Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Neuvaine de Notre-Dame de la Prière de l’Ile Bouchard

Neuvaine de Notre-Dame de la Prière de l’Ile Bouchard - A faire du 8 au 17 décembre

Novembre 1947. La révolution gronde en France. Le pays est au bord de l’abîme. Faillite économique due à une gestion calamiteuse de l’après-guerre ; impuissance des pouvoirs publics ; grèves à caractère insurrectionnel dans un climat international de guerre froide ; tout est prêt pour le Grand Soir que les communistes attendent en France depuis 1944.

« Le moment viendra où le danger sera grand, on croira tout perdu, là je serai avec vous, ayez confiance », avait dit la Très Sainte Vierge à la Rue du Bac, en 1830.

Que l’Immaculée soit intervenue en 1947 dans nos affaires politiques remet en cause l’agnosticisme de notre histoire officielle et le laïcisme bétonné de notre État républicain. Car les faits sont là. Les apparitions de l’Île-Bouchard, dont l’Église a permis le culte public et les pèlerinages, s’inscrivent dans la suite merveilleuse des interventions divines sur la France.

Le message de la Vierge Marie à l’Ile Bouchard est  centré sur la prière

La Vierge demande à quatre filettes de prier en priorité  pour la France « en grand danger », de fait ces jours-là au bord de la guerre civile. Dès le lendemain, à la surprise générale, la situation politique se détend et le chemin d’une paix nationale durable est retrouvé. Marie prie beaucoup avec les fillettes et les participants toujours plus nombreux, surtout le chapelet.

Elle leur apprend à prier, renouvelant en particulier leur manière de faire le signe de croix, lentement et majestueusement. A tel point qu’elle sera plus tard invoquée dans le sanctuaire sous le titre de « Notre Dame de la Prière ».

Marie insiste pour que l’on prie pour les pécheurs, présentant la croix de son chapelet à embrasser. Elle multiplie les gestes de tendresse maternelle à l’égard des fillettes, embrassant leur main, offrant la sienne à embrasser, embrassant aussi des bouquets de fleurs.

Elle demandera que le Je vous salue Marie soit chanté, ainsi que le Magnificat, qu’on prie l’invocation de la rue du Bac « O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

Elle demandera qu’une grotte soit construite avec sa statue et celle de l’archange Gabriel dans l’église saint Gilles où eurent lieu les apparitions.

Elle fera embrasser la croix de son chapelet par les enfants plusieurs fois.

Elle envoie le dimanche un vif rayon de soleil, totalement improbable ce jour-là, et visible de tous dans l’église. Les fillettes reprennent ensuite leur vie d’écolières. 

Depuis ces événements, un pèlerinage s’est spontanément créé sur les lieux, en particulier tous les 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception marquant le début des événements. Le 8 décembre 2001, Mgr Vingt-Trois, alors archevêque de Tours, autorise officiellement le culte public et les pèlerinages à Notre Dame de la Prière. Dès lors, le sanctuaire connaît un grand essor, sous l’impulsion des équipes de prêtres et de laïcs de la Communauté de l’Emmanel, à qui la paroisse/sanctuaire est confiée depuis 1998. 

Cette neuvaine nous fera connaître les messages principaux apportés par Notre-Dame de la Prière à l’Ile-Bouchard. Nous comprendrons alors la puissance d’intercession de Marie pour le bien de notre pays et de tous les pécheurs.

Prières quotidiennes 

Au nom du Père et du Fils et du Fils et du Saint-Esprit. Amen. 

Je crois en Dieu, Gloire au Père. 

Prière à l’Esprit-Saint : Et je demeure en vous de sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

Qui es-tu, douce lumière, qui me remplis 
et illumines les ténèbres de mon cœur ? 

Comme la main d’une mère, tu me conduis 
et, si tu me lâchais, je ne saurais faire un pas de plus.

Tu es l’espace enveloppant mon être et l’abritant en toi. 

Le rejetterais-tu, il coulerait à pic dans l’abîme du néant 
d’où tu le tiras pour l’élever vers la lumière. 

Toi, qui m’es plus proche que je ne le suis moi-même, 
qui m’es plus intérieur que mon propre cœur, 
et pourtant insaisissable, inconcevable, au-delà de tout nom, 
Saint-Esprit, éternel Amour ! 

Prière officielle à Notre-Dame de la Prière

Le 8 décembre 1999 André VINGT-TROIS, Archevêque de Tours

Notre-Dame de la Prière, Tu as accueilli dans la foi le message de l’ange Gabriel et tu es devenue la Mère de Jésus, le Fils Unique de Dieu.

