaises pensées, il est un roi de farce, mais pour le croyant, il est le vainqueur, plein de miséricorde et de paix, capable de balayer tout type de méchanceté.

 

Le silence des mauvaises pensées

Le moine Gabriel Bunge, excellent connaisseur d'Évagre le Pontique, écrit : 
« La pensée est une manifestation naturelle et positive de notre vie intérieure, de notre activité émotionnelle et sensorielle, de notre façon de comprendre les choses du monde. De manière subtile, cependant, ces pensées peuvent devenir des véhicules de finalité qui contredisent le projet de la création, puis prennent la valeur de mauvaises pensées, dans le sens d'une séduction vers le mal. Comme tels, elles sont la manifestation de l'état de notre cœur et rendent visibles sa méchanceté, son détachement de Dieu et son esclavage » (cf. Mt 7,21). 

Le Précis de théologie ascétique et mystique du sulpicien Adolphe Tanquerey dit :
« Pour compléter la purification de l'âme et l'empêcher de retomber dans le péché, il faut s'attaquer à la source du mal en nous, c'est-à-­dire la triple concupiscence qui est la racine des sept péchés capitaux, car il importe de connaître et de combattre ces tendances mauvaises. Ce sont en effet des tendances, plutôt que des péchés ; cependant on les appelle péchés, parce qu'elles nous portent au péché, et péchés capitaux, parce qu'ils sont la source ou la tête d'une foule d'autres péchés. Voici comment ces tendances se rattachent à la triple concupiscence : de la superbe naissent l'orgueil, l'envie et la colère ; la concupiscence de la chair produit la gourmandise, la luxure et la paresse; enfin la concupiscence des yeux s'identifie avec l'avarice ou l'amour désordonné des richesses. »

En plus des sept péchés capitaux, il y a encore un huitième qui, selon les Orientaux, est la tristesse. Chaque jour, nous devons dire la prière d'Éphrern le Syrien qui est récitée dans la liturgie byzantine pendant le Carême : « Seigneur et maître de ma vie, ne m'abandonne pas à l'esprit de paresse, d'abattement, de domination et de vaines paroles ».

Le silence intérieur signifie sortir de l'enfer des mauvaises pensées et de la confusion des sentiments, pour écouter l'unique musique du Grand Silence, Dieu.

- Trouvons une heure chaque jour (une demi-heure ou une heure) pour faire un silence absolu.

Marie invite à rester tranquillement dans le cœur du Sauveur pour mettre un frein à nos passions. 

 

1. Cal Robert Sarah - La force du silence (cliquer pour déployer)

209 - Dans une· homélie prononcée à Nazareth le 5 janvier 1964, Paul VI affirmait : « Nazareth est l'école où l'on commence à comprendre la vie de Jésus : l'école de l'Évangile. Une leçon de silence, d'abord. Que renaisse en nous l’estime du silence, cette admirable et indispensable condition de l'esprit ; en nous qui sommes assaillis par tant de clameurs, de fracas et de cris dans notre vie moderne ; bruyante et hyper sensibilisée. Ô silence de Nazareth, enseigne-nous le recueillement, l'intériorité, la disposition à écouter, les bonnes inspirations et les paroles des vrais maîtres ; enseigne-nous le besoin et la valeur des préparations, de l'étude, de la méditation, de la vie personnelle et intérieure, de la prière que seul Dieu voit dans le secret. »

23 - Que deviendra notre monde s'il ne recherche pas des espaces de silence ? Le repos intérieur et l'harmonie ne peuvent découler que du silence. Sans lui, la vie n'existe pas. Les plus grands mystères du monde naissent et se déploient dans le silence. Comment la nature se développe-t-elle ? Dans le plus grand silence. Un arbre pousse dans le silence, et les sources d'eau coulent d'abord dans le silence de la terre. Le soleil qui se lève sur la terre nous réchauffe, étincelant et grandiose, dans le silence. L'extraordinaire est toujours silencieux.
Dans le ventre de sa mère, l'enfant grandit en silence. Quand un nourrisson dore dans son berceau, ses parents aiment à le couver du regard en silence, pour ne pas le réveiller ; ce spectacle ne peut se contempler qu'en silence, dans l'émerveillement du mystère de l'homme en sa pureté originelle.

 

 

 

  • Résolution : Aujourd'hui, je veux attendre le secours de mon Père bien-aimé en me laissant inspirer de sa Parole. Je prends le temps de lire le texte de l'évangile de demain (dimanche Mc 9,2-10).

 


 

 


Prière à notre-Dame du silence

O Marie silencieuse, Toi qui as tout imaginé sans parler, au-delà de toute vision humaine, aide-moi à entrer dans le mystère du Christ doucement et en profondeur, comme un pèlerin brûlant de soif qui entre dans une grotte sombre au fond de laquelle il entend couler de l'eau paisiblement. Fais que, tout d'abord, je m'agenouille pour adorer. Et qu'ensuite, je touche le rocher avec confiance, pour entrer en toute sérénité dans le mystère. Enfin, fais que j’apaise ma soif dans l'eau de la Parole en silence comme Toi. Alors, ô Marie, le secret de ton Fils Crucifié me sera peut-être révélé dans son immensité infinie, et les images et les mots tomberont pour laisser la place uniquement à l'Infini. Amen


 

Sources utilisées pour le carême 2021

 

La force du silence, contre la dictature du bruit
du cardinal Robert Sarah, éditions Fayard

 

Le chemin du silence, manuel pour ceux qui cherchent le bonheur
de frère emiliano Antenucci, recteur du sanctuaire de Notre-Dame du silence en Italie. Editions du Carmel