Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Neuvaine à Marie, Reine des Cœurs, Marie, Reine du monde, Marie, Reine de l’univers

Neuvaine à Marie, Reine des Cœurs, Marie, Reine du monde,  Marie, Reine de l’univers

Du 13 au 22 août  - Fête de Marie Reine 

Introduction

Marie, Reine des Cœurs, c’est l'histoire d'Emma Curotte, disciple de saint Louis-Marie Grignion de Montfort.

Sa mission débuta en 1930, lorsqu’elle reçut  des messages de la Vierge Marie qui lui demandait si elle voulait bien accepter la mission qu’elle s'apprêtait à lui confier. 

Dans cette mission,  Marie lui demande de diffuser universellement la dévotion «Tout à Jésus par Marie» de Louis-Marie Grignion de Montfort.

Marie, Reine des Cœurs, c’est aussi l'histoire du Sanctuaire qu'Emma Curotte a fondé, qui porte aujourd'hui le nom de Centre marial Marie Reine des Cœurs, à Chertsey à Québec.

Ce sanctuaire a été confié à la mort de la messagère au Père Eusèbe-Marie Ménard, fondateur de la Société des Pères des Saints Apôtres.

Marie, c’est enfin la Reine du monde et de l’univers, que nous allons prier pendant neuf jours. Jésus partage sa royauté universelle du ciel, avec celle qui a tout partagé avec lui sur la terre.

Voilà pourquoi Marie est Reine du ciel et de la terre. Dans les litanies de Lorette on l’appelle : Reine des Anges, Reine des Patriarches, Reine des Prophètes, Reine des Apôtres, Reine des Martyrs, Reine des Confesseurs, Reine des Vierges, Reine de tous les Saints, Reine conçue sans le péché originel, Reine élevée aux Cieux, Reine du très Saint Rosaire, Reine de la paix.

Etoile Notre Dame vous propose ces neuf jours de prières, pour redécouvrir pourquoi il est si important de prier Marie.

Prières quotidiennes

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Je crois en Dieu

Prière à l’Esprit Saint

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs, et envoie du haut du ciel, un rayon de ta lumière.

Viens en nous, Père des pauvres, viens, dispensateur des dons,

viens, lumière en nos cœurs.

Consolateur souverain, Hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ; dans la fièvre, la fraîcheur ; dans les pleurs, le réconfort.

O lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime, le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, redresse ce qui est dévié.

A tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient, donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu, donne le salut final, donne la joie éternelle. Amen.

Prière à Marie, Reine des cœurs

O Marie, Reine des Cœurs, avocate des causes désespérées, Mère si pure, si compatissante, Mère du divin amour et pleine de lumière divine, je mets entre vos mains si tendres, les faveurs que nous attendons de vous aujourd'hui.

Regardez nos misères, nos cœurs, nos larmes, nos peines intérieures, nos souffrances.

Vous pouvez nous exaucer par les mérites de votre divin Fils, Jésus-Christ.

Exaucez-nous près de votre autel, où tous les jours vous donnez tant de preuves de votre puissance et amour pour la guérison de l'âme et du corps.

Nous espérons contre toute espérance. Demandez à Jésus notre guérison, notre pardon et notre persévérance finale.

O Marie, Reine des Cœurs, guérissez-nous, nous avons confiance en vous. Amen.

Notre Père,  10 Je vous salue Marie, Gloire au Père 

Premier jour de la neuvaine - Pourquoi une telle haine du démon envers Marie ?

Genèse 3, 1-6: « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Eternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez pas et vous n'y toucherez pas, de peur que vous ne mouriez.

Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez pas; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea. »

Marie, est la nouvelle Eve. Le serpent, Satan, hait la Bienheureuse Vierge Marie qu’il a, depuis l’origine, méprisée.

Depuis deux millénaires, il fait tout ce qui est en son pouvoir pour décourager sa dévotion et inculquer la haine à son égard.

Avez-vous remarqué que ce sont les dévotions et dogmes mariaux qui suscitent les plus fortes réactions chez ceux qui rejettent l'Eglise ?

