Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Pietrelcina est la ville natale de Padre Pio

Pietrelcina est la ville natale de Padre Pio : il y a vécu de 1887 à 1903. Il la quitta pour devenir capucin.

A Pietrelcina, tout parle de Padre Pio : de l’humble maisonnette où il naquit, à la petite église de Sant’Anna où il fut baptisé, au chemin qu’il parcourait en récitant le chapelet, à la maison de campagne de la famille Forgione à Piana Romana, où, sous un orme, il reçut les premières stigmates, qui disparurent par la suite pour réapparaître en 1918 de façon visible et durer jusqu’à la mort.

Il y retourna, envoyé par ses supérieurs, pour raisons de santé. Le séjour, qui venait durer quelques semaines, dura de 1909 à 1916.
Dans une lettre écrite en 1926, Padre Pio écrivit de sa ville natale :
« Je la porte toute entière dans mon cœur ».

L'ENFANCE

Francesco Forgione, fils de Grazio et Maria Giuseppa, voit le jour le 25 mai 1887 à Pietrelcina(Bénévent), dans la maison de Vico Storto Valle.

Baptisé dans la gracieuse petite église de Sant’Anna par don Nicolantonio Orlando le 26 mai 1887.

Il reçoit la confirmation le 27 septembre 1899 en l’église de S. Anna par Mgr. Donato Maria Dell’Olio, archevêque de Bénévent.

En 1901, à Piana Romana, Francesco annonce à ses parents qu’il souhaite se consacrer au Seigneur. Grazio Forgione est très heureux du choix de son fils, mais il émigre en Amérique pour pouvoir payer les études de son fils.

Grandissant dans une famille très religieuse, il entend très jeune la voix de Dieu.
- Eglise Santa Maria degli angeli : Paroisse de Pietrelcina (alors dédiée à l’Annonciation) ; là se trouve Notre-Dame de la Libera, statue miraculeuse de la ville, pour laquelle Padre Pio avait une grande dévotion. Ce fut dans cette église que le diacre Fra Pio célébra son premier baptême, assisté du curé, l’archiprêtre Salavatore Pannullo, qui fut le confident des visions, prodiges et assauts diaboliques entre 1909 et1916.

LE CHANT DES ANGES

L’Eglise de l'actuel couvent des Capucins est dédiée à la Sainte Famille, nom choisi par Padre Pio lui-même ; elle a été commencée en 1926. En 1909, selon un témoin, alors séminariste, au cours d’une promenade, Fra Pio s’arrêta en ce lieu alors désert, l’invita à se taire et à écouter le chœur des anges qu’il entendait, non loin.

PIANA ROMANA

En dehors de Pietrelcina, à quelques minutes de la ville, la famille de Padre Pio possédait des terres, entourant une habitation.
C’est là que le jeune Francesco gardait le petit troupeau familial, ce qui lui assurait des heures de solitude, de silence et de prière.

C’est là aussi, en 1902, qu’il fit la connaissance d’un jeune capucin quêteur, Fra Camillo de Sant’Elia a Pianisi. Fasciné par cette figure humble, il déclara que plus tard il serait moine, « avec la barbe », comme Fra Camillo.

Enfin, c’est à Piana Romana qu’il reçut pour la première fois les stigmates, le 7 septembre 1910. Un an plus tard, il en fait le récit au Père Benedetto :
« Il m’est arrivé hier soir un fait que je ne saurais ni expliquer ni comprendre. Au milieu de la paume des mains m’est apparue une petite rougeur, à peu près de la forme et de la dimension d’une pièce d’un centime, accompagnée d’une douleur forte au milieu. Cette douleur était plus sensible au milieu de la main gauche, à tel point qu’elle dure encore. Sous les pieds aussi je ressens un peu de douleur. Voilà presque un an que ce phénomène se répète… » (lettre du 8 septembre 1911)
Padre Pio pria pour que cela disparaisse. Il fut exaucé jusqu’au 20 septembre 1918, où les stigmates apparurent définitivement.