Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Télécharger

Sainte Agathe

Cathédrale Sant’Agata

Dédiée à sainte Agathe, elle fut réalisée par l’abbé breton Ansger sur les ruines des anciens thermes d’époque romaine. La construction, donnant sur la mer, avait pour but de protéger les citoyens des dangereuses incursions sarrasines.

Pour sa double fonction cultuelle et défensive, elle fut appelée l'Église-forteresse (Ecclesia Munita). Le temple, solennellement consacré par Ansger le 15 mai 1094, fut dédié à la patronne de la ville, sainte Agathe. 

Dans la petite chambre du trésor de sainte Agathe il y a le très saint reliquaire de la jeune martyre catanaise : dans le buste d'argent sont conservés la tête et le tronc de la sainte, tandis qu’à l'intérieur de huit reliquaires on garde les fémurs, les jambes, les bras, un sein et le miraculeux voile de sainte Agathe.

Le bâtiment, un des plus grandioses et importants de Sicile, héberge aussi les sarcophages de la reine Constance et d'autres rois aragonais, de plusieurs cardinaux et évêques.

De très nombreux miracles sont attribués à sainte Agathe, particulièrement l’arrêt de la lave du volcan grâce au voile de la sainte. Trois jours de grandes processions se déroulent chaque année devenant, d’après notre guide italien, la deuxième plus grande fête au monde des translations de reliques.

 

Brève histoire de sainte Agathe

Née au IIIe siècle à Catane en Sicile, dans une famille noble, Agathe était d'une très grande beau­­té et honorait Dieu avec ferveur et lui avait ainsi consacré sa virginité. Quintien, proconsul de Sicile mais homme de basse extraction, souhaitait par-dessus tout l'épouser, pensant qu'il pourrait ainsi gagner en respect mais aussi jouir de la beauté et de la fortune d'une telle épouse.

Agathe ayant refusé ses avances, Quintien l'envoya dans un lupanar tenu par une certaine Aphrodisie qu'il chargea de lui faire accepter ce mariage et de renoncer à son Dieu. La tenancière ayant échoué, Quintien fit jeter Agathe en prison et la fit torturer. Parmi les tortures qu'elle endura, on lui arracha les seins à l'aide de tenailles mais elle fut guérie de ses blessures par l'apôtre Pierre qui la visita en prison. D'autres tortures finirent par lui faire perdre la vie et son décès fut accompagné d'un tremblement de terre qui ébranla toute la ville.

 

Un an après sa mort, l'Etna entra en éruption, déversant un flot de lave en direction de Catane. Selon la tradition, les habitants s'emparèrent du voile qui recouvrait la sépulture d'Agathe et le placèrent devant le feu qui s'arrêta aussitôt, épargnant ainsi la ville.

Depuis, on invoque son nom pour se protéger des tremblements de terre, des éruptions volcaniques ou des incendies.

Le culte de sainte Agathe dépassa rapidement le cadre de la Sicile : en 470, les Ariens lui consacrent une petite église à Rome, Sainte-Agathe des Goths, que le pape Grégoire le Grand donna aux catholiques.

Sainte Agathe est la patronne des nourrices, des bijoutiers, des fondeurs de cloches, des villes de Catane et de Palerme, ainsi que de l'île de Malte. Ses reliques, qui avaient été transférées à Constantinople en 1050, reposent maintenant depuis 1126 dans la chapelle qui lui est dédiée dans la cathédrale de Catane qui lui est consacrée.