Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Carême 2021 - Jour 3 : Le silence du cœur

 

Benoît XVI« Notre époque ne favorise pas le recueillement et l’on peut même avoir parfois l’impression qu’il existe une peur de se détacher, même pour un instant, du fleuve de paroles et d’images qui marquent et remplissent les journées. […] Les mystères du Christ sont liés au silence ; par lui seul, la Parole peut faire en nous sa demeure. » (7-03-2012)

« Le vrai silence n'est établi que dans un cœur pur, dans un cœur devenu semblable au cœur de Dieu, c'est pourquoi un cœur pur peut garder un silence complet même s'il est plongé au milieu de toutes sortes d'activités, car il n’y a plus de dissonance entre lui et Dieu. » Un chartreux

 

Dans la maison du cœur (Frère Emiliano)*

Nous entrons dans notre cellule, conscients d'entrer presque dans la même maison où s'est déroulé l'événement inédit de l'Incarnation ; c'est comme si Marie elle-même nous y introduisait.

Nous nous retrouvons dans la splendeur de l’Annonciation. Quelle sobriété absolue, ici, maintenant ! Le premier pas vers l'art du silence consiste à rester dans la maison. Rester à l'intérieur, vivre en nous-mêmes comme si nous étions toujours en présence du Seigneur. C'est peut-être pour cette raison que Marie est agenouillée ici, non pas assise. Elle s'incline devant I'Ange, au moment même où elle dit : « Me voici ! »·

Pour que cela se réalise, en Marie et en nous, il nous faut descendre dans les abîmes du cœur et méditer toutes les paroles du Seigneur dans le silence du cœur. Il faut rester dans la maison du cœur comme en cellule. C'est peut-être pour cette raison que la porte à moitié cachée du lieu où Marie se trouve et l'arcade esquissée, à peine visible, sont bloquées par saint Pierre le martyr qui invite à la prière. Comme les anciens moines, il nous dit aussi : « Reste dans ta cellule et elle t'apprendra tout ».

 
Le silence du cœur
Le cœur humain est inquiet et instable jusqu'à ce qu'il repose en Dieu seul. Pascal, philosophe, avait raison : tout le problème du malheur de l'homme réside dans l'incapacité à rester tranquillement dans une pièce ; à cela, les moines ajoutent : « Reste dans ta cellule et elle t'apprendra tout ».

Elisabeth de la Trinité : « Ô mon Christ aimé crucifié par amour, je voudrais être une épouse pour votre Cœur, je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer... jusqu'à en mourir ! Mais je sens mon impuissance et je vous demande de me « revêtir de vous-même », d'identifier mon âme à tous les mouvements de votre âme, de me submerger, de m'envahir, de vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de votre Vie. Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur. Ô verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter, je veux me faire tout enseignable, afin d'apprendre tout de vous. Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière ; ô mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement ».

Dans Douze degrés de silence, sœur Marie-Aimée de Jésus dit de se tenir ainsi devant la Présence : la « lampe allumée sans bruit devant le tabernacle » ou comme « l'encens qui monte silencieusement jusqu'au trône du Sauveur ».
Chacun de nous doit surveiller son désir de satisfactions contraires à la volonté de Dieu (plaisirs, préférences, sympathies particulières). Il se produit ce qu'Ignace de Loyola appelle « l'indifférence de la volonté » : on se détache des amours de la scène de ce monde qui passe pour n'être attaché qu'aux « applaudissements » de l’Amant par excellence, le Christ crucifié, mort et ressuscité pour moi.

 

1. Cal Robert Sarah - La force du silence (cliquer pour déployer)

66 - Dans ses Discours ascétiques, Isaac le Syrien écrivait : « Aime le silence plus que tout. Car il te donne de porter le fruit. La langue est incapable de l'expliquer. Efforçons-nous d'abord de nous taire. C'est par le silence que va naître en nous ce qui y conduira. Si tu agis ainsi, je ne saurais te dire quelle lumière se lèvera sur toi. [ ... ] Grand est l'homme qui dans la patience de ses membres s'est merveilleusement habitué à n'être plus qu'à l'intérieur de son âme. Si tu mets sur le plateau d'une balance toutes les œuvres de la vie monastique, et sur l'autre le silence, tu verras que celui-ci pèse plus lourd. »
Dans le silence, l'homme ne conquiert sa noblesse et sa grandeur que s'il est à genoux pour écouter et adorer Dieu. C'est dans le silence de l'abaissement et de l'anéantissement de soi, en faisant taire le tumulte de la chair, en réussissant à dompter les images bruyantes, en tenant à distance les songes, l'imagination et les fracas d'un monde toujours en tourbillon, pour se purifier de tout ce qui ruine l'âme et l'éloigne de la contemplation, que l'homme se rend capable de regarder et d'aimer Dieu. Plotin écrivait déjà dans les Ennéades 1 : « Pour s'élever à la contemplation de l'âme universelle, l'âme doit en être digne par sa noblesse, s'être affranchie de l'erreur et s'être dérobée aux objets qui fascinent les regards des âmes vulgaires, être plongée dans un recueillement profond, faire taire autour d'elle, non seulement l'agitation du corps qui l'enveloppe et le tumulte des sensations, mais encore tour ce qui l'entoure. Que tout se taise donc, et la terre et la mer et l'air et le ciel même. »

1. Les Ennéades sont un ensemble de courts traités, rédigés en grec par Plotin à partir de 254 jusqu'à sa mort en 270 ap. J.-C. Cette collection d'écrits contient la totalité de la philosophie de Plotin ; elle constitue sa seule et unique œuvre et elle nous est parvenue en intégralité.

 

 

  • Résolution : Pendant ce carême, j’apprête ma chambre intérieure par la charité concrète qui élargit le cœur, par la lecture et la méditation de la parole de Dieu et par la pénitence. Je prévois le bon moment pour prier, un moment où je ne risque pas d’être tenté par d’autres activités ou sollicité par la famille ou les amis. 

 


 

 


Prière à notre-Dame du silence

O Marie silencieuse, Toi qui as tout imaginé sans parler, au-delà de toute vision humaine, aide-moi à entrer dans le mystère du Christ doucement et en profondeur, comme un pèlerin brûlant de soif qui entre dans une grotte sombre au fond de laquelle il entend couler de l'eau paisiblement. Fais que, tout d'abord, je m'agenouille pour adorer. Et qu'ensuite, je touche le rocher avec confiance, pour entrer en toute sérénité dans le mystère. Enfin, fais que j’apaise ma soif dans l'eau de la Parole en silence comme Toi. Alors, ô Marie, le secret de ton Fils Crucifié me sera peut-être révélé dans son immensité infinie, et les images et les mots tomberont pour laisser la place uniquement à l'Infini. Amen


 

Sources utilisées pour le carême 2021

 

La force du silence, contre la dictature du bruit
du cardinal Robert Sarah, éditions Fayard

 

Le chemin du silence, manuel pour ceux qui cherchent le bonheur
de frère emiliano Antenucci, recteur du sanctuaire de Notre-Dame du silence en Italie. Editions du Carmel