Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Prier avec Saint François d'Assise

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix.

Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant
A être consolé qu'à consoler,
A être compris qu'à comprendre,
A être aimé qu'à aimer.

Car c'est en se donnant que l'on reçoit,
C'est en oubliant qu'on se retrouve soi même,
C'est en pardonnant que l'on obtient le pardon,
C'est en mourant que l'on ressuscite à la Vie.

 

Prière devant le crucifix

Dieu très haut et glorieux, viens éclairer les ténèbres de mon cœur ;
donne moi une foi droite, une espérance solide et une parfaite charité  ;
donne moi de sentir et de connaître, afin que je puisse l'accomplir, ta volonté sainte qui ne saurait m'égarer.
Amen.

 

La Louange

Tu es Saint, Seigneur Dieu,
Toi seul qui fais des merveilles
Tu es fort.
Tu es grand.
Tu es très haut.
Tu es roi tout-puissant, ô Père saint, roi du ciel et de la terre.
Tu es trine et un, Seigneur Dieu.
Tu es le bien, tout le bien, le souverain bien, le Seigneur Dieu vivant et vrai.
Tu es charité, amour.
Tu es sagesse.
Tu es humilité.
Tu es patience.
Tu es assurance.
Tu es quiétude.
Tu es joie et liesse.
Tu es justice et tempérance.
Tu es toute richesse et notre suffisance.

Tu es beauté.
Tu es calme.
Tu es notre protecteur.
Tu es gardien et défenseur.
Tu es force.
Tu es rafraîchissement.
Tu es notre espérance. Tu es notre foi.
Tu es notre grande douceur.
Tu es notre vie éternelle,
Grand et admirable, Seigneur,
Dieu tout-puissant, miséricordieux Sauveur.

 

Pater paraphrasé de saint François

NOTRE PÈRE TRÈS SAINT,
notre Créateur, notre Rédempteur, notre Sauveur et notre Consolateur.

QUI ES AUX CIEUX,
dans les anges et dans les saints, les illuminant pour qu'ils te connaissent,
car tu es, Seigneur, la lumière  ; les enflammant pour qu'ils t'aiment,
car tu es, Seigneur, l'amour  ; habitant en eux et les emplissant de ta divinité, pour qu'ils aient le bonheur,
car tu es, Seigneur, le bien souverain, le bien éternel, de qui vient tout bien, sans qui n'est aucun bien.

QUE TON NOM SOIT SANCTIFIÉ,
que devienne toujours plus lumineuse en nous la connaissance que nous avons de toi, afin que nous puissions mesurer la largeur de tes bienfaits, la longueur de tes promesses, la hauteur de ta majesté, la profondeur de tes jugements.

QUE TON RÈGNE VIENNE :
dès maintenant règne en nous par la grâce, et plus tard introduis nous un jour en ton royaume où sans ombre enfin nous te verrons, où deviendra parfait notre amour pour toi, bienheureuse notre union avec toi, éternelle notre jouissance de toi.

QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL :
Que nous t'aimions : de tout notre cœur en pensant toujours à toi  ; de toute notre âme en te désirant toujours  ; de tout notre esprit en dirigeant vers toi tous nos élans et ne poursuivant toujours que ta seule gloire  ; de toutes nos forces en dépensant toutes nos énergies et tous les sens de notre âme et de notre corps au service de ton amour et de rien d'autre. 
Que nous aimions nos proches comme nous mêmes : en les attirant tous à ton amour selon notre pouvoir en partageant leur bonheur comme s'il était le nôtre, en les aidant à supporter leurs malheurs, en ne leur faisant nulle offense.

DONNE NOUS AUJOURD'HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR :
ton Fils bien aimé, notre Seigneur Jésus Christ, pour que nous puissions nous rappeler, mieux comprendre et vénérer l'amour qu'il a eu pour nous, et tout ce que pour nous il a dit, fait et souffert.

