Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Carême 2021 - Jour 22 : Libre de soi-même

 

Psaumes 81,9 : « Écoute, mon peuple ! Et je t'avertirai. Israël, puisses-tu m'écouter ! »

« La langue latine fait la distinction entre “tacere”, qui exprime une attitude passive (ne pas parler), et “silere” qui exprime au contraire une attitude active (faire silence). Le silence est une action : une activité de chaque moment de l'existence et, donc, de lutte. » Sabino Chialà, Silences

  

Lors d'un voyage à Assise dans mon enfance, devant le film de Zeffirelli, François et le chemin du soleil et en lisant les écrits franciscains, j'ai été fasciné par la liberté du frère François. Le détachement des choses, des lieux, des personnes (même charismatiques) et surtout du moi nous rend vraiment libres intérieurement.

La liberté est un don du Saint-Esprit et des enfants de Dieu. Être libres ne signifie pas être des affranchis et faire tout ce que nous aimons, mais donner tout notre cœur à la volonté de Dieu. Celui qui aime est libre de tout modèle et de toute règle ; il n'est pas bloqué par la peur, par le pessimisme, par l'égoïsme, par le conditionnement de ce que font les autres.

Dans beaucoup de religions, mais aussi dans la mystique chrétienne, la cause de toute « souffrance existentielle » est l'attachement aux choses, aux gens, à la volonté propre. Regardons le frère François qui se déshabille sur une place, laissant les vêtements du monde et endossant l'armure de la prière, de la pauvreté et de l'amour pour toutes les créatures. Il choisit la terre nue comme lit et le ciel étoilé comme toit, il vit dans la joie et la fraternité. Le poverello d'Assise a la liberté de parler avec le loup de Gubbio (qui, nous le savons, est un brigand) et de dialoguer avec le sultan musulman. Celui qui est libre est courageux, sincère, spontané, simple, authentique et vrai. Tous les anarchistes se croient libres, mais mis au poste de commande, ils peuvent devenir de grands dictateurs.

La « frustration » arrive quand l'on ne choisit pas, chaque jour, le paradis ou l'enfer. Les saints vivaient déjà le Paradis sur cette terre dans l'aujourd'hui de Dieu : Frère François nous enseigne la joie dans un monde déprimé et submergé par la tristesse (qu'est le regard constamment tourné sur soi-même) ; il nous enseigne aussi à épouser Dame pauvreté, c'est-à-dire à rendre aux autres toutes les « richesses de dons » que le Seigneur nous a données.

Frère François enseigne la liberté chrétienne car il vit, déjà au Moyen Âge, les prémices de l'Église selon le pape François. Je termine par les paroles sur le pardon que celui-ci prononça à la Portioncule :

« Chers frères et sœurs, le pardon dont saint François s'est fait le « canal » ici à la Portioncule continue à générer le paradis  encore après huit siècles. En cette Année Sainte de la Miséricorde, il devient encore plus évident que le chemin du pardon peut vraiment renouveler l'Église et le monde. Offrir le témoignage de la miséricorde dans le monde d'aujourd'hui est une tâche à laquelle personne d'entre nous ne peut se soustraire. Je le répète : offrir le témoignage de la miséricorde dans le monde d'aujourd'hui est une tâche à laquelle personne d'entre nous ne peut se soustraire. Le monde a besoin de pardon ; trop de personnes vivent enfermées dans la rancœur et couvent la haine, parce qu'incapables de pardon, ruinant leur propre vie et celle d'autrui au lieu de trouver la joie de la sérénité et de la paix. Demandons à saint François d'Assise d'intercéder pour nous, afin que nous ne renoncions jamais à être d'humbles signes de pardon et des instruments de miséricorde. » (Méditation dans la Basilique Sainte­Marie-des-Anges, 4 août 2016).

 


 

POUR PRIER : Pour demander la guérison intérieure du P. Emiliano Tarif (cliquer pour déployer)

Père de bonté, Père d'amour, je Te bénis, je Te loue et je Te remercie parce que c'est par amour que Tu nous as donné Jésus. Merci, Père, parce qu'à la lumière de l'Esprit Saint, nous comprenons que Jésus est lumière et vérité, le Bon Pasteur, venu pour que nous ayons la vie et que nous l'ayons en abondance.
Aujourd'hui, Père, je veux me présenter devant Toi comme ton fils. Tu me connais par mon nom. Tourne ton regard de Père sur ma vie. Tu connais mon cœur et les blessures de ma vie.
Tu sais tout ce que j'aurais voulu faire et que je n'ai pas fait ; le mal que j'ai fait et celui que m'ont fait les autres. Tu connais mes limites, mes erreurs et mes péchés.
Tu connais mes troubles et mes complexes.
Aujourd'hui, Père, je Te demande, par l'amour qui t'unit à ton Fils Jésus-Christ, de répandre en moi ton Esprit Saint, pour que la chaleur de ton amour salvifique pénètre au plus intime de mon cœur. Toi qui guéris les cœurs brisés et panses toute blessure, guéris, en cet instant, mon âme, mon esprit, ma mémoire et tout mon être.
Entre en moi, Seigneur Jésus, comme tu es entré là où se tenaient tes disciples apeurés.
Tu es apparu au milieu d'eux et Tu leur as dit : « la paix soit avec vous ! » Entre dans mon cœur et donne-moi la paix ; remplis-moi d'amour. Nous savons que l'amour chasse la peur.
Passe dans ma vie et guéris mon cœur. Nous savons, Seigneur Jésus, que Tu le fais toujours quand nous Te le demandons ; et moi je Te le demande avec Marie, notre Mère, qui était aux noces de Cana. Et lorsque le vin est venu à manquer, Tu as répondu à son désir en changeant l'eau en vin. Change aussi mon cœur et donne-moi un cœur généreux, un cœur humble et plein de bonté, un cœur nouveau. Fais surgir en moi les fruits de ta présence. Donne-­moi les fruits de ton Esprit, qui sont amour, paix et joie. Que descende sur moi l'esprit des Béatitudes, pour que je puisse goûter et chercher Dieu chaque jour, en vivant sans complexes et sans troubles avec les autres, avec ma famille et mes frères.
Je Te rends grâce, ô Père, pour ce que Tu accomplis aujourd'hui dans ma vie.
Je Te remercie de tout mon cœur, parce que Tu me guéris, me délivres, et parce qu'en brisant mes chaines, Tu me rends libre. Merci, Seigneur Jésus, parce que je suis le temple de ton Esprit et ce temple ne peut plus se détruire puisqu'il est la maison de Dieu.
Je Te remercie, Esprit Saint, pour la foi, pour l'amour que tu as mis en mon cœur.
Béni et loué sois-Tu, ô Seigneur. Amen.