Même certains catholiques sont embarrassés par la dévotion envers la Sainte Vierge, arguant le fait que nous ne devrions pas être trop extrêmes dans cette vénération.

Peut-être que, vous aussi, vous vous êtes déjà demandé pourquoi l'Eglise tient l'Immaculée en si haute estime. Pourquoi Dieu a-t-il choisi de l'utiliser dans son œuvre de rédemption. Pourquoi une telle haine de Satan envers la Vierge, et pourquoi devrions-nous être ses serviteurs dévoués ?

Seigneur, sois béni, car tu as donné à la Vierge Marie un cœur sage et docile pour qu'elle accomplisse parfaitement ta volonté ; un cœur nouveau et doux, où tu pourrais graver la loi de l'Alliance nouvelle ; un cœur simple et pur, pour qu'elle puisse concevoir ton Fils en sa virginité et te voir à jamais ; un cœur ferme et vigilant pour supporter sans faiblir l'épée de douleur et attendre avec foi la résurrection de ton Fils.

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes

Deuxième jour de la neuvaine - Elle t'écrasera la tête

Genèse 3,15: « Le Seigneur Dieu dit à la femme : «Qu’as-tu fais là?»
La femme répondit : «Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé.» 
Alors, le Seigneur Dieu dit au serpent : «Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre la femme et toi, entre sa descendance et ta descendance : Sa descendance te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon.»

La scène se déroule dans le jardin d'Eden. Les personnages sont Dieu, le serpent, Adam et Eve.

 Le diable arbore un sourire narquois, triomphant. Il vient de séduire Eve et, à travers elle, Adam. Il peut être fier de lui. Il a réussi à gâcher l'œuvre de création de Dieu et à entraîner les êtres humains – pour qui Dieu a un amour tout particulier — dans la mort et la misère.
Dieu est alors apparu pour réparer les dégâts, lançant la malédiction tragique qui a surgi du péché, mais aussi pour proclamer la première allusion à l'Evangile et au destin du diable.
Dieu dit alors à Satan qu'il mangera de la terre tous les jours de sa vie. Il lui confie également une nouvelle qui le fait rentrer sous terre d'horreur : son ultime défaite viendra d'une femme. 

Je te salue, Vierge au cœur rempli de Dieu, épouse au cœur plein de tendresse, 
croyante au cœur plein d'espérance, mère au cœur plein d'amour. 
Tu es maintenant vivante au cœur de Dieu et présente à chacun de tes enfants. 
Sainte Marie, Mère de Dieu, je te confie mon cœur avec tout ce qu'il contient

de joie et de souffrance, de projets et de craintes.

Habite mon cœur, pour qu'il soit de plus en plus semblable au tien: 
rempli d'amour malgré l'indifférence, capable de pardon devant la méchanceté, 
plein de confiance au milieu des épreuves, passionné de Dieu au-delà de toute richesse. 
Fais naître Jésus en moi, comme il est né en toi et de toi.

Et à l'heure de la mort, sois présente à mes côtés, pour me conduire dans la paix à la maison de Notre Père. Amen. 

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes

Troisième jour de la neuvaine - A travers Marie, c'est Jésus qui écrase Satan

 Ap 21, 1-5 : « Moi, Jean, j’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et il n’y avait plus de mer.

Et j’ai vu descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, toute prête, comme une fiancée parée pour son époux.

Et j’ai entendu la voix puissante qui venait du Trône divin ; elle disait : «Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront son peuple, Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et il n’y aura plus de mort ; et il n’y aura plus de pleurs, de cris, ni de tristesse; car la première création aura disparu.» Alors celui qui siégeait sur le Trône déclara : «Voici que je fais toutes choses nouvelles.»

Actuellement, les spécialistes argumentent pour savoir si le pronom est masculin ou féminin : « Il » ou « elle » t'écrasera la tête ? Autrement dit, le pronom se réfère-t-il à la Vierge Marie ou à Jésus-Christ ?

