Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

40 jours pour une effusion de l'Esprit-Saint - 37-38e jour : les fruits du Saint-Esprit

Prière quotidienne 

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs, et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière.
Viens en nous, Père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs.
Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes, adoucissante fraîcheur.
Dans le labeur, le repos ; dans la fièvre, la fraîcheur ; dans les pleurs, le réconfort.
O lumière bienheureuse, viens remplir jusqu'à l'intime le cœur de tous tes fidèles.
Sans ta puissance divine, il n'est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.
Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.
Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, redresse ce qui est dévié.
A tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient, donne tes sept dons sacrés.
Donne vertu et mérite, donne le salut final, donne la joie éternelle.
Amen.

 

Méditation :

Lorsque l'apôtre Paul écrit : soyez remplis de l'Esprit, il ne parle pas seulement des dons spirituels, mais aussi du fruit de l'Esprit.
Ep 5, 15-18 : « Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit. »

La joie, fruit de l'Esprit
Rm 14,17 : « Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. »
Nous ne sommes certainement pas suffisamment conscients que la joie dont il est question ici fait partie de la nature de Dieu. C'est donc une joie spirituelle dont la nature même et l'inspiration, l'origine, sont bien différentes des joies que les choses du monde peuvent procurer.
Nous pouvons affirmer dès à présent que les joies du monde sont passagères et vite ternies par les épreuves de la vie, tandis que la joie du Saint-Esprit, la joie du Seigneur, demeure, même dans les moments les plus difficiles, parce que sa source est en Dieu.
1 Th 5,16 : « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. N’éteignez pas l’Esprit. »
 
La paix, fruit de l'Esprit
L’Esprit de Dieu est un Esprit de paix.
Par le Saint-Esprit, dans notre communion avec Le Père, le Dieu de paix et avec Jésus, le Prince de la paix, nous devenons participants de la nature divine (2 P 1,4) c'est à dire des enfants de Dieu, des enfants de paix.
C'est cette paix d'essence divine qui va modeler notre identité spirituelle, en devenant dans notre vie un élément personnel évident : notre paix.
Ep 2,14 : « Car il est notre paix, lui qui des deux n’en a fait qu’un, et qui a renversé le mur de séparation »
Comme nous pouvons le comprendre, la paix qui va devenir notre prend sa source dans l'œuvre rédemptrice du Seigneur Jésus-Christ, dans la réconciliation que par sa croix Il nous a acquise.
Rm 5, 1-2 : « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu. »
 
La Bonté de Dieu, fruit de l'Esprit
Lorsque l'apôtre Paul prêchait, il annonçait la bonté de Dieu :
Ac 14,15-17 : « Vous apportant une bonne nouvelle, nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s’y trouve.
Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies, quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos cœurs de joie. »
Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.
Ep 4,32 ; 5, 1-2 : « Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. »
Notre plus grand effort est celui de demeurer en communion avec le Seigneur Jésus-Christ, comme le sarment demeure attaché au cep.
Ce n’est pas quelque chose de magique, comme certains pensent que pour recevoir les choses profondes de Dieu, il suffit de quelques réunions avec une prière spéciale, l'imposition des mains, ou « les paroles d'un prophète. »
La vie de disciples de Christ, d'enfants de Dieu, demande pour son développement, sa croissance normale, que nous demeurions attachés au Seigneur de tout notre cœur, dans la réalité de notre quotidien.
Jn 15, 4-5 : « Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »

Passages de l'Ecriture

Ephésiens 4,30 : « N'attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. »

Prière :

Esprit de sainteté, souffle divin qui anime le cosmos, viens renouveler le visage de la terre. Suscite parmi les chrétiens le désir de la pleine unité pour qu’ils soient dans le monde signes et instruments de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain. Viens, Esprit d’amour et de paix !
Seigneur, affermissez-nous toujours dans la joie du Saint Esprit.
Gloire et louange à Jésus qui nous rend puissants par l’Esprit Saint. Amen.

 

Je m'abonne à la lettre quotidienne

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.