  


 

1. Cal Robert Sarah* - La force du silence (cliquer pour déployer)

153 - Le frère carme Philippe de Jésus-Marie écrit encore : « Il faut donc pendant le temps de la prière renoncer absolument à prendre en marche ces trains ou ces bateaux qui passent. Pour cela, il est capital de ne pas nous identifier à ces pensées, mais de prendre au contraire conscience qu'elles nous arrivent, qu'elles ne sont pas nous, qu'elles se déploient sur la toile de fond de notre silence intérieur. C'est là que nous rencontrerons Dieu. [ ... ] Tout ce qu'il nous demande devant Lui, c'est de demeurer dans ce silence qui est la plus belle de coutes les louanges que nous puissions lui adresser. »

Nous sommes tous dans « ces trains ou ces bateaux qui passent ». Souvent, nous entrons dans les chapelles et les églises avec les trains et les bateaux. Il se peut même que nous n'ayons pas une grande conscience du bruit que nous traînons à notre suite dans la maison de Dieu.

154 - Je sais qu'il est très difficile de se défaire des multiples problèmes qui peuvent nous assaillir et troubler notre silence. Comment demander à une mère dont un enfant est gravement malade de tenir à distance toutes les pensées douloureuses qui l'assaillent en permanence ? Comment demander à un homme qui vient de perdre son épouse, emportée par une longue maladie, de quitter le voile de tristesse qui brise son cœur, pour retrouver une certaine qualité de silence ?

Mais si le quotidien le plus difficile existe, Dieu n'en reste pas moins présent en chacun de nous. Il est un Dieu patient, fidèle et miséricordieux, qui attend inlassablement. Le plus dur est probablement de rentrer en nous-mêmes, de faire silence, de se tourner vers le Père, de nous repentir et de dire : « Combien de mercenaires de mon Père ont du pain en surabondance, et moi je suis ici à périr de faim ! Je veux partir, aller vers mon Père et lui dire : "Père, j'ai péché contre le Ciel et contre toi ; je ne mérite plus d'être appelé ton fils ; traite-moi comme l'un de tes mercenaires." Il partit donc et s'en alla vers son père » (Lc 15, 17-20). La marche vers le ciel consiste à retrouver notre intériorité silencieuse où Dieu réside et nous attend en scrutant l'horizon.

 

23 - Que deviendra notre monde s'il ne recherche pas des espaces de silence ? Le repos intérieur et l'harmonie ne peuvent découler que du silence. Sans lui, la vie n'existe pas. Les plus grands mystères du monde naissent et se déploient dans le silence. Comment la nature se développe-t-elle ? Dans le plus grand silence. Un arbre pousse dans le silence, et les sources d'eau coulent d'abord dans le silence de la terre. Le soleil qui se lève sur la terre nous réchauffe, étincelant et grandiose, dans le silence. L'extraordinaire est toujours silencieux.
Dans le ventre de sa mère, l'enfant grandit en silence. Quand un nourrisson dore dans son berceau, ses parents aiment à le couver du regard en silence, pour ne pas le réveiller ; ce spectacle ne peut se contempler qu'en silence, dans l'émerveillement du mystère de l'homme en sa pureté originelle.

 

 

 

  • Résolution : Mon âme aspire à respirer au seuil du Royaume de Jésus. Je vais faire le jeûne de paradis artificiels de ce monde : télévision, informations, tabac, café…

 


 

 


Prière à notre-Dame du silence

O Marie silencieuse, Toi qui as tout imaginé sans parler, au-delà de toute vision humaine, aide-moi à entrer dans le mystère du Christ doucement et en profondeur, comme un pèlerin brûlant de soif qui entre dans une grotte sombre au fond de laquelle il entend couler de l'eau paisiblement. Fais que, tout d'abord, je m'agenouille pour adorer. Et qu'ensuite, je touche le rocher avec confiance, pour entrer en toute sérénité dans le mystère. Enfin, fais que j’apaise ma soif dans l'eau de la Parole en silence comme Toi. Alors, ô Marie, le secret de ton Fils Crucifié me sera peut-être révélé dans son immensité infinie, et les images et les mots tomberont pour laisser la place uniquement à l'Infini. Amen


 

*Sources utilisées pour le carême 2021

 

La force du silence, contre la dictature du bruit
du cardinal Robert Sarah, éditions Fayard

 

Le chemin du silence, manuel pour ceux qui cherchent le bonheur
de frère Emiliano Antenucci, recteur du sanctuaire de Notre-Dame du silence en Italie. Editions du Carmel