Voici un secret : cela n'a pas d'importance. Car, à travers Marie, c'est Jésus qui écrase Satan. Elle est l'instrument de Jésus quand Celui-ci détruit son ancien ennemi.

 Avec cela à l'esprit, il est tout autant légitime de dire : « Il t'écrasera la tête » que de dire : « Elle t'écrasera la tête ». C'est un peu comme dire à un agresseur armé : « Un pas de plus et je vous tire dessus » ou « Un pas de plus et mon arme va vous mettre en pièces ». Les deux sont des déclarations tout autant véridiques l'une que l'autre.

Oui le Seigneur fait toutes choses nouvelles. Réjouissons-nous avec Judith de son œuvre de salut.

Cantique de Judith : « Exaltez le Seigneur, invoquez son nom. Je chanterai pour mon Dieu un chant nouveau. Seigneur, tu es glorieux, tu es grand, admirable de force, invincible.

Que ta création, tout entière, te serve! Tu dis, et elle existe. Tu envoies ton souffle : elle est créée. Si les bases des montagnes croulent dans les eaux, si les rochers, devant ta face, fondent comme cire, tu feras grâce à ceux qui te craignent. »

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes  

Quatrième jour de la neuvaine - La Sainte Vierge remplacera Satan au Ciel

Isaïe  61, 9-11: « Le Seigneur t’a comblée de joie : il est vivant, alléluia. 
Je tressaille, je tressaille à cause du Seigneur! Mon âme exulte à cause de mon Dieu!

Car il m’a vêtue des vêtements du salut, il m’a couverte du manteau de la justice,
comme le fiancé orné du diadème, la fiancée que parent ses joyaux.
Comme la terre, fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, 
le Seigneur Dieu fera germer la justice, et la louange devant toutes les nations.

Et les nations verront ta justice ; tous les rois verront ta gloire. 
On te nommera d’un nom nouveau que la bouche du Seigneur dictera.

Tu seras une couronne brillante dans la main du Seigneur, un diadème royal entre les doigts de ton Dieu. »

Ce cantique d’exaltation donne la raison profonde, pour laquelle Satan redoute à ce point d'être vaincu par Marie : la Sainte Vierge est sa remplaçante au ciel.

Lucifer était à l'origine la plus belle réalisation de Dieu. Il était la plus spectaculaire et la plus puissante de toutes ses créatures. Il était tellement magnifique qu'il a pensé qu'il pourrait être au-dessus de Dieu. 

La Vierge Marie elle, est la plus humble créature qui ait jamais existé. Et par grâce, Dieu a fait d'elle la plus exquise et la plus glorieuse de tout l'univers : le titre que revendiquait Satan. Marie a trouvé grâce auprès de Dieu. Sa confiance relie le ciel et la terre.

Marie, Mère de Dieu, apprends-nous à nous reconnaître aimés de Dieu. Merci de nous attirer vers le Christ pour qui tout est possible. 


O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes

Cinquième jour de la neuvaine - L'Immaculée est l'opposée de Satan

Luc 1, 39-56 : « En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth.

Or, quand Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Elisabeth fut remplie de l’Esprit Saint, et s’écria d’une voix forte : «Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car lorsque j’ai entendu tes paroles de salutation, l’enfant a tressailli d’allégresse au-dedans de moi. Heureuse, celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur.»  

Marie dit alors : «Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur. Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom ! Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides. Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race à jamais.»

Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois, puis elle s'en retourna chez elle. »

Ainsi, l'Immaculée est l'opposée de Satan. Elle le remplace et il le sait. Cet échange divin – Marie prenant la place de Satan – est révélé dans l'hymne de Marie, le Magnificat.

Marie est la porteuse d’espérance : en enfantant l’Espérance faite Homme, Jésus, Libérateur du Nouveau Peuple de Dieu.

