Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Carême 2021 - Jour 27 : Le silence de saint Joseph

 

Esaïe 41,1 : « Iles, faites silence pour m'écouter ! Que les peuples raniment leur force, Qu'ils avancent, et qu'ils parlent ! Approchons pour plaider ensemble. »

« Ne crains pas, Joseph, de prendre chez toi Marie ton épouse »

Méditation extrait du couvent des Dominicains de Toulouse, fr. Joseh-Marie Caprasse

Non, Joseph n’est pas de trop dans le mystère de l’Incarnation. Son mariage virginal avec Marie est comme l’écrin accueillant l’Emmanuel, comme un voile enveloppant le mystère de l’Incarnation - comme le voile du Saint des saints ou encore le voile du silence qui drape un cœur mystérieusement à l’écoute de Dieu. N’est-il pas ainsi drapé de silence le cœur de Joseph dont l’Évangile ne nous rapporte aucune parole mais seulement son écoute et son obéissance à la Parole de Dieu ? Ce silence de Joseph a frappé saint Jérôme qui commente ainsi le choix de Joseph de répudier Marie en secret : « Joseph connaissant la vertu de Marie enveloppe de silence ce dont il ignorait le mystère »…

Joseph ne parle pas mais son enseignement est clair, il nous apprend par sa vie cachée à Nazareth l’humilité qui est la vraie grandeur : non la grandeur clinquante qui fait du bruit, non celle qui recherche la gloriole sous les feux des projecteurs, mais celle qui est faite de service de Dieu et du prochain, celle qui ne paraît pas forcément aux yeux des hommes mais que Dieu connaît. Joseph nous apprend la grandeur d’un travail qui peut être monotone, comme de travailler le bois dans un atelier de charpentier, mais qui est aussi joyeux et fécond parce que réalisé par amour.

N’est-ce pas intéressant de constater que Joseph, qui entretint une relation continuelle avec Jésus et Marie, nous est présenté dans l’Évangile comme silencieux ? Notre vie chrétienne, vie de relation à Jésus et Marie, a besoin de moments de silence. Dans les écrits de sœur Faustine, Jésus dit à la religieuse polonaise : « Tâche de vivre recueillie, pour que tu entendes ma voix qui est si basse que seules les âmes recueillies peuvent l’entendre. »

Silence de Joseph, mais aussi courage de Joseph. Ce courage transparait de multiple fois dans sa vie : au moment où il perçoit les premiers signes de la maternité mystérieuse de Marie ; au moment de répondre à sa vocation de père virginal du Sauveur ; à Bethleem lorsqu’il cherche un endroit pour la venue au monde de notre Dieu ; à Jérusalem où il entend qu’un glaive de douleur transpercera le cœur de Marie. Courage de Joseph lors de la fuite en Égypte ou lors de la perte de l’Enfant à Jérusalem. Silence et courage sont d’ailleurs liés : « Dans le silence et l’espérance sera votre force », nous dit le livre d’Isaïe.

Silence, force, enfin douceur. Joseph accueille chez lui avec une tendresse respectueuse Marie et l’Enfant qu’elle porte en elle, dont Dieu lui a révélé le mystère. Tendresse de Joseph qui prend soin de la vie et de l’éducation de Jésus avec Marie. Cette tendresse respectueuse n’est pas non plus sans lien avec le silence. Le silence est respect, il permet l’écoute de l’autre et la crainte filiale, l’adoration de Dieu. Il nous éloigne du tumulte de passions véhémentes. Le silence est douceur, il permet notre repos, et nous donne de savourer la beauté : celle de Dieu, celle de la vérité, celle d’une belle musique, celle d’une belle église ou d’un beau cloître (comme celui des Jacobins). Ce doux silence fait murir en nous la réflexion et les paroles pleines de bonté.

Saint Joseph, enseigne-nous comme tu as enseigné Jésus. Apprends-nous l’estime de l’humilité, du silence, de la retraite, apprends-nous a vivre en relation continuelle avec Jésus et Marie.