Apprends-nous à prier pour grandir dans la foi.

A la Visitation, tu as exulté de joie par le Magnificat.

Apprends-nous à rendre grâce à Dieu.

A Cana, tu as prié le Christ pour qu’Il donne le vin des noces.

Apprends-nous à intercéder pour nos frères.

Debout au pied de la Croix, tu as souffert avec Jésus par amour pour les pécheurs. Apprends-nous à accueillir la miséricorde du Père.

A la Pentecôte, tu priais avec les Apôtres quand ils ont reçu la plénitude de l’Esprit-Saint.

Apprends-nous à demander l’Esprit pour témoigner de l’Évangile.

Tu es la Mère de l’Église et la Protectrice des Familles, Veille sur chacune de nos familles.

Apprends-nous à nous aimer avec fidélité.

Tu es la Mère de l’humanité et la Patronne de la France, ouvre notre pays aux dimensions universelles de l’amour de Dieu.

Apprends-nous à servir avec générosité.

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !

Notre-Dame de la Prière, apprenez-nous à prier !

Premier Jour de la neuvaine : Notre-Dame de la Prière

Prières quotidiennes 

Matthieu 21, 22 : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. »

La Vierge Marie apprend progressivement aux quatre fillettes et à la foule à prier : le signe de croix, lent et majestueux ; le Je vous salue Marie  récité ou chanté ; le chapelet peu à peu, l’invocation « O Marie conçue sans péché » ; le Magnificat. Marie a comme institué une véritable école de prière durant toute la semaine des évènements. L’adoration eucharistique est également mise en valeur quand la Vierge et l’ange s’effacent devant le Saint Sacrement exposé. Et la louange, avec le Magnificat brodé sur la robe de Marie et chanté à sa demande par la foule le dimanche. 

Notre-Dame de la Prière, ce n’est que par notre prière que vous pouvez réaliser vos plans de salut. Apprenez-nous la prière du cœur, comme les fillettes le firent pendant cette semaine bénie à l’Ile-Bouchard. 

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

L’Ile-Bouchard est avant tout un lieu de prière, notamment pour la famille et pour les familles, pour la France, pour les pécheurs. C’est un lieu où l’expérience de la prière est offerte à tous. Quelle est cette expérience ? On peut aisément toucher du doigt, dans cette petite église tourangelle, le fait que Dieu, la Vierge Marie et tous les saints s’occupent de nous. Nous ne sommes pas seuls ; nous ne sommes pas démunis ni abandonnés.

Deuxième Jour de la neuvaine : La tendresse d’une mère

Prières quotidiennes

Philippiens 1, 8-10 : « Car Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus Christ. Et ce que je demande dans mes prières, c'est que votre amour augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence pour le discernement des choses les meilleures, afin que vous soyez purs et irréprochables pour le jour de Christ. »

Marie se montre une mère très humaine et proche de ses enfants, soucieuse de leur témoigner bien concrètement sa tendresse. Elle embrasse la main des fillettes, donne sa main à embrasser. Elle leur sourit sans cesse, embrasse et bénit les bouquets de fleurs qu’elles lui offrent le dernier jour.

Notre-Dame de la Prière, Mère Céleste, votre douceur, votre amour nous attire, nous apaise. Venez, ô Maman du ciel, nous combler de votre présence.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Marie reprend aussi à son compte le nom que les fillettes lui ont spontanément attribué : « Je suis votre Maman du ciel ».

Troisième Jour de la neuvaine : la prière pour la France

Prières quotidiennes

Colossiens 4, 1-3 : « Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel. Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. Priez en même temps pour nous, afin que Dieu nous ouvre une porte pour la parole. »

Marie intervient avant tout pour sauver la France, ces jours-là « en grand danger » de guerre civile. A la prière des petits enfants, la situation se dénoue le mardi, la reprise du travail est effective le vendredi. Mais la France est toujours « en grand besoin », moral et spirituel : prier pour elle aujourd’hui reste une nécessité.

Notre-Dame de la Prière, Reine de la France, continuez à veiller sur la France, triomphez et régnez en France.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Plus largement, on vient aussi de plus en plus de l’étranger prier à Saint Gilles pour prier pour son propre pays.

Quatrième Jour de la neuvaine : la prière pour les pécheurs 

Prières quotidiennes 

Romains 12, 11-13 : « Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur. Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l'affliction. Persévérez dans la prière. Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l'hospitalité.  

