Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Les deux messages donnés à Garabandal

Le premier message formel :

Le 4 juillet 1961, Notre Dame donna aux enfants ce qui fut connu par la suite comme le "premier Message de Garabandal". La Vierge Marie leur dit de ne le publier que le 18 octobre. Ce jour est la fête de saint Luc, l'évangéliste de l'enfance de Jésus, de la tendresse et de la miséricorde de Dieu. Ne pourrions-nous pas percevoir ici l'harmonie profonde de toute "L'histoire de Garabandal" avec l'évangile de St Luc ?
Ce 18 octobre 1961, les petites publièrent pour le monde ce premier message de Notre Dame : 

« Nous devons faire beaucoup de sacrifices, faire beaucoup pénitence et visiter fréquemment le Saint Sacrement. Mais, avant tout, nous devons mener une vie bonne. Si nous ne le faisons pas, il nous viendra un châtiment. La coupe se remplit et si nous ne changeons pas, un très grand châtiment nous viendra. »

Le deuxième message formel :

Le 8 décembre est la fête de Conchita, elle porte en réalité le nom de l'Immaculée Conception. Conchita n'est en effet que le diminutif espagnol de Marie de la Conception L’apparition du 8 décembre 1964 fut très importante.
Ce jour-là, Notre Dame du Carmel lui annonça que le 18 juin 1965, elle reverrait saint Michel. Cette annonce prophétique, datant de plus de six mois, se réalisa à la lettre. Et ce fut le deuxième message donné par l'intermédiaire du grand archange saint Michel.

« Comme on n'a pas accompli mon message du 18 octobre, je vous avise que celui-ci est le dernier. Auparavant, la coupe se remplissait ; maintenant, elle déborde. 
Beaucoup de cardinaux, d'évêques et de prêtres vont par le chemin de la perdition et entraînent avec eux beaucoup d'âmes. 
On donne de moins en moins d'importance à l'Eucharistie. 
Nous devons éviter par nos efforts la colère de Dieu sur nous. Si vous lui demandez sincèrement pardon, II vous pardonnera. Moi, votre Mère, par l'intercession de l'archange saint Michel, je vous demande de vous amender. 
Vous voici aux temps des derniers avertissements. Je vous aime beaucoup et je ne veux pas votre condamnation. Priez-nous sincèrement et nous vous exaucerons. Il faut vous sacrifier plus. Pensez à la Passion de Jésus. »

La dernière apparition eut lieu aux Pins, à la sortie du village, le 13 novembre 1965. C'est à cette occasion, qu'au cours d'une conversation extrêmement émouvante pour nous, notre Mère du Ciel dit à Conchita les paroles que voici: « Parle-moi donc de mes enfants de la Terre. Je les aime tant, Je les garde sous mon manteau. »