PARDONNE NOUS NOS OFFENSES,
par ta miséricorde ineffable par la vertu de la Passion de ton Fils bien aimé, par les mérites et par l'intercession de la Vierge Marie et de tous tes élus.

COMME NOUS PARDONNONS AUSSI À CEUX QUI NOUS ONT OFFENSÉS,
Et ce que nous ne pardonnons pas pleinement, toi, Seigneur, fais que nous le pardonnions pleinement : que nous aimions vraiment nos ennemis à cause de toi, que nous arrivions à te prier sincèrement pour eux  ; qu'à personne nous ne rendions le mal pour le mal, mais que nous tâchions de faire du bien à tous, en toi !

ET NE NOUS SOUMETS PAS À LA TENTATION
qu'elle soit manifeste ou sournoise soudaine, ou lancinante et prolongée.

MAIS DÉLIVRE NOUS DU MAL

passé, présent et futur. (Amen).

 

Salutation à la Vierge Marie

Salut, Marie, Dame sainte, Reine, sainte Mère de Dieu, vous êtes la Vierge devenue Église : choisie par le très saint Père du ciel, consacrée par lui comme un temple avec son Fils bien aimé et l'Esprit Paraclet  ; vous en qui fut et demeure toute plénitude de grâce et Celui qui est tout bien.

Salut, Palais de Dieu ! Salut, Tabernacle de Dieu ! Salut, Maison de Dieu ! Salut, Vêtement de Dieu ! Salut, Servante de Dieu ! Salut, Mère de Dieu !

Et salut à vous toutes, saintes Vertus, qui, par la grâce et l'illumination de l'Esprit Saint, êtes versées dans le cœur des fidèles, vous qui, d'infidèles que nous sommes, nous rendez fidèles à Dieu !

 

Le Cantique des Créatures ou Cantique du Soleil

Durant l'automne 1225, épuisé par la stigmatisation et par la maladie, François s'était retiré à Saint-Damien. Presque aveugle, seul dans une cabane de roseaux que lui avait construite Claire, abattu par la fièvre, François composa ce chant d'amour qu'il fit monter vers le Père de toute Création. 

Très-Haut, Tout puissant, Bon Seigneur,
à Toi louange, gloire, honneur,
et toute bénédiction,
à Toi seul, ô Très-Haut, ils conviennent,
et nul n'est digne de dire ton nom.

Loué sois-tu mon Seigneur,
avec toutes tes créatures,
et surtout Messire frère Soleil,
lui, le jour dont tu nous éclaires,
beau, rayonnant d'une grande splendeur,
et de toi, ô Très-Haut, portant l'image.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour soeur la Lune et les étoiles
que tu as formées dans le ciel,
claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour frère le Vent,
et pour l'air et le nuage et le ciel clair
et tous les temps par qui tu tiens en vie
toutes tes créatures

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour soeur Eau, fort utile,
humble, précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour frère Feu, par qui s'illumine la nuit,
il est beau, joyeux, invincible et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour soeur notre mère la Terre
qui nous porte et nous nourrit,
qui produit la diversité des fruits,
et les fleurs diaprées et l'herbe.

Louez et bénissez mon Seigneur,
rendez-lui grâces et servez-le,
tous en toute humilité!


Une avant-dernière strophe, hymne au pardon et à la paix, fut ajoutée en juillet 1226, au palais épiscopal d'Assise, pour mettre fin à une lutte acharnée entre l'évêque et le podestat de la ville. Ces quelques vers de l'apôtre de la paix suffirent à empêcher la guerre civile.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour ceux qui pardonnent par amour pour toi,
qui supportent épreuves et maladies,
heureux s'ils conservent la paix, car par toi,
Très-Haut, ils seront couronnés.

Quand à la dernière strophe enfin, c'est pour accueillir par un chant la mort que François l'a composée au début d'octobre 1226.

Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre soeur la Mort corporelle
à qui nul homme vivant ne peut échapper.
Malheur à ceux qui meurent en péché mortel,
heureux ceux qu'elle surprendra faisant ta volonté,
car la seconde mort ne pourra leur nuire.