Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Sanctuaire SERRACAPRIOLA/PERE MATTEO D'AGNONE

Le père Matteo d’Agnone à Serracapriola

Il naquit en 1563. Ses parents l'appelèrent Prospero et lui donnèrent une éducation profondément chrétienne qui lui permettait de voir et trouver Dieu en toutes choses. A l'Université de Naples, il suivit les cours de la Faculté de Philosophie et de la Faculté de Médecine. Mais la beauté de l'idéal franciscain rayonna tellement dans son esprit qu'il préféra devenir frère capucin afin de pouvoir connaître davantage, à la lumière de celui-ci, les vérités de la théologie et devenir ainsi médecin des âmes.
Il fit son noviciat à Sessa Aurunca et après un bref séjour dans la province religieuse de Naples, il devint Capucin à Foggia. Il se fit remarquer par son amour envers la Sainte Vierge dont il défendit le dogme de l'Assomption stipulant qu’Elle est montée au ciel avec son corps et son âme. Il fut le Père supérieur local et provincial et devint un prêcheur savant et pieux. Il reçut de Dieu le don de prophétie et de miracles. Par la puissance du seul signe de la Croix, il opéra miraculeusement plusieurs guérisons à Agnone, à Vasto et à Serracapriola. Il fut un exorciste de premier ordre. De grandes souffrances physiques l'affligèrent de son vivant, mais il ne cessa jamais d'en remercier Notre Seigneur Jésus-Christ.
Trois mois avant sa mort, il fut envoyé au couvent de Serracapriola. Il mourut en odeur de sainteté le 31 octobre 1616.
Le 19 juin 1996, Mgr Cesare Bonicelli, évêque de San Severo, introduisit le procès de béatification et de canonisation du Père. 

Frère Matteo d’Agnone avait le don de chasser le démon par une grande humilité

De son vivant, le Père Matteo avait le don des miracles et de la prophétie. 

La renommée de sainteté du P. Matteo a été transmise par une tradition qui se passait de bouche à oreille.
C'est uniquement par tradition que l’on savait que le corps du P. Matteo avait été enterré dans l’Eglise des capucins de Serracapriola mais on ne connaissait pas l'endroit exact. Le 24 mars 1750, on trouva ses os précieux dans la Chapelle du Saint-Sauveur.

Le 5 mai 1751, l'évêque de Larino, Mgr Scipione De Laurentis, se trouvait à Serracapriola pour la visite canonique des paroisses. Il écouta le désir des Capucins de donner un meilleur emplacement à leur saint confrère; l'évêque présida à l'exhumation qui eut lieu à huis clos. On trouva quelques os des bras, une mâchoire avec des dents et d'autres os qu’on ne réussit pas à identifier. Les reliques furent placées dans un coffret de cyprès, fermé par une plaque en fer et entouré de rubans verts. Ce même coffret fut fermé et on y apposa les sceaux de l'évêque. On transporta la chasse dans une niche à coté de l’autel majeur. On lui donna ainsi une plus digne sépulture. La deuxième reconnaissance canonique eut lieu en 1978. Le corps du Serviteur de Dieu, le Père Matteo d’Agnone, est toujours enterré à côté de l’autel majeur de l’Eglise du couvent des Capucins de Serracapriola, où le Padre Pio vécut également.
Le plus important pour un prêtre qui a reçu le charisme d’exorcisme et de faire des miracles est d’être un homme de foi et de prière, et de toujours demander l'intercession de la Très Sainte Vierge. Il doit également toujours être humble, car un exorciste doit savoir qu'il ne vaut pas une chique sans Dieu. C'est le Seigneur qui fait le travail d'exorcisme. S’Il n’intervient pas, l’exorcisme ne vaut rien.
Le Père Matteo d’Agnone a été tout cela, voilà pourquoi le Seigneur a fait et continue à faire de grandes choses par lui, alors qu’il est décédé depuis bientôt quatre siècles.