Marie, Immaculée, demande, comme dans bien d’autres lieux d’apparition, que l’on prie pour les pécheurs. Elle indique qu’il faut pour cela également « faire des sacrifices » : pensons en particulier aux petits sacrifices quotidiens de notre orgueil, de nos énervements, de nos critiques. Elle propose aux fillettes d’embrasser la croix de son chapelet, geste par lequel elle nous invite à notre tour à accepter et à offrir nos épreuves ; en les associant au sacrifice de la Croix pour le salut du monde. Elle demande aussi à la foule le dernier jour de réciter une dizaine de chapelet les bras en croix.

Notre-Dame de la Prière, Mère des pécheurs, prenez pitié de nous si faibles, si lâches, si attirés par les tentations du démon. Aidez-nous, Sainte Vierge à nous tourner vers Jésus.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Entrer dans l’église de L’Ile-Bouchard, y formuler une simple oraison, y lever les yeux vers Notre-Dame de la Prière, c’est déjà une autre vie qui s’ouvre devant nous. Une vie qui n’est plus prisonnière des inévitables contraintes et peines du quotidien mais qui peut désormais goûter la joie d’un enfant auprès de sa mère. C’est parce qu’il se sait aimé sans conditions que l’enfant a une telle assurance auprès de celle qui lui a donné le jour.

Cinquième Jour de la neuvaine : Le bonheur dans les familles

Prières quotidiennes

Ephésiens 3, 15-17 : « Duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; afin d’être enracinés et fondés dans l'amour. » 

Marie déclare : « ». C’est un engagement personnel de sa part (« Je ») et une promesse pour l’avenir (l’emploi du futur). Aujourd’hui, plus encore qu’à l’époque, les personnes sont en quête d’un bonheur familial qui n’est plus évident ni naturel. Elles viennent à L’Île-Bouchard rechercher paix, consolation, guérisons, solutions auprès de Marie qui a promis de veiller sur chacune de nos familles humaines 

Notre-Dame de la Prière, Reine des familles, venez au secours de nos familles cruellement divisées, en proie aux manigances du mal. Accordez-nous le bonheur que vous avez promis à l’Ile-Bouchard.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Plus largement aussi, Marie promet le bonheur pour nos familles spirituelles (communautés, mouvements, paroisses, diocèses).

Sixième Jour de la neuvaine : Bénédiction des vocations

Prières quotidiennes

2 Rois 17, 31-32 : « Ils craignaient aussi l'Éternel, et ils se créèrent des prêtres des hauts lieux pris parmi tout le peuple : ces prêtres offraient pour eux des sacrifices dans les maisons des hauts lieux. »

Le dimanche, Marie approuve d’un signe de tête la demande de bénédiction des prêtres, des activités apostoliques et de nouvelles vocations pour la Touraine. L’Île-Bouchard est devenu depuis un lieu privilégié d’éveil et de soutien des vocations au sacerdoce et à la vie consacrée. Tous les évènements se déroulent d’ailleurs dans l’église paroissiale, témoignant de l’amour de Marie pour l’Eglise, qu’elle exprime par son respect et sa tendresse pour les prêtres présents.

Notre-Dame de la Prière, Mère de l’Eglise, priez le Père des cieux qu’il nous envoie de nombreux et saints prêtres dans nos vies et pour nos enfants. Afin que nos vies soient transfigurées.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

L’Eglise de la gloire auprès du Seigneur et l’Eglise en pèlerinage ici-bas forment une seule Église et nous pouvons sans peine entrer dans cette grande fraternité qui unit le ciel et la terre. Cette communion des saints nous offre toute l’aide surnaturelle dont nous avons besoin pour avancer sur notre chemin et affronter les difficultés propres à notre temps. Mais pour cela, il nous faut dépasser l’évidence des obstacles et faire appel à ce formidable « réservoir » de charité efficace qui est au Ciel, attendant de se déverser sur nous et pour nous.

Septième Jour de la neuvaine : L’Annonciation

Prières quotidiennes

Luc 1, 26-28 : « Au sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit : Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi. »

Toute la semaine a pour cadre la scène de l’Annonciation, rappelée par la présence constante de l’archange Gabriel et de la grotte de Nazareth et à présent fixée par les statues. Marie a tenu à nous mettre ainsi en relation permanente avec son « oui » au plan du salut, pour nous aider à notre tour à dire « oui » au Seigneur dans toute notre vie.