Marie est l’espérance des apôtres, de nos ancêtres, des prêtres, des mères, des épouses, des souffrants, de l’Eglise, des pèlerins, des fondateurs et fondatrices.
Prenons la route qu’a prise Marie et marchons avec Elle pour vivre. Ainsi nous pourrons mieux accueillir le plan de Dieu (Annonciation), partager notre joie et notre charité (Visitation), donner Dieu au monde (Nativité), découvrir notre filiation divine (qui est ma Mère?), se faire ambassadeur du Christ (Cana), offrir son Fils (Passion et Eucharistie), vivre en ressuscité (Pâques), être rassuré et accompagné dans notre mission de témoigner de son Fils (Pentecôte).

Que Marie soit toujours notre espérance afin de réussir notre vie et la mission que le Christ nous a confiée.

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes 

Sixième jour de la neuvaine - Il s’est penché sur son humble servante 

Alors pourquoi être vaincu par Marie embête-t-il tellement le démon ? Pourquoi Dieu se sert-il de Marie pour le vaincre ?

En voici l'explication : « Il renverse les puissants de leur trône ! »

Le démon hait, il déteste profondément le fait que sa défaite ultime viendra d'une « humble servante ».

D'une certaine manière, son orgueil pourrait supporter d'être vaincu par Dieu Lui-même, qui est tout-puissant et omnipotent. Mais être écrasé par une petite femme de Nazareth ? La pensée est absolument humiliante et le rend fou. Car s'il y a une chose que la plus orgueilleuse des créatures déteste, c'est bien d'être humilié.

Dans le Magnificat, nous voyons le rôle de Marie dans le salut magnifiquement résumé :
​- L'humilité de Marie : « Il s’est penché sur son humble servante »

- L’œuvre merveilleuse de la grâce de Dieu en elle : « Le Puissant fit pour moi des merveilles, saint est son nom »

- La défaite de Satan : « Il disperse les superbes, Il renverse les puissants de leurs trônes»
- L'exaltation de Marie à la place de Satan : « Il élève les humbles »

« L'humble Servante du Seigneur » sut dire « oui » à la Parole reçue !

Marie est en visitation auprès de chacun de ses enfants, pour nous aider à écouter et à mettre en pratique la Parole de Dieu. Accueillons la présence toute proche de Marie notre Mère, elle nous apprend à vivre du Saint Esprit !

Saint Luc nous dit « Tous d'un même cœur étaient assidus à la prière avec quelques femmes, dont Marie mère de Jésus, et avec ses frères. »

Marie exerce aujourd’hui sa maternité à l'égard de la communauté des croyants, non seulement en priant afin d'obtenir pour l'Eglise les dons de l'Esprit Saint, nécessaires à sa formation et son avenir, mais également en éduquant les disciples du Seigneur à la communion constante avec Dieu ! 

Elle devient ainsi éducatrice à la prière, à la rencontre avec Dieu, afin que l'œuvre des pasteurs et des fidèles trouve toujours son commencement et sa motivation profonde dans le Seigneur.

 

Par l’intercession de Marie, répands ce même Esprit sur ton Eglise en prière. Donne à notre monde des ouvriers de l’Evangile, des missionnaires fidèles par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen. 

Prières quotidiennes

Septième jour de la neuvaine - Le « oui » de Marie à Dieu, a dénoué le nœud de la désobéissance d'Eve

Luc 1, 26-28 : « L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille, une vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’Ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » 
A cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. 
L’Ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il règnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.»

Marie dit à l’Ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je suis vierge ? »

L’Ange lui répondit : «L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi l’enfant qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu. Et voici qu’Elizabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse, et elle en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait : ‘la femme stérile’. Car rien n’est impossible à Dieu.»

Marie dit alors : «Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole.» Alors l’Ange la quitta. 

Le pire pour Satan est que celle qui l'a remplacé dans le Ciel n'est autre que la mère du Verbe éternel, Jésus-Christ, dont la Passion et la mort ont racheté l'humanité, celle que Satan cherche justement à détruire.

Le « oui » de Marie à Dieu a dénoué le nœud de la désobéissance d'Eve, ouvrant la voie à l'œuvre salvifique du Nouvel Adam. La faiblesse même d'Eve, que Satan a tant méprisée, a laissé la place à l'humble obéissance de Marie, une obéissance totale à la volonté de Dieu qui l'a rendue toute-puissante. Tel est le plan divin pour la défaite de son ennemi. Telle est l'humiliation de Satan et son destin.