 


 

 POUR PRIER : Prières à saint Joseph

O glorieux saint Joseph, notre très aimé protecteur, étendez avec amour sur nous et sur tous ceux qui nous sont chers, votre paternelle protection. Etendez-la, nous vous en conjurons, sur cette maison, vous dont la puissance sur le cœur de Jésus sait rendre possible les choses impossibles. Pourvoyez à nos urgents besoins. Ouvrez vos yeux de père sur les intérêts spirituels et matériels de vos enfants ; venez-nous en aide dans nos craintes, dans nos angoisses, dans nos égarements, dans nos douleurs, dans nos maladies. Eloignez de nous les périls qui nous menacent ; secourez-nous dans nos difficultés ; prenez sous votre protection nos corps et nos biens, comme aussi les affaires importantes et difficiles que nous vous recommandons. Montrez enfin comme vous êtes bon pour ceux qui vous invoquent et qui veulent vous rester toujours fidèles. O saint Joseph, obtenez-nous une vie pure, une vertu sans tache. O saint Joseph, avocat des causes difficiles et désespérées, intercédez pour nous. Saint Joseph, protecteur des mourants, par votre trépas entre Jésus et Marie, priez pour nous maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Je vous salue, Joseph, vous que la grâce divine a comblé. Le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux. Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l'Enfant divin de votre virginale Epouse, est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous dans nos soucis de famille, de santé et de travail jusqu'à nos derniers jours et daignez nous secourir à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il.

 


 

1. Cal Robert Sarah* - La force du silence (cliquer pour déployer)

Dans L'Humble Présence, Maurice Zundel affirmait qu'« il n'y a que le silence qui révèle les abîmes de la vie ». Les grandes œuvres de Dieu sont le fruit du silence. Dieu seul en est témoin et avec Lui, ceux qui voient de l'intérieur, qui font silence et vivent de la présence du Verbe silencieux, comme la Vierge Marie. Pour Zundel, Marie se fait disciple du Verbe : « Elle écoute, elle adhère, elle se donne, elle se perd dans ses abîmes. Toutes les fibres de son être retentissent de cet appel : « Fais-moi entendre ta voix » (Cant 2, 14). Marie donne audience au Verbe silencieux. Sa chair alors peut devenir le berceau de l'Éternelle Parole [ ... ]. En elle, tout homme se voir appelé à la même destinée : il devient une demeure de Dieu, du Verbe silencieux. Car s'il est vrai que Dieu n'a créé la nature humaine pour rien d'autre que pour recevoir d'elle la Mère dont il avait besoin pour naître, tour homme est appelé, par l'accueil silencieux du Verbe, à devenir le Temple du Verbe, la "Basilique du silence". »

217 - En fait, Marie est si silencieuse que les évangélistes parlent peu de la Mère de Dieu. Elle est entièrement absorbée par la contemplation, l'adoration et la prière. Elle se cache en son Fils, elle n'existe que pour son Fils. Elle disparaît dans son Fils. 

23 - Que deviendra notre monde s'il ne recherche pas des espaces de silence ? Le repos intérieur et l'harmonie ne peuvent découler que du silence. Sans lui, la vie n'existe pas. Les plus grands mystères du monde naissent et se déploient dans le silence. Comment la nature se développe-t-elle ? Dans le plus grand silence. Un arbre pousse dans le silence, et les sources d'eau coulent d'abord dans le silence de la terre. Le soleil qui se lève sur la terre nous réchauffe, étincelant et grandiose, dans le silence. L'extraordinaire est toujours silencieux.
Dans le ventre de sa mère, l'enfant grandit en silence. Quand un nourrisson dore dans son berceau, ses parents aiment à le couver du regard en silence, pour ne pas le réveiller ; ce spectacle ne peut se contempler qu'en silence, dans l'émerveillement du mystère de l'homme en sa pureté originelle.

 

 

 

  • Résolution : Aujourd'hui je fête saint Joseph et j'essaie de mieux le connaître en lisant un texte ou une prière. Je prend un petit temps en silence en laissant toute la place à saint Joseph...

 


 

 


Prière à notre-Dame du silence

O Marie silencieuse, Toi qui as tout imaginé sans parler, au-delà de toute vision humaine, aide-moi à entrer dans le mystère du Christ doucement et en profondeur, comme un pèlerin brûlant de soif qui entre dans une grotte sombre au fond de laquelle il entend couler de l'eau paisiblement. Fais que, tout d'abord, je m'agenouille pour adorer. Et qu'ensuite, je touche le rocher avec confiance, pour entrer en toute sérénité dans le mystère. Enfin, fais que j’apaise ma soif dans l'eau de la Parole en silence comme Toi. Alors, ô Marie, le secret de ton Fils Crucifié me sera peut-être révélé dans son immensité infinie, et les images et les mots tomberont pour laisser la place uniquement à l'Infini. Amen


 

*Sources utilisées pour le carême 2021

 

La force du silence, contre la dictature du bruit
du cardinal Robert Sarah, éditions Fayard

 

Le chemin du silence, manuel pour ceux qui cherchent le bonheur
de frère Emiliano Antenucci, recteur du sanctuaire de Notre-Dame du silence en Italie. Editions du Carmel