Logo Etoile Notre Dame

Etoile Notre Dame

« Allez de toutes les nations faites des disciples » (Mt 28,19)

Un mois avec saint Joseph - 5 mars 2019 - Joseph et Marie

1. L'amour de Joseph et Marie
Destinée à devenir la Mère de Jésus, Marie devait avoir un époux qui couvrit d’un voile sans tache l’adorable mystère d’un Dieu fait homme. Cet époux si privilégié fut saint Joseph. Comment peindre maintenant le tendre et respectueux amour du saint Patriarche pour son épouse immaculée ? Il la sert, il l’aide, il la soutient au milieu de toutes ses épreuves. Il est toujours à ses côtés, il ne la perd jamais de vue. Ce qu’il admire et aime le plus en elle, ce n’est pas sa beauté mortelle, mais cette beauté cachée et intérieure dont la sainte virginité faisait son principal ornement. L’amour de Joseph pour Marie, était tellement élevé et purifié en Dieu, qu’il est impossible à toute appréciation humaine, même aidée de la foi, d’y pouvoir atteindre.
Âme chrétienne, imitez un si parfait modèle. A l’exemple de votre glorieux patron, saint Joseph, aimez Marie de tout votre cœur. Elle a été son épouse, elle est votre Mère. Souvenez-vous que la vraie dévotion à l’auguste reine du Ciel est un gage de prédestination, et que, sans son assistance, il est moralement impossible de réussir dans l’importante affaire du salut. Tous les biens ne nous sont venus et ne nous viendront que par Marie. Celui qui l’a trouvée a trouvé la vie et le salut.
Obtenez-moi, bienheureux Joseph, cette dévotion tendre et solide envers votre sainte Epouse, qui fait les saints et les prédestinés, et dont vous avez été le premier et le plus parfait modèle.


2. Amour de Marie pour Joseph
Marie et la mère du parfait amour. Elle aimait Dieu plus que les saints ensembles, et son amour pour le prochain était proportionné à son amour pour Dieu. Quelle affection ne devait-elle donc pas avoir pour son saint époux, qui Dieu lui-même lui avait choisi pour être le témoin inviolable de sa virginité pour protéger son honneur et celui de son fils ? Elle l’aimait comme le représentant de Dieu le Père et du Saint-Esprit, dont il tenait la place auprès d’elle. Comme le saint qui portait en lui le plus de traits de ressemblance avec elle et son divin Jésus. Non, jamais épouse n’aima si tendrement ni si saintement son époux, et ne l’entoura de plus de respect. Bernardin de Sienne dit : « Marie et Joseph ne faisaient qu’un cœur et qu’une âme. Ils étaient deux dans un même esprit, un même amour, un même tout » Qui pourra jamais concevoir une affection si intime, si angélique ! Quelle gloire, quelle récompense ineffable pour Joseph !
Aimons aussi, âme chrétienne, vénérons entre tous les saints l’époux de Marie. Ne le séparons pas des hommages que nous rendons à son épouse immaculée. Si nous honorons spécialement la Sainte- Vierge le samedi, consacrons le mercredi à saint Joseph. Si nous sommes fidèles à célébrer le Mois de Marie, faisons aussi avec piété le mois de saint Joseph. Ces deux dévotions se lient, se fortifient l’une l’autre et nous aident à aimer Jésus. O Marie ! nous vous supplions de nous donner un tendre amour pour Joseph, votre virginal époux et notre tendre Père !


Exemple
Les auteurs anciens et très sérieux rapportent l’histoire suivante.
Depuis le jour de sa présentation, Marie vivait à l’ombre des autels, dans le silence, le travail et la prière. Elle avait atteint sa quinzième année. Le temps était venu de la marier dans sa tribu, selon la loi. Un grand nombre de jeunes gens de la famille de David prétendirent à l’honneur d’épouser la fille de Juda, si douce, si pure et comblée de tant de grâces. Joseph avait les mêmes droits, mais il se tenait à l’écart par modestie. Pour connaître la volonté du Ciel, le grand prêtre rassembla les jeunes gens de la tribu de David, remit à chacun un rameau bénit, en leur ordonnant d’y inscrire leur nom. Puis il déposa ces rameaux sur l’autel devant le Saint des saints, et supplia le Seigneur de manifester lui-même son choix. Quand on les reprit, celui de Joseph seul était couvert de feuillage et d’une fleur blanche semblable au lis, exhalant un doux parfum. C’est pour cela que presque toutes les images et statues de notre bienheureux le représentent avec ce rameau fleuri, symbole de ses vertus, et souvenir du prodige qui fixa sur lui le choix du Ciel. A la vue de cette merveille, le Pontife et tous ses assistants s’écrièrent : « Voilà l’élu du Seigneur ! » Alors Joseph et Marie reçurent la bénédiction du grand prêtre, sortirent du temple au milieu des concerts de louange de la multitude ravie. Comme deux lis éclatants de blancheur s’élèvent, et, mêlant leurs parfums, embaument les airs, ainsi vécurent depuis nos deux époux, retirés dans l’humble maison de Nazareth.


Prière : O Joseph ! le titre seul d’époux de Marie vous élève au-dessus de toutes nos pensées et ne nous laisse que le sentiment de l’admiration ! A jamais, je bénirai le jour où une sainte alliance vous unit à la reine des vierges. Puisque vous êtes l’époux de Marie, elle ne peut rien vous refuser. Conjurez-la de me prendre sous sa protection et de m’agréer pour son enfant de prédilection. Ainsi soit-il.

 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.