Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Sanctuaire LE PUY EN VELAY

Notre-Dame de France du Puy en Velay

Pourquoi tant de rois, de papes, de fidèles et de saints sont-ils venus se recueillir aux pieds de la mystérieuse Vierge du Puy ? Pourquoi tant de pèlerins encore aujourd’hui ?

A cause des prodiges multipliés par Marie. Les deux premières visions mariales se déroulèrent au Puy en Velay, sur la colline du culte marial : l'une au 1er siècle et la suivante au 5ème siècle. Elles sont étroitement liées à un site mégalithique dont le vestige « Dalle ou pierre des fièvres » existe toujours sur le site. Cette pierre aa été protégée par les évêques dès la construction d’un sanctuaire vers 430, à l’époque du concile d’Ephèse qui reconnut la maternité divine de Marie.

Au temps de saint Georges, premier évêque de Velay, au 1er siècle, une veuve nommée Vila, était atteinte depuis longtemps d’une forte fièvre dont elle n’arrivait pas à se débarrasser.

La Vierge lui apparut et lui demanda d’aller sur le Mont Anis, baptisé aussi rocher Corneille, et de s’allonger sur une dalle mégalithique. La veuve s’en relève guérie. La Vierge lui demanda d’aller trouver l’évêque Georges pour qu’il construise sur les lieux une église qui lui soit dédiée. 
Certaines versions de l’histoire du Puy détaillent qu’au 5ème siècle, une paralytique est miraculée par le même procédé.

Par la suite ce serait saint Louis qui, de retour des croisades, serait venu offrir la célèbre Vierge noire. Cette statue fut brûlée à la Révolution, en même temps que 7 prêtres étaient martyrisés.

L’évêque du Puy, Adhémar de Monteil, vers l’an 1100, écrivit le « Salve Regina », cri de supplique de l’homme « gémissant et pleurant en cette vallée de larmes » et la confiance du chrétien en la miséricordieuse, clémente et douce Vierge Marie.