Notre-Dame de la Prière, Apprenez-nous à dire « oui » aux invitations du ciel, afin que le plan de Dieu se réalise aussi, à travers nous.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Laissons aussi la phrase de l’archange Gabriel à la fin de l’Annonciation : « car rien n’est impossible à Dieu », retentir à nos oreilles et nous redonner confiance en la toute-puissance du Seigneur dans nos vies.

Huitième Jour de la neuvaine : Le signe attendu

Prières quotidiennes

Hébreux 2, 4-6 : « Dieu appuyait leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint Esprit distribués selon sa volonté. En effet, ce n'est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir dont nous parlons.  

Pendant le dernier chant du “ Je vous salue Marie », que termine l’invocation “ O Marie conçue sans péché, priez, priez pour la France ”, un rayon de soleil, perçant un ciel nuageux très bas, a pénétré par une verrière, au sud de l’église, et se projette obliquement et progressivement, en éventail, sur l’apparition et sur les quatre enfants dont les visages sont transfigurés. Les fleurs qu’elles tiennent à la main semblent recouvertes de diamants. Le phénomène est inexplicable.

Notre-Dame de la Prière, vous exaucez toujours les vœux que nous vous demandons. Nous vous présentons cette intention au cours de cette neuvaine (l’exprimer). Merci Vierge Marie, douce Maman du ciel, de nous accorder cette grâce.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

Pour qui serait encore sceptique, ce rayon de soleil miraculeux est la signature de l’Immaculée Conception si l’on se souvient que déjà, le 8 décembre 1854, lors de la définition du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX, le Ciel s’était manifesté de la même manière au Souverain Pontife. Au moment de prononcer les paroles de la définition, la voix de Pie IX se trouva soudain mystérieusement affermie et amplifiée, au point de résonner dans toute la basilique Saint-Pierre. Au même instant, tandis qu’il avait plu jusqu’alors abondamment, le ciel se découvrit et un rayon de lumière vint illuminer le Pontife.

Comme à Fatima, mais d’une manière beaucoup plus modeste, les apparitions de L’Île-Bouchard se terminent par un miracle solaire.

Neuvième Jour de la neuvaine : Tout est accompli

Prières quotidiennes

1 Pierre 3, 9-11 : « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure ; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction. Si quelqu'un, en effet, veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu'il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses, qu'il s'éloigne du mal et fasse le bien, qu'il recherche la paix et la poursuivre. »

Le chant terminé, la Dame bénit lentement la foule. Inclinées, les enfants se signent. La Dame et l’archange disparaissent. Le voile d’argent se replie en forme de boule, et la boule toute resplendissante sous la lumière du mystérieux rayon de soleil rentre dans le mur. Bientôt, le rayon de soleil disparaît à son tour. Monsieur le Curé, sortant de sa réserve habituelle, monte sur les marches de l’autel et dit à la foule que «  ce rayon de soleil est un rayon envoyé par la Sainte Vierge  ».

Notre-Dame de la Prière, continuez à nous bénir, à nous apprendre à bénir, à devenir pleins de gratitude pour les merveilles que Dieu fait dans nos vies.

Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père

La « Dame » de L’Île-Bouchard s’est rapprochée de ses enfants pour leur montrer son amour attentif et vigilant, inconditionnel et surtout si puissant ! Rien ne méritait cette prévenance pour ce petit bourg français, pour ces quatre fillettes semblables à bien d’autres, pour ce pays en grande difficulté… Ici, tout a la gratuité de l’amour. La « Dame » ne sait que faire cela, ne veut et n’aime que faire cela.

Prière

O Vierge Immaculée, le 8 décembre 1947, alors que la France était en grand danger, vous avez manifesté votre douce présence à quatre petites filles de l’Ile-Bouchard.

Nous vous prions encore aujourd’hui pour la paix dans notre pays et dans tous les pays. Vous avez promis du bonheur dans les familles, aujourd’hui si menacées.

Apprenez-leur, ô Marie, l’importance de la prière des enfants, le sens religieux de la vie, la fidélité, la tendresse et la miséricorde.

Vous avez demandé de prier pour les pécheurs. Que notre prière – particulièrement le chapelet- et l’offrande des sacrifices de chaque jour, leur obtiennent la Foi et l’Espérance, afin que notre monde malade soit transformé selon le plan d’amour de Dieu.

Notre-Dame de la Prière, vous avez regardé les Prêtres avec tendresse, suscitez les vocations dont l’Eglise a tant besoin pour témoigner de l’Amour incommensurable du Christ pour les hommes. Amen