Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Découvrez la belle histoire de Notre Dame de Pontmain - 17 janvier 1871 - 147e anniversaire

Pontmain, 17 janvier 1871, c'était il y a 147 ans...

Découvrez la belle histoire de Notre-Dame de Pontmain :
- en audio sur http://www.etoilenotredame.org/priere/meditation
- à lire sur http://www.etoilenotredame.org/sanctuaires/18-pontmain
- en vidéo diaporama sur https://www.etoilenotredame.org/page/video-de-resentation-pontmain

Rejoignez la neuvaine de Notre-Dame de Pontmain surhttp://www.etoilenotredame.org/…/neuvaine-a-notre-dame-de-p…

La neige recouvre le sol et les toits. La nuit vient de tomber, une nuit sans lune. Jamais les enfants, Eugène Barbedette (12 ans) et son frère Joseph (10 ans), n’avaient vu autant d’étoiles. A 18h30, ils sortent de chez eux et voient, au-dessus d’une grange qui fait face à leur chaumière, un signe dans le ciel. Une Dame, les mains tendues dans un geste d’accueil. Elle porte une tunique faite d’une étoffe bleue sombre parsemée d’étoiles d’or, comme le plafond de l’église. Elle sourit en plein ciel. La tunique, sans ceinture, tombe droit sur des chaussons à ruban d’or. Un voile noir encadre la figure petite et blanche. Il couvre le front aux deux tiers et retombe en arrière jusqu’à la taille. Sur la tête, une sorte de toque dont les bords s’évasent vers le sommet, sans autre ornement qu’un liséré rouge à mi-hauteur. Trois étoiles sont visibles au-dessus de l’apparition : une au-dessus de la tête et les deux autres de chaque côté.

Alertés, les parents, le voisinage et bientôt le curé et toute la commune ne voient rien. Ils seront six enfants à décrire la scène merveilleuse qui se déroule sous leurs yeux. Une veillée de prière s’improvise, litanies et chants alternent. La Dame embellit au fur et à mesure de la prière. Quand le curé arrive, une croix rouge vient se former instantanément sur le cœur de la Dame. Aussitôt se forme un ovale doré autour avec quatre bougies non allumées à l’intérieur. Depuis le début de l’apparition, la Dame n’avait pas bougé mais regardait toujours les enfants avec un sourire céleste. Dès que le curé demande le chapelet, la Dame se met à grandir d’une manière très belle et proportionnée et les étoiles augmentent en grand nombre et toujours plus brillantes. A la fin du chapelet, sur l’ordre du curé, une religieuse entonne le Magnificat. Alors, dans l’intervalle entre le toit de la maison et les pieds de l’apparition, une banderole blanche apparaît. Sur le fond clair, des lettres couleur d’or, comme des capitales d’imprimerie, vont se tracer. Les enfants épellent au fur et à mesure qu’elles s’inscrivent. C’est la Vierge.

MAIS PRIEZ MES ENFANTS, DIEU VOUS EXAUCERA EN PEU DE TEMPS. MON FILS SE LAISSE TOUCHER

Au fur et à mesure des prières, la Vierge relève ses mains et semble presque jouer de la musique avec les enfants. Elle sourit largement et manifeste aux enfants sa joie. Ensuite, elle devient plus triste, et apparaît dans ses mains une grande croix rouge. Pendant le cantique Mon Doux Jésus, la Vierge baisse les yeux et regarde la croix. Une étoile se détache du ciel et vient allumer les 4 bougies dans le cercle doré. A la fin du cantique le curé fait chanter l’Ave Maris Stella. La Vierge sourit de nouveau et la croix disparaît. Elle baisse les mains - les enfants diront comme sur la Médaille Miraculeuse. Vers 21 heures, alors que toute la commune est à genoux dans la neige et que, sous la conduite du curé commence un examen de conscience, un grand voile blanc apparaît aux pieds de la Vierge, monte lentement devant elle et la cache progressivement, de bas en haut. Chacun rentre chez soi, le cœur apaisé. Toute crainte s’est envolée. Le message de Pontmain se réalisait : “Priez, Dieu vous exaucera en peu de temps”. Le 28, l'armistice était signé... N.-D. de Pontmain, Belles histoires belles vies et Récit d’un voyant

 

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.