Nous pouvons vraiment nous réjouir et dire avec la Parole de Dieu : Heureuse es-tu, Vierge Marie, Mère du Roi de l’univers ! Bienheureuse Vierge Marie ! Elle a enfanté le Roi de l’univers, elle règne avec lui dans la gloire du ciel. 


Ps 44 (45) : « Ecoute, ma fille, regarde et tends l’oreille ; oublie ton peuple et la maison de ton père : le roi sera séduit par ta beauté.

Heureuse es-tu, Vierge Marie, Mère du Roi de l’univers !

Fille de roi, elle est là, dans sa gloire, vêtue d’étoffes d’or ; 

On la conduit, toute parée, vers le roi.

Heureuse es-tu, Vierge Marie, Mère du Roi de l’univers !

Des jeunes filles, ses compagnes, lui font cortège ;

On les conduit parmi les chants de fête : elles entrent au palais du roi.

Heureuse es-tu, Vierge Marie, Mère du Roi de l’univers !

A la place de tes pères se lèveront tes fils ; sur toute la terre tu feras d’eux des princes. 
Que les peuples te rendent grâce, toujours, à jamais !

Heureuse es-tu, Vierge Marie, Mère du Roi de l’univers ! »

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes

Huitième jour de la neuvaine - Satan hait l'homme 

Ap 12, 1-6 : « Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement.

Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté.
Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. Et la femme s'enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. »

Au cas où vous ne le sauriez pas, Satan vous hait. Son amère envie lui inspire de détruire la création de Dieu, de l'entraîner dans l'abîme de l'enfer. Il n'aimerait rien d'autre pour vous — image qui portez Dieu – que vous le rejoigniez dans les flammes éternelles de l'étang de feu.
Mais n'ayez pas peur. L'antique serpent est impuissant face à la Vierge Immaculée, car dans le plan de Dieu, elle est l'instrument que Jésus va utiliser pour humilier Satan et le détruire.

Voulez-vous écraser la tête du démon dans votre vie ?  

Voulez-vous traverser en toute sécurité épreuves, tentations et tempêtes jusqu'à notre demeure éternelle ?

La réponse est simple : appelez Marie. Aimez-la, soyez son serviteur dévoué et son apôtre. Consacrez-vous totalement et complètement à elle, car rien de ce qui lui appartient ne sera perdu. « Vous être dévot, ô Sainte Vierge, est une arme de salut que Dieu donne à ceux qu'Il veut sauver », dit joliment saint Jean Damascène.

Prière de consécration

Comme le Père vous a choisie, ô Marie pour être son enfant immaculée, et la Mère de son Fils bien-aimé et de toute l'Eglise, dans une communion plénière à l'Esprit Saint, nous vous choisissons aujourd'hui comme Mère et Reine de toutes nos familles, de toute notre paroisse et nous vous consacrons notre âme et notre corps, toutes nos activités et tout ce qui nous appartient, sans exception.

Exercez sur chacun de nous, votre miséricorde la plus maternelle.

Apprenez-nous à aimer toujours plus le Père et son fils Jésus, et par eux, à nous aimer les uns les autres dans l'Esprit Saint, en nous découvrant toujours plus profondément dans la lumière de Jésus, en nous respectant mutuellement et en nous choisissant chaque jour dans un amour plus divin et plus simple.

O Marie, donnez à chacun de nous d'accomplir chaque jour, dans un don personnel, la volonté du Père, pour que toutes nos familles, toute notre paroisse témoignent au milieu du monde de l'amour de Jésus, victorieux du mal. Amen.

Marie Reine du monde, priez pour nous.

Prières quotidiennes

Neuvième jour de la neuvaine - Pourquoi nous devons d'autant plus aimer la Sainte Vierge ?

Satan sera écrasé par la femme qui fait trembler son cœur

Cantique 6, 9-10 : « Une seule est ma colombe, ma parfaite; Elle est l'unique de sa mère, La préférée de celle qui lui donna le jour. Les jeunes filles la voient, et la disent heureuse; Les reines et les concubines aussi, et elles la louent.

Qui est celle qui apparaît comme l'aurore, Belle comme la lune, pure comme le soleil, Mais terrible comme des troupes sous leurs bannières? »

Satan se déchaîne, provoquant autant de ravages qu'il le peut, parce qu'il sait que son temps est compté. Il a peur et il est en colère, car il sait qu'un jour, très proche, il sera écrasé par la femme qui fait trembler son cœur, la femme qui « surgit comme l'aurore, belle comme la lune, resplendissante comme le soleil, redoutable comme des bataillons .

Pour gagner la bataille contre Satan, entrons dans les bataillons de Marie et prions la belle prière que Marie révéla elle-même au père Cestac.

Le 13 janvier 1864, le vénérable père Louis Cestac (fondateur de la Congrégation des « Servantes de Marie », décédé en 1868), accoutumé aux bontés de la Très Sainte Vierge Marie, fut subitement frappé comme d’un rayon de clarté divine. Il vit des démons répandus sur la terre, y causant des ravages inexprimables.

En même temps, il eut une vision de la Très Sainte Vierge Marie. Cette bonne Mère lui dit qu’en effet les démons étaient déchaînés dans le monde, et que l’heure était venue de la prier comme Reine des Anges, et de lui demander d’envoyer les légions saintes pour combattre et terrasser les puissances de l’enfer.

« Ma Mère, dit le prêtre, vous qui êtes si bonne, ne pourriez-vous pas les envoyer sans qu’on vous le demande ?

  • Non, répondit la Très Sainte Vierge, la prière est une condition posée par Dieu même pour l’obtention des grâces
  • Eh bien ma Mère, reprit le prêtre, voudriez-vous m’enseigner vous-même comment il faut prier ? – Et il reçut de la Très Sainte Vierge Marie la prière : « Auguste Reine ».

Mon premier devoir, écrit l’abbé Cestac, fut de présenter cette prière à Mgr Lacroix, évêque de Bayonne, qui l’approuva. »

 

Auguste Reine des Cieux et Maîtresse des anges,
Vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan,
Envoyez vos légions célestes pour que sous vos ordres et par votre puissance,
elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace
et les refoulent dans l'abîme. 
« Qui est comme Dieu ? »
O bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance.
O divine Mère, envoyez les saints anges pour nous défendre et repousser loin de nous le cruel Ennemi.
Saints anges et archanges, défendez-nous, gardez-nous. 

O Marie, ma Mère et ma Reine, je me donne entièrement à vous. Je vous consacre ma liberté, ma volonté, mon cœur et tout mon être sans réserve.

Mère très aimante, puisque je vous appartiens, je vous prie de me garder et de me protéger comme votre propre bien. Amen.

Prières quotidiennes

Prière finale

Du fond de cette terre de larmes, où l’humanité souffrante se traîne péniblement, dans les remous d’une mer sans cesse agitée par le vent des passions, nous levons les yeux vers vous, ô Marie, Mère très aimée, pour puiser du réconfort dans la contemplation de votre gloire et pour vous saluer Reine et Maîtresse des cieux et de la terre, Notre Reine et Notre Dame.

Votre Royauté, nous voulons l’exalter avec une légitime fierté de fils et la reconnaître comme due à la suprême excellence de tout votre être, ô très douce et vraie Mère de Celui qui est Roi par droit propre, par héritage, par conquête.

Régnez, ô Notre Reine et Notre Dame, nous montrant le chemin de la sainteté, nous dirigeant et nous assistant, afin que nous ne nous en éloignions jamais.

Au plus haut des cieux, vous exercez votre Royauté sur les chœurs des anges qui vous acclament comme leur Souveraine, sur les légions des saints qui se réjouissent dans la contemplation de votre éclatante beauté; régnez donc aussi sur le genre humain tout entier, surtout en ouvrant le chemin de la foi à ceux qui ne connaissent pas encore votre divin Fils.

Régnez sur l’Eglise qui professe et fête votre suave domination et qui recourt à vous comme à un sûr refuge au milieu des calamités de notre temps.

Régnez spécialement sur cette portion de l’Église qui est persécutée et opprimée, lui donnant la force pour supporter les adversités, la constance pour ne pas plier sous les injustes pressions, la lumière pour ne pas tomber dans les embûches de l’ennemi, la fermeté pour résister aux attaques ouvertes, et, à chaque instant, une inébranlable fidélité à votre royaume.

Régnez sur les intelligences, afin qu’elles ne recherchent que la vérité; sur les volontés, afin qu’elles ne suivent que le bien ; sur les cœurs, afin qu’ils aiment uniquement ce que vous aimez vous-même.

Régnez sur les individus et sur les familles, comme sur les sociétés et les nations ; sur les assemblées des puissants, sur les conseils des sages, comme sur les aspirations des humbles.

Régnez sur les routes et sur les places publiques, dans les cités et les villages, dans les vallées et les montagnes, dans les airs, sur terre et sur mer ; et accueillez la prière de ceux qui savent que votre royaume est un royaume de miséricorde, où toute supplication est entendue, toute douleur réconfortée, toute infortune soulagée, toute infirmité guérie et où, comme sur un signe de vos très douces mains, la vie renaît souriante, de la mort elle-même.

Accordez-nous que ceux qui maintenant, dans toutes les parties du monde, vous acclament et vous reconnaissent Reine et Maîtresse puissent jouir un jour au ciel de la plénitude de votre royaume, dans la vision de votre divin Fils, qui vit et règne, avec le Père et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Amen. 

Litanies de la Royauté de Marie

Seigneur, ayez pitié.

Christ, ayez pitié.

Seigneur, ayez pitié.

 

Christ, écoutez-nous

Christ, exaucez-nous

 

Dieu le Père, ayez pitié de nous.

Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.

Dieu le Saint-Esprit, ayez pitié de nous.

Sainte Trinité, un seul Dieu, ayez pitié de nous.

 

Sainte Marie,                                                                                   priez pour nous.

Sainte Mère de Dieu, ...

Choisie comme la fille du Père, ...

Mère du Christ, ...

Gloire de l'Esprit Saint, ...

Vierge fille de Sion, ...

Vierge pauvre et humble, ...

Vierge douce et obéissante, ...

Servante du Seigneur, ...

Mère du Seigneur, ...

Soutien du Rédempteur, ...

Pleine de grâce, ...

Fontaine de la beauté, ...

Modèle de vertu, ...

Premier fruit de la rédemption, ...

Parfaite disciple du Christ, ...

Image de l'Eglise, ...

Femme enveloppée du soleil, ...

Femme couronnée d'étoiles, ...

Douce Dame, ...

Gracieuse Dame, ...

Notre-Dame, ...

Joie d'Israël, priez ...

Splendeur de L'Eglise, ...

Fierté de la race humaine, ...

Avocate de la grâce, ...

Temple de sainteté, ...

Reine de l'amour, ...

Reine de miséricorde, ...

Reine de la paix, ...

Reine des anges, ...

Reine des patriarches et des prophètes, ...

Reine des apôtres et des martyrs, ...

Reine des confesseurs et des vierges, ...

Reine de tous les saints, ...

Reine conçue sans le péché originel, ...

Reine des familles, ...

Reine du très saint rosaire, ...

Reine de toutes les nations, ...

Reine élevée au ciel, ...

Reine de toute la terre, ...

Reine des cieux, ...

Reine de l'univers, ...

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Prions

Dieu, vous nous avez donné la mère de votre Fils pour être notre Reine et notre Mère. Avec le soutien de ses prières, faites que nous parvenions à la joie dans le royaume des cieux. Nous Vous le demandons par le Christ notre Seigneur. Amen.

 

Le CD de la neuvaine est disponible à la librairie d’Etoile